Ladurée Lov Group
Communauté

Ladurée fait sa révolution de palais, face au jardin du Luxembourg, en investissant le coffee shop

22 Novembre 2023 - 1846 vue(s)
En ouvrant un nouveau concept, très marqué café et boissons gourmandes, la griffe très parisienne du groupe de Stéphane Courbit Lov Group, installe ses propres codes du salon de thé, façon coffee shop à la française. Un flagship appelé à servir de modèle, en France comme à l’international avec ses boissons gourmandes comme sa collection d’encas salés et sucrés créée pour l’occasion.

S’il manque encore quelques éléments identitaires, comme le néon « Café » en vitrine ou encore la grande terrasse d’une trentaine de places, prévue dans les prochains mois, pour autant les marqueurs du nouveau concept « coffee-shop » sont bien tous là et clairement affichés, dans cette nouvelle boutique ouverte tout récemment, place Edmond Rostand, à vue de nez du jardin du Luxembourg. Un écrin signé Ladurée qui interprète, à sa manière et avec élégance, l’expérience café et boissons gourmandes, dans toutes ses dimensions.

 

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

  • Ladurée

    Ladurée

Une culture café poussée

En entrant dans la boutique, pas d’ambiguïté sur l’adresse qui reste une extension de l’univers de la haute pâtisserie ! Le raffinement attaché à la marque signe l’identité du lieu au même titre que les macarons ou les sablés « Eugénie » qui sont bien là pour témoigner de l’affiliation, tout comme  l'enseigne Ladurée rappelée en lettres dorées, derrière le comptoir. Sauf que vous êtes bien entré dans une autre dimension, comme l’indique l’inscription suspendue « café ».  Et tout est là pour renforcer sa singularité. Le parti pris a été d’installer un nouvel environnement plus accessible, « moins Marie-Antoinette », indique Johanne Casagrande, directrice création et image chez Ladurée, pour adopter une autre identité, un brin plus moderne mais qui reste dans la filiation maison. Les gobelets alignés en décoration, qui ceinturent la casquette supérieure au-dessus de la vitrine, les carreaux vichy revisités verts et blancs, les luminaires suspendus inspirés du papier filtre à café, sont autant de signaux qui qualifient l’endroit autour d’un arsenal d’accessoires très « coffee shop » depuis l’imposante machine à café Victoria Arduino qui trône sur le comptoir, à la superbe fontaine à chocolat, la machine à crème chantilly Gelmatic en arrière-poste ou encore les V60. Des messages, on ne peut plus clairs, pour les connaisseurs « qu’ ici on respecte le café ». A partir d’un blend maison, composé de 5 variétés d’arabicas, il est proposé une véritable expérience. Il peut s’agir d’un café à filtration douce qui sublime la dégustation, d’un expresso et de boissons gourmandes à base ou non de café. Pour un café filtre, par exemple, réalisé dans les règles de l’art, le barista vous pèse la mouture au gramme près. Le filtre à papier subit une première imprégnation de l’eau pour ôter tout goût polluant avant d’accueillir la mouture fraîchement sortie du moulin. « Un cérémonial parfaitement rôdé, fruit d’une formation pointue aux côtés de la maison Cafés Richard qui nous a accompagnés tout comme elle nous a élaboré un mélange signature », explique Matthieu Bergia, directeur régional des exploitations. Un café maison que l'on peut aussi retrouver moulu ou en grains, au sein d’un meuble central « épicerie ».

Des recettes de latte inspirées des pâtisseries maison...

Tous les fins connaisseurs de la maison, reconnaîtront dans les latte signatures proposés (à 8 €), les clins d’œil aux classiques pâtisseries et thés de Ladurée. Qu’il s’agisse du Latte Ispahan rose, framboise et litchi, inspiré du cultissime dessert macaron à la crème, parfumé à la rose et agrémenté de framboises fraîches et de litchis, au latte Plaisir Sucré chocolat-noisette, en passant par le latte Marie-Antoinette aux notes de thé aux agrumes, rose et miel, ou encore la référence Roi Soleil aux parfums bergamote, rhubarbe et caramel. Pour toutes ces créations généreuses coiffées de crème chantilly et de toppings, la marque a travaillé avec un siropier, à l’élaboration de bases spécifiques qui singent les gourmandises maison. Puis, l'offre reste ouverte sur une panoplie complète de boissons des plus classiques Macchiato, Americano, Cappuccino, Café latte, au Spanish latte, Matcha latte, Chai latte, en passant par la collection de thés Ladurée jusqu'au chocolat chaud ou viennois. 

Ladurée

... et des encas, façon finger food nomades

Pour cette émanation « coffee shop » de Ladurée, l’offre s’est voulue courte et différenciée pour imposer une identité propre. Certes une collection de macarons et d’Eugénie sont à disposition comme des viennoiseries et des cookies généreux aux graines, mais le cœur de la proposition s’articule autour d’une offre fingers pâtisseries et sandwichs, tout spécialement créée pour l’endroit par le chef Julien Alvarez. Côté pâtisserie, place à des coques de chocolat renfermant, selon la recette, des cœurs fondants aux saveurs iconiques de la maison : Mangue-Yuzu, Ispahan, Vanille, chocolat-noisette-caramel ou encore pistache. Côté sandwichs, l’inspiration vient d’outre-Manche, façon finger sandwich o’clock !, avec 6 recettes classiques dont le fameux œuf mayonnaise, le jambon-fromage ou encore le duo saumon-épinard.

Avec cette nouvelle adresse, Ladurée nous livre sa version du coffee shop à la française. Une french touch qui ne devrait pas tarder à séduire à l’étranger comme en travel retail où trône jusqu’alors sans partage, une autre reine aux allures de sirène.

Tags : Ladurée
Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique