Puffy
Communauté

In My Belly installe Puffy tout en douceur avec ses cookies new-yorkais

4 Décembre 2023 - 1035 vue(s)
C'est au cœur du 9e arrondissement de Paris, que le petit groupe In My Belly vient d'ouvrir ce spot 100 % dédié aux cookies new-yorkais. Une manière de sortir de l'ombre et de faire exister physiquement l'une de ses marques, à l'image de Junk, positionnée sur le smash burger et qui, après Paris et Neuilly, a ouvert des restaurants, à Bordeaux, Lyon, Lille et Strasbourg, avant Beaugrenelle prévu la semaine prochaine.

Et une marque de plus dans l’écrin des deux jeunes entrepreneurs, à la tête du groupe In My Belly (11,5 M€), qui cartonne actuellement, notamment avec sa marque de smash burger Junk ! Lancée en virtuelle en 2021 et depuis un an en physique à Paris, Neuilly mais aussi Lyon, Strasbourg, Bordeaux et Lille, elle constitue autant de têtes de pont dans 6 villes françaises, en plus de 4 cuisines chez Deliveroo Editions et de ses 3 labos parisiens en propre. De quoi permettre à Wissem Ben Amar et Majed Mansour, restaurateurs depuis 2012, de passer du virtuel à de vrais restaurants et de disposer, du même coup, de 6 nouvelles bases arrière également pour leur marque virtuelle Meatpacking (burger Gourmet) et maintenant Puffy. « Parmi les desserts à la carte de nos restaurants, nos cookies maison mi-cuits généreux, étaient très appréciés, ce qui nous a donné l’idée de leur consacrer une identité propre », expliquent-ils. Un comptoir gourmand de 60 m²  qui fait aussi office de coffee shop, qu’ils ont baptisé Puffy.

Puffy

 

Une fabrication 100 % maison

On y fabrique, tous les jours, les 8 recettes de cookies mi-cuits, moelleux à l’intérieur, croustillants à l’extérieur dont le chocolat noir, le chocolat au lait en passant par le caramel-pécan, duo de chocolat noisette, le matcha-chocolat blanc... Des gourmandises imaginées, au départ, avec un chef pâtissier sur le modèle de ceux que l’on trouve à New-York et maintenant concoctés par Wissem himself, notamment tous les produits d’animation à l’image des tous derniers chocolat-truffe. Proposés entre 2 € pour la version mini, à 5 € pour les autres, les cookies font sensation. De quoi donner quelques idées aux deux compères qui lorgnent déjà sur un 2e emplacement à Paris 16e alors qu’ils ouvriront leur 7e Junk à Beaugrenelle la semaine prochaine. Ils sont aussi attendus dans le futur food-court prévu début 2024 à La Villette, où verrra le jour leur premier Meatpacking en physique aux côtés d’un restaurant Graine, inspiré de leur restaurant historique de Saint Augustin.  En projet, pour l’an prochain également, 7 à 8 Junk en France, 2 à 3 Puffy et une envie de prendre position à Londres.

Puffy

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique