Ange
Communauté

Ange souffle ses 15 bougies et se pose en 'gardien du bon’ avec 250 boulangeries

8 Décembre 2023 - 1327 vue(s)
Tout en inaugurant cette semaine sa 250e boulangerie en France métropolitaine, le réseau Ange a célébré aujourd’hui, aux côtés de ses franchisés, ses 15 ans. D’une histoire de copains entrepreneurs, les 3 fondateurs en ont fait une success-story aux allures de conquête. Ils sont d’ailleurs sur tous les fronts avec la reprise offensive de leur développement, le lancement de Ange Coffee, l’ouverture prochaine de leur atelier nantais de 7 500 m², leur master franchise la Cage et leur expérimentation O’Frais.

« Du pain, des copains... Des ingrédients simples et vrais pour viser avant tout le plaisir et peut-être le succès... Ange est donc né de tous ces éléments. L’envie de partager, par une douzaine de copains, de construire ensemble une histoire forte, une histoire de bons produits, d’entrepreneurs aussi... une belle aventure finalement » ! Ces quelques lignes empruntées au livre de « Recettes de (Co)pains », sorti et distribué à l’occasion du 15e anniversaire du réseau, résument plutôt bien cette aventure humaine, qui a démarré en 2008 à Miramas dans le sud de la France, sous l’impulsion de François Bultel et Patricia Gaffet, rejoints par Patrice Guillois. Puis, très vite, aux côtés de ceux que l'on appelle les 3F, il y a eu les pionniers, Didier, Stéphane, Mouche, Léon, Jérémy, Jacky, Françoise, Arnaud... qui ont permis d’enclencher un modèle gagnant et de partir à la conquête des territoires. Pour sa 10e bougie, en 2018, le réseau affichait 130 points ! 5 ans plus tard, ce sont 250 unités en France métropolitaine dont 20 unités intégrées (+ 28 vs 2022) pour 350 M€ de CA hors taxe (+ 11 % en comparable et 23 % sinon) mais aussi 8 boulangeries au Québec, une à la Réunion ouverte tout récemment, plus de 4 000 salariés dans le réseau, 1 500 baguettes vendues par jour et par point de vente et une chaîne qui cumule les récompenses. Elue meilleure chaîne de magasins de l’année 2024, après avoir reçu les trophées des meilleures franchises de France 2023, elle se présente aussi comme le 2e réseau boulanger en France et 1er boulanger équitable cette année (label Agri Ethique).

D’un trio de potes au partenariat capitalistique avec Lov Group

Cet anniversaire, les dirigeants d’Ange ont souhaité le fêter aux côtés d’une grande partie des partenaires, conviés au siège. Les copains du départ, tout comme ceux qui ont rejoint l’aventure au fil de ces 15 années, les collaborateurs mais aussi un des représentants du nouvel actionnaire Lov Group (Financière Lov and lifestyle entré en minoritaire au capital des Boulangeries Ange cet été à 35 %), en la personne de Nawfal Trabelsi, présent pour l’occasion.

« Cette célébration des 15 ans est un moment important », a rappelé François Bultel qui est revenu sur tout le chemin parcouru depuis la première boutique. Il a aussi esquissé les grandes ambitions de la maison placée dorénavant sous une nouvelle plateforme de marque « Gardien du bon », résumée en 5 mots : sourire, prix, goût, sens et pain.

"L’important ce n’est pas la grande idée mais l’exécution qui la rend réelle", François Bultel.

Cette histoire n’aurait pas pu être possible, sans cet esprit de camaraderie et de proximité qui anime au quotidien l’enseigne et qui l’a propulsée, avec force, aux premières places du paysage de la boulangerie française, avec comme moteur la qualité, l’engagement et l’innovation. Un renouveau, qui reste un moteur pour la marque qui sort près d’une quarantaine de nouveautés par an au sein d’un mix produit diversifié qui est aussi le reflet de ventes qui se répartissent à 50 % pour le pain-pâtisserie-viennoiserie et à 50 % pour  le snacking-café/boissons, en moyenne, à l’échelle du réseau.

Ange

Une diversification signée Ange Coffee, La Cage et O frais

La chaîne, qui a pris un rythme d’ouvertures soutenu avec 40 nouvelles adresses attendues en 2024, nourrit de grands projets en France comme à l’étranger. Au programme des prochains mois, l’ouverture, au printemps, d’un atelier de près de 7 500 m², avec 2 lignes de production, où seront d’ailleurs rapatriées toutes les fabrications de produits à l’exception du pain, des sandwichs et autres salades toujours produits sur place. A l’international, où Ange veut devenir dans les 10 ans le premier boulanger, les ouvertures vont se succéder. Au Québec, d’abord, où la marque compte 8 unités et des projets, notamment à Toronto mais aussi à la Réunion où le nouveau franchisé vise 3 projets supplémentaires dans les prochains mois. Parmi la quarantaine d’implantations espérées dans l’hexagone, l’entrée au cœur de Paris reste d’actualité même si elle a été reportée à fin 2024. Le groupe mise aussi sur sa nouvelle marque Ange Coffee, en test depuis cet été à Narbonne et qui affiche de très bons ratios de rentabilité. 3 nouvelles implantations sont programmées pour 2024, entre autres dans les villes du Mans et d’Antibes. « Ce concept qui restera toujours le satellite d’une boulangerie Ange », a confirmé François Bultel, permettra aux franchisés d’investir les lieux à fort trafic en ville, en centres commerciaux ou en travel retail. Devenu aussi master franchisé français du concept québécois La Cage, le groupe, qui a été choisi pour sa culture de la franchise, croit aussi beaucoup dans ce modèle de sport-bar au même titre qu’il expérimente, à Bordeaux, le premier magasin multifrais qui sera proposé en franchise, après quelques ajustements.

Transmettre le bon, à prix accessible, et partager un slogan à valeur de modèle pour la chaîne qui compte bien cultiver cette force et cette proximité auprès des clients comme des collaborateurs. D’où la création d’écoles de formation maison baptisées Idyie ; il y en a 3 aujourd’hui qui forment actuellement 45 apprentis qui comptent bien décrocher leur CAP de boulanger. Autre engagement pris par l’enseigne : la création d’une association LOLAnge pour soutenir notamment les filières, bovine et laitière, en difficulté et qui, comme l’a souligné Patricia Gaffet en charge du projet, en a bien besoin.

Ange

Symbole de ce 15e anniversaire, le pétrin de la première boulangerie, a été "tagué" par
un artiste avec des motifs et dates symboles de l'histoire de l'entreprise. Il trônera 
dans le hall d'accueil du Siel, le siège du groupe. 

 

 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique