dwitcher street food sandwich tours
Communauté

Chez Dwitcher, le sandwich est tout un art

2 Janvier 2024 - 2728 vue(s)
Transcender "l'art du sandwich cuisiné", telle est l'ambition de la nouvelle adresse Dwitcher, installée depuis l'automne dernier en plein centre-ville de Tours. Il faut dire qu'à l'initiative du projet, on y retrouve une équipe chevronnée, déjà propriétaire du restaurant Le Bistrio, l'une des références de la bistronomie locale. Un premier pas prometteur vers la street food qui en appellera bientôt d'autres, sous format rapide ou dark kitchen...

A ceux qui ne verraient encore dans le sandwich que le parent pauvre de la gastronomie, la nouvelle adresse street food de Tours entend bien apporter un joli démenti. Car, inauguré fin octobre dans la rue du Commerce, Dwitcher - contraction de « sandwich-maker » - valorise un savoir-faire chevronné pour transcender ce que l’enseigne appelle « L’art du sandwich cuisiné ». Aux manettes du projet, on retrouve ainsi l’équipe du restaurant Le Bistrio, référence de la bistronomie locale avenue de Grammont, en la personne du chef Pierre-Yves Durand et d’Ingrid et Damien Poutry, tous deux frère et sœur. Pour ce dernier, jusqu’ici associé « dormant » du restaurant mais passionné de cuisine de rue, le Dwitcher constitue un vrai grand saut dans la restauration. Comme une étape dans un parcours entrepreneurial qui s’annonce ambitieux, lui qui a pris pleinement conscience de la révolution fast good en marche, vers le beau… comme le bon !

Savoir-faire et saveurs

L’offre du Dwitcher, qui compte une dizaine de places assises en attendant la terrasse estivale, se veut donc particulièrement soignée. Et l’on y retrouve la patte du Bistrio, dans le choix des ingrédients comme des recettes ! 8 options de sandwichs (en attendant les futurs sandwichs saisonniers) sont ainsi proposées aux clients sur une base de trois pains différents (pain viennois, ciabatta ou pain de mie japonais) spécialement concoctés à façon par la boulangerie « Au Tours des gourmandises ». « Nous avons travaillé en collaboration pour obtenir des pains qui se tiennent, à la fois moelleux et croustillants sur la durée une fois toastés, et dont le goût s’accorde pleinement avec les préparations », se souvient Damien. La commande se fait au comptoir ou via la borne tactile positionnée à l'entrée afin d'optimiser le service, tandis que l'on peut suivre sous les yeux la réalisation de son sandwich. Le Grilled Cheese est ainsi garni d’un cheddar fermier mature, de cornichons et pickles, de cebette et ciboulette, le tout relevé d’une mayonnaise aux piments doux. Chaque viande est marinée pendant 12 à 24 h et cuite à basse température avant d’être effilochée et disposée à la commande pour une qualité optimale. Oignons confits, chermoula et graines de courge viennent ainsi relever l’Agneau (chaque sandwich porte le nom de son ingrédient phare) tandis que pour accompagner le poulet rôti, l’équipe associe mangue fraîche, chutney et mayo yaourt citron. Autres propositions originales, le tempura de gambas sauce tartare avec cebette, ciboulette et sésame doré ou l’émietté de dos de cabillaud, pesto de cajou, avocat avec cebette, persil, coriandre et graines de fenouil. Les végétariens en trouveront aussi pour leur compte en choissant l’Oignon ou le Champignon. En "side", afin de compléter le repas, on pourra se laisser séduire par un Pop’Art, une petite boulette frite façon risotto, poulet ou gambas.

Un projet entrepreneurial plus large

Les tarifs des sandwichs (ultra copieux !) s’échelonnent de 9 à 15 €. Et dans ce quartier proche de l’Université, une formule étudiante (13 €) permet de combiner sandwich (à 9 €), boisson et dessert comme le fameux fondant au chocolat cœur coulant à 64 % de caco, star du Bistrio ou encore la tarte citron revisitée en verrine. Une partie des préparations amont est réalisée dans le laboratoire maison situé à Saint-Avertin, qui sera transformé en janvier en site Dark Kitchen et Click n’ Collect pour couvrir la périphérie sous la marque Bistr’O Bureau. Elle permettra ainsi aux sandwichs Dwitcher de rayonner plus largement mais pas seulement… Car le site proposera également des plats cuisinés, émanation du prochain projet de Damien, dont l’ouverture est prévu au printemps 2024. Il a en effet investi à Chambray-les-Tours un nouveau local de 70 couverts (120 avec terrasse) proche de la clinique Vinci. Il entend bien surprendre ses aficionados avec l’ambition de « faire partager la cuisine du Bistrio mais avec des codes de la rapide et une commande au comptoir ». A suivre de près donc…

Jonathan Douay Rédacteur en chef adjoint France Snacking
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique