McDonald's Nouvelle recette
Communauté

McDonald’s revoit la recette de ses 3 burgers iconiques, dont le Big Mac

5 Février 2024 - 4038 vue(s)
Le géant du burger a mis les petits plats dans les grands pour annoncer aujourd’hui officiellement sa minirévolution baptisée McDo 2.02.4. Il s’agit ni plus ni moins de faire évoluer, à l’échelle du monde, quelques éléments de ses recettes et process pour des sandwichs remasterisés, servis plus chauds, plus juteux et plus gourmands.

Alors que la filiale française nous annonce une année 2023 record en termes de ventes, avec plus de 6 md€ de CA pour ses 1 560 restaurants dans l’Hexagone, elle avait convié ce jour la presse et les influenceurs pour sa grande annonce : des changements dans la recette de 3 burgers phares : le Big Mac, le Royal Deluxe et le Double Cheese. On parle-là de près de 50 modifications au niveau des ingrédients ou des process en cuisine, dont certaines drivées par McDonald’s France, et 7 ans de recherches. Que les aficionados des classiques maison se rassurent, il n’y a pas de révolution, pas même de modification majeure du goût (la sauce n’a pas changé) mais plutôt des ajustements à tous les étages pour plus de perception des saveurs. Côté pain, une légère surcuisson de 5 minutes a permis de rendre le bun brioché au beurre plus doré et plus grillé avec un côté aéré et plus fondant. Dorénavant parsemé de graines de sésame, de manière aléatoire, il vise le rapprochement d'une fabrication «  maison ». Pour le steak, si la composition comme les grammages ne changent pas, il s’agira dorénavant de cuire à la demande, et moins de pièces simultanément, pour offrir au client une viande plus juteuse et un burger plus chaud. De fait, le goût, comme la perception évoluent, légèrement avec deux rondelles d’oignons qui cuisent en même temps que la viande. Le fromage pour sa part, gardé à température ambiante, fond plus facilement, tandis que les crudités passent directement de la saladette au sandwich pour plus de fraîcheur. Pas de modification, non plus, pour la sauce qui sera, en revanche, un peu plus généreuse tout comme le prix qui devrait rester le même. 

Une communication de grande ampleur et une présence au salon de la franchise

Ces changements, qui ont déjà été mis en œuvre dans d’autres pays en fin d’année, ont déjà produit leurs effets comme en Australie, par exemple, avec des ventes en croissance de plus de 16 %. En France, où la firme écoule près de 105 millions de Big Mac par an et où la concurrence fait rage, notamment avec son principal challenger (qui affichait fin 2023, près de 532 adresses pour près de 1,9 md€), ces nouvelles recettes devraient apporter du sang neuf mais aussi un nouveau levier de communication. D’ailleurs, Jean-Guillaume Bertola, Chief Marketing, a indiqué lancer dès ce soir une campagne très puissante de spots TV puis d'affichage en même temps que ce lancement. L’enseigne sera aussi présente au salon de l’agriculture pour rappeler son investissement filières. Il faut dire que le bœuf, comme les pommes de terre, le blé pour le pain ou les salades sont « Made in France », comme 75 % de ses approvisionnements. Enfin, on devrait aussi retrouver McDonald's au salon de la Franchise. La chaîne qui ouvre une trentaine de restaurants par an dit vouloir accélérer. 

 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique