kuna naan indien paris
Communauté

Kuna sublime le naan indien version street food

28 Février 2024 - 1498 vue(s)
Inauguré en octobre dernier rue Jean-Baptiste Pigalle à Paris, Kuna fait du fameux naan la clé de voûte d’un voyage culinaire riche en couleurs et en saveurs. Candice Franc, passée par l’Ecole Ducasse, et Charley Moreau, déjà aux manettes du restaurant méditerranéen, La Piscine, à Melun, y partagent leur amour de la culture et gastronomie indienne, le tout en mode street food.  

Généreux ! Ainsi traduirait-on de l’hindi le terme « kuna » qui donne son nom à cette jolie adresse street-food, postée depuis quelques mois dans le IXe arrondissement parisien, non loin de la place Pigale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette générosité transpire ici dès l’accueil réservé par les fondateurs aux manettes : Candice Franc et Charley Moreau. Fascinés par l’Inde, ceux-ci brûlaient d’envie d’en faire partager les saveurs, cette fois en mode street food. Car l’une s’était déjà formée à l’Ecole Ducasse puis à La Felicità, le second officiant à La Maison Sauvage avant d’inaugurer conjointement un restaurant à table, méditerranéen, du côté de Melun. « C’était un test pour savoir si nous pouvions travailler ensemble », s’amuse Candice. Mais très vite, c’est aussi devenu un laboratoire pour penser Kuna et élaborer nos recettes ».

Créativité et cuisine spectacle

Ainsi, la pâte à naan aura demandé des centaines de tests avant d’aboutir au résultat escompté et satisfaire leur créativité autour du sandwich. Avant de reposer durant 48 h, elle est levée chaque matin par le chef népalo-indien Sudarshan Acharya, qui les a rejoints dans l’aventure et épaulés pour les recettes. Le voir alors malaxer le pâton qui va gonfler au contact des parois du four Tandoor à 480° constitue un spectacle à part entière… A la carte, Kuna offre le choix entre 5 sandwichs s’appuyant sur un vrai savoir-faire culinaire. Du Butter Naan avec poulet mariné façon Tikka Masala et mijoté 6 h accompagné de légumes rissolés au Pulled Naan à l’effiloché d’échine de porc confite au curry pendant 12 h, en passant par le Karee Nann au cabillaud mariné puis frit, il y en aura pour toutes les envies. Sans oublier, bien sûr, une option végétarienne à base de paneer nappé dans une sauce maison dont les fondateurs tiennent à garder le secret. Chacun de ses naans pourra être accompagné avec un dahl de lentilles corail, des frites de patates douces ou encore de délicieux samoussas maison. Dans ce lieu de 38 m² bien optimisés (15 places assises) et à la décoration soignée signée Marine Tujas (couleur cuivre, ocre, carreaux vert bouteille, photos et ouvrages évoquant l’Asie), les gourmands pourront aussi ponctuer leur repas d’un naan sucré à la pâte à tartiner, d’un riz au lait à la cardamone et d’un sundae, l’été, pour la touche sucrée. Reste qu’avec 180 clients servis en moyenne chaque jour de la semaine (et jusqu’à 350 les week-ends !) pour un ticket moyen abordable autour de 15 €, le succès est déjà au rendez-vous ! De quoi venir nourrir les idées de Candice et Charley en vue d’autres projets culinaires, toujours d’inspiration indienne…

  • Kuna Naan

    Kuna Naan

  • Kuna Naan

    Kuna Naan

  • Kuna Naan

    Kuna Naan

  • Kura Naan

    Kura Naan

  • Kuna Naan

    Kuna Naan

 

Jonathan Douay Rédacteur en chef adjoint France Snacking
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique