FFF Banque Populaire
Fournisseurs

+ 26 % de réseaux de franchise en restauration rapide en 2023

6 Mars 2024 - 1602 vue(s)
Dans le cadre de la présentation de la 20e édition de l’enquête annuelle de la franchise Banque Populaire, réalisée en partenariat avec la Fédération Française de la Franchise, la restauration rapide apparaît sur la 3e marche du podium à la fois en nombre d’enseignes à 262 et en CA avec 8,91 md€ au compteur. Quant au modèle de la franchise, il reste toujours aussi résilient et solide tout en prouvant sa capacité d'adaptation aux différentes transitions.

Alors que s’ouvre dans quelques jours, la 42e édition du salon de la Franchise organisée par InfoPro, avec la FFF sur un nouveau format de 3 jours (du 16 au 18 mars à la porte de Versailles), avec 90 secteurs d’activité représentés et près de 586 exposants, Banque Populaire a présenté la 20e édition de son enquête annuelle de la franchise tandis que la Fédération Française de la Franchise livrait les résultats de l’étude d’impact Diagnostic & Systems 2023. Parmi les secteurs toujours très dynamiques, en nombre d’enseignes et en volume d’activité, la restauration rapide se place aux premières places puisque dans le top 5 en chiffre d’affaires, elle est le 3e secteur derrière l’alimentaire et l’équipement de la maison à 8,91 md€ (+ 24,3 % vs 2022) sur un total de 88,49 md€ réalisés par le secteur de la franchise, mais aussi en nombre de points d’enseigne avec 262 réseaux sur 2 035 répertoriés. « Un modèle résilient et performant depuis plus de 50 ans », a expliqué Véronique Discours-Buhot, déléguée générale de la FFF. D’ailleurs, en restauration rapide, comme en boulangerie, le salon accueillera cette année des nouveaux venus ou des enseignes qui font leur grand retour comme McDonald’s, Subway, Chamas Tacos, Flam’s, Chicken Street, Point B, O’Tacos ou encore Paul, Boulangeries Feuillette, Angustin, Mariette... 

 Un modèle toujours attractif

L’entrepreneuriat suscite toujours autant d'intérêt avec 32 % des Français souhaitant créer leur entreprise. Parmi eux, les jeunes se montrent particulièrement enthousiastes avec 60 % des moins de 25 ans ayant l'envie d'entreprendre ; dans ce contexte la franchise est forcément appréciée avec 43 % des futurs créateurs envisageant ce modèle. Ce résultat se consolide depuis les 2 dernières années (44 % en 2022,  43 % en 2021) et les 18-24 ans y sont encore plus disposés (60 %). La franchise est accessible à tous et représente une opportunité de reconversion professionnelle. 76 % de ceux qui décident de se lancer dans la franchise sont d'anciens salariés et 48 % ont changé de secteur d'activité par rapport à leur activité précédente. Ce dernier phénomène est encore plus répandu auprès des 50 ans et + (60 %). La part des femmes s'installant en franchise progresse depuis 3 ans atteignant 39 % (36 % en 2022 et 31 % en 2021).

Être un bon gestionnaire avant tout

A l'ouverture 48 % des franchisés choisissent la création et 52 % reprennent une franchise déjà existante. Ils s'installent relativement jeunes et ouvrent leurs premiers points de vente à l'âge de 37 ans en moyenne. Dans la pratique, de nouveaux entrants en franchise bénéficient d'un accompagnement poussé avec une formation de 37 jours en moyenne. Leur niveau d'étude est assez réparti 40 % ont un CAP, BEP, Bac Pro,  41 % un bac +2 /3 et 19 % un bac +4 ou au-delà. Ce constat reflète ainsi la diversité des opportunités offertes par les franchises qui peuvent convenir à tout type de profil.
Comme principale qualité perçue pour devenir franchisé. Plus de la moitié préconise d'être un bon gestionnaire (55 %),  de savoir manager (54 %) et avoir un tempérament commercial (53 %). Un peu moins de la moitié pense avoir une âme d'entrepreneur, 45 %,  le sens du contact et de la communication, (41 %), le sens de l'équipe (39 %). La franchise est un modèle sûr : plus de 9 franchises sur 10 recommandent ce modèle (92 %). Sur le plan géographique, la plupart des franchisés ont ouvert leur franchise dans le même département que leur précédente activité, 61% ou plus généralement dans la même région (79 %). Si les implantations se répartissent sur l'ensemble du territoire,  2 régions demeurent néanmoins en tête des implantations : le Sud-Est 26 % et l'Ouest (26 %),  suivi du Nord (20 %) de l’Ile-de-France (15 %) et enfin du Sud-Ouest (13 %). Hors de l’Ile-de-France, les franchises sont généralement présentes dans toutes les tailles d'agglomération : 10 % des implantations se situent dans des communes de moins de 2 000 habitants, 28 % entre 2 000 et 20 000 habitants, 34 % entre 20 et 100 000 habitants et 28 % se situent en forte densité urbaine plus de 100 000 habitants. 

La franchise affiche une vraie dynamique d'ouverture.

84 % des franchiseurs ont inauguré au moins un point de vente en franchise au cours des 12 derniers mois avec en moyenne 11 nouvelles implantations sur l'année passée. Néanmoins, cette dynamique est moins forte qu'en 2022. C'est également un modèle pérenne :  64 % des enseignes ont 15 ans et plus d'ancienneté pour sélectionner de nouveaux franchisés près de 2/3 des franchiseurs privilégient les salariés du réseau (63 %) tout en laissant des opportunités de recrutement externe ; un autre enjeu d'ouverture consiste à trouver les bons emplacements (44 %). Les franchiseurs font preuve d'une vraie qualité d'accompagnement. Celle-ci se manifeste par davantage de franchiseurs qui mettent en place des outils pour aider leurs franchisés dans leur recrutement ou la fidélisation de leurs salariés : 72 % des franchiseurs (+ 7 pts en un an). De plus, 77 % des franchiseurs ont renforcé la formation de leurs franchisés et 64 % favorisent le coaching ou le parrainage des nouveaux franchisés. Enfin, les enseignes sont également constamment à la recherche de leviers de croissance et d'innovation. 

"La publication de la 20e Enquête annuelle de la Franchise/Banque Populaire/FFF confirme une fois de plus la solidité du modèle de la franchise ainsi que sa capacité à s’adapter aux différentes transitions", Pierre-laurent Berne, Directeur du développement Banque Populaire.

Un modèle résistant et des prix challengés

Les comportements d’achat des Français ont particulièrement évolué en 2023, rappelle l’étude. Avec deux grandes tendances qui se détachent : 72 % des Français ont fréquenté un commerce, plutôt qu’un autre pour ses prix compétitifs. Et pour répondre à leurs attentes, les franchisés ont dû s’adapter : 80 % ont réduit leurs dépenses et leurs frais de fonctionnement pour proposer des prix plus attractifs et près de 8 franchisés sur 10 ont renforcé les relations humaines avec leurs clients. Ils se sont aussi montrés réactifs par rapport au contexte économique actuel. 9 sur 10 ont mis en place des actions spécifiques : 69 % ont négocié les prix d’achat et 47 % développé des offres promo et des opérations spéciales sur les prix. Les franchisés eux-mêmes reconnaissent la capacité d’adaptation du modèle de la franchise avec 78 % qui considèrent mieux résister à la crise actuelle que les commerçants isolés.

Répondre aux nouveaux enjeux sociétaux

Depuis la crise, les préoccupations d’achat des Français sont davantage portées sur la provenance des produits qu’ils achètent. 93 % d’entre eux choisissent des enseignes qui soutiennent la production locale. D’ailleurs, les franchisés ont constaté que 69 % de leurs clients veulent donner davantage de sens à leur consommation (+ 10 points en un an). 85 % des franchiseurs ont d’ailleurs transformé leur process afin de réduire leur empreinte écologique et 68 % ont donné la priorité aux fournisseurs et fabricants français.

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique