Gira Indice burger et pizza
Communauté

#Exclu.Indices Burger & Pizza 2024. Un burger qui s’essouffle et une pizza qui résiste en trompe l’oeil

18 Mars 2024 - 2342 vue(s)
Parmi les enseignements majeurs livrés par ses tous nouveaux indices Burger et Pizza 2024, le cabinet d’études Gira s’interroge sur le marché du burger en souffrance. Un segment en difficulté en restauration commerciale au même titre que la pizza qui réussit à mieux résister au global mais seulement grâce à l’effet report de la consommation vers la GMS. Avec l'inflation des prix, des plafonds de verre ont été brisés qui remettent en cause la notion même de premiumisation de la restauration rapide.

Avec 1,235 milliard d’unités avalées en hors domicile, en baisse de 2,8 % vs 2019, le burger n’a toujours pas retrouvé son rythme de croisière face au sandwich qui a été consommé à 2,9 md€ d’exemplaires l’an dernier (+ 3,6 % vs 2019). Le burger perd même 3,5 % en volume, si l’on résonne sur le total marché de la Consommation Alimentaire hors domicile.  En valeur, néanmoins, il est en hausse de 12 % depuis 2019, une croissance portée surtout par l’inflation alors que son prix moyen s’est renchéri de 13 % à 12,02 €. « Ce coup de frein est la traduction d’un produit devenu probablement trop cher, tout du moins pour une partie des consommateurs », explique Bernard Boutboul, président de Gira qui rappelle tout de même que la consommation de burgers a été multipliée par 7 sur la période. Et le spécialiste de s’interroger sur les limites de la premiumisation de ce produit populaire qui l’a, en quelque sorte, désaxé de son positionnement historique « access price ». Selon Gira, 72 % des burgers vendus par la restauration commerciale le sont en vente au comptoir (notamment par les chaînes), contre 28 % en service à table.

La pizza, une hausse portée par la GMS

Même mouvement baissier mais plus net sur la pizza qui, avec 1,189 milliard de pizzas consommées en France en 2023, se contracterait de 14 % en restauration commerciale depuis 2019 alors qu’elle affiche au global, tous circuits confondus, une hausse de 15 % vs 2021 et de 8 % depuis 2019 grâce surtout aux très belles performances de la GMS et de commerce de proxi qui affichent + 24 % sur la période. A 12,09 €, le prix moyen de la pizza a même flambé de 19,30 % depuis 2021, cause possible de cet effet de vases communicants défavorables à la restauration commerciale face à l’arbitrage des consommateurs à la recherche de prix bas. Pour le spécialiste du food service, si ces mouvements généraux ne sont que passagers, eu égard à la contraction du pouvoir d'achat, avec une pizza qui reste plebiscitée par les Français (qui sont les 2e consommateurs au monde après les US), pour autant, il faut, selon lui, revoir le modèle économique de la restauration rapide de type premium face à des clients qui décrochent et butent aujourd'hui sur des seuils psycologiques tarifaires. 

 

Photo : Pizza (Del Arte). Burger (PF, lors de la Coupe de France du Burger by Socopa).

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique