Food trucks
Fournisseurs

+ 32 % de CA en deux ans, ça roule plutôt bien du côté des food trucks !

15 Mai 2024 - 703 vue(s)
Avec un volume d’affaires et d’activité en hausse de plus de 30 % sur les deux dernières années en France, le secteur des food trucks a le vent en poupe, selon une étude SumUp. La région Bourgogne-Franche-Comté décroche même la première place avec une croissance de CA de 53 % et de fréquentation de 69 % entre 2022 et 2024. A l’échelle des villes, c’est Nice qui se place en tête.

Si les food trucks font moins la une de l'actualité aujourd’hui, ils n’en demeurent pas moins dynamiques. Le succès d'un certain nombre de grands festivals qui leur sont dédiés, en témoigne. Dans certaines grandes villes et dans les territoires ruraux, ils connaissent un nouvel élan en apportant de l’innovation. Une bonne santé confirmée par une étude SumUp mais qui reste suspendue à plusieurs défis. L'inflation persistante reste un sujet à travers les coûts des matières premières, de l'énergie et du carburant toujours très hauts, tout comme la mise en place de zones à faible émission (ZFE) qui contrarie les perspectives de croissance du secteur. Pour autant, toutes régions confondues, SumUp note une croissance de 30 % du volume d’affaires et de 32 % de l’activité pour un ticket moyen, en 2024 de 22,59 € sur les 14 régions. Un dynamisme qui varie selon les régions. La Bretagne n’enregistre qu’un + 4 %, la Normandie + 14% ou encore les Pays de la Loire + 15 %. En revanche quatre régions tirent clairement l’activité : la Bourgogne-Franche-Comté (53 %), les Hauts-de-France (46 %), le Centre-Val de Loire (39 %), les régions Grand Est, Île-de-France (36 %) talonnées par les régions Auvergne et Rhône-Alpes (33 %) et Provence-Alpes-Côte d'Azur (33 %). Cette dynamique soutenue qui concerne pratiquement toute la France métropolitaine, explique l’étude, pourrait s’expliquer par de nombreux facteurs dont la fin de la pandémie en 2022, avec un retour à la normale à compter de l’année 2023. Ce qui se traduirait par une reprise des activités économiques. L’année 2024 confirmerait cette tendance de fond.

Des disparités selon les villes

Ce constat positif se mesure aussi à l’échelle des villes. Ainsi, dans le classement des zones ayant connu un rythme de croissance spectaculaire en volume d’affaires sur le premier trimestre 2024 vs 2022, se trouvent en haut du podium : Nice avec (61 %), Lille (58 %), Lyon (51 %) et Toulouse (42 %). Quant à Paris, elle affiche une croissance plus modérée de l’ordre de 19 %. Par ailleurs, parmi les villes françaises, trois se distinguent par une croissance d'activité remarquable sur la période 2024 vs 2022 : Nice (77 %), Lyon (57 %) et Lille (45 %), suivies par Paris (37 %) et Toulouse (32 %). La ville de Nice se démarque particulièrement par sa dynamique, affichant à la fois une évolution significative du volume d'affaires et de son activité par rapport aux autres villes françaises. Cette performance peut en partie s'expliquer par sa situation géographique privilégiée : en tant que haut lieu touristique, station balnéaire à proximité des stations de ski, Nice offre un cadre idéal pour les activités liées au tourisme, notamment la restauration.

 

Tags : SumUp
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique