Depur Expérience
Communauté

Food & Beverage & Eatertainment, diagnostic d’une révolution annoncée

26 Mai 2024 - 1883 vue(s)
Avec son écosystème, il agrège l’expertise et la culture terrain. Avec son agence, Depur Expériences, une sorte de think tank, il décortique les tendances, s’affranchit des codes, dépasse les frontières d'un F&B aujourd'hui tentaculaire pour proposer des solutions business. Avec son tout nouveau Club Foodiclopédia, il nourrit en continu, une communauté avide d’en savoir toujours plus sur l’évolution des pratiques et du food service au sens large. Dan Cebula nous en dit plus sur les mouvements de la planète food & beverage, appelée à devenir le monde du Food & Beverage & Eatertainment.

Comme il l’explique dans son cahier de tendances, Dan Cebula, fondateur de l’agence Depur Expériences et de la plateforme Foodiclopédia, parle d’une époque, selon lui, révolue où la table jusqu’alors symbole du partage et de la convivialité est en passe de devenir l’élément central qui animera et donnera cohérence à l’architecture de la ville de demain. Et d’expliquer comment le F&B, d’une « simple » activité, se transforme tout doucement en un « connecteur » transversal naturel et positif, influençant tous les domaines. En acquérant un rôle sociétal et culturel majeur, il crée de la valeur et de l’attractivité, métamorphosant des espaces en lieux de vie expérienciels. Selon l’expert, nous assistons à un vrai tournant historique où l’approche « nourriture et boisson » devient une opportunité business incontournable, infusant des lieux aussi variés que des gares, aéroports, stades, hôtels, resorts, loisirs, workplaces, outdoors, cinémas mais aussi le retail, le luxe ou encore les médias... « Nous accompagnons aujourd’hui des clients comme TF1, des rappeurs ou encore des influenceurs qui souhaitent valoriser leurs marques. La chaîne de télévision réfléchit à créer des cafés à thème sur certaines de ses marques. De plus en plus de chanteurs, acteurs, personnes publiques misent sur la restauration pour faire toujours plus communauté avec leurs fans et créer du business ». Il faut dire que pour l’expert, la restauration a tout pour devenir une extension de marques, plus précisément une expérience de marque en même temps qu’un relai de croissance et de revenu. « Si Louis Vuitton vient de nommer une responsable F&B Louis Vuitton pour coiffer cette activité et notamment le déploiement des cafés Monsieur Dior, avec notamment Anne-Sophie Pic et Jean Humbert, c’est bien dans cet esprit-là », confie-t-il.  En bref, partout où la vie se déploie, la nourriture devient une véritable influence, connectant les lieux, les cultures, les transports et les expériences. On est entré, comme l’explique très bien son cahier de tendances, dans l’ère de la socialisation, de l’expérience et de ce que Dan Cebula a appelé : l’Eatertainment. Une contraction, comme vous l’aurez compris, de nourriture « eat » et de divertissement « Intertainment ». Le Show drinking ou la street-food se mélange au luxe, les offres multi-canal frayent avec l’hôtellerie, la digitalisation de la prise de commande s’empare de tous les circuits. Le F&B est partout dans les moyens de transports, dans les salles de cinéma, ou dans les espaces de coworking…

Acculturer aux nouvelles pratiques

Le monde avance vite, les lieux se transforment, s’entrechoquent en même temps que le consommateur devient plus nomade, plus aguerri, plus informé. Dans cette course en avant où tout est plus « lifestyle », plus hybride, plus complexe à comprendre, l’ambition de Depur Expériences est d’apporter une lecture, un décryptage et comme il le dit « de la clarté dans cette confusion ». C’est pour cela, entre autres, que Dan Cebula a créé Foodiclopédia, à la fois encyclopédie et média de la food. L’idée de cette plateforme, autrefois papier, dorénavant digitale, est de stimuler l’innovation en s’inspirant de nouvelles pratiques et d’informer, d’acculturer de manière globale tous les nouveaux acteurs qui arrivent sur le marché jeunes ou moins jeunes. « Une sorte de boîte à outils multifacette à laquelle aujourd’hui on s’abonne sous différents formats. Ensuite, nos équipes accompagnent ensuite nos clients via des services plus personnalisés comme les food safaris thématiques, les séminaires d’acculturation en entreprise, l’écriture de leur contenu en marque blanche, l’organisation d’événements en interne ou à la Maison Depur du Boulevard Sébastopol qui devient un vrai game changer», explique l’expert. A partir de 10 € par mois (et jusqu’à 89 €), les memberships peuvent acquérir une licence et, selon leur niveau d’abonnement, accéder à une plateforme communautaire et à des contenus hebdomadaires, mensuels, annuels, des cahiers de tendances et d’inspiration, des événements. « Tous nos grands comptes, mais aussi certaines grandes écoles comme Lyfe ou Ferrandi, ont aujourd’hui acquis des licences pour leur corps enseignant comme pour leurs étudiants. Parce qu’elles forment les managers et chefs d’entreprises de demain et que ces futurs encadrants doivent, en dehors d’un programme académique, s’acculturer aux nouvelles pratiques et mouvements d’un marché de l’hospitality qui tend de plus en plus vers l’eatertainment ».  En témoigne la collaboration étroite avec le Club Med, que Depur a accompagné et suit, dans le repositionnement global de son F&B ou encore dans sa mutation vers une restauration toujours plus tournée vers l’eatertainment au sein de ses 65 villages, via sa cellule Depur Activation. Une sorte de régie qui se déplace chez les clients et dont la vocation est de coordonner, animer, recruter mais aussi gérer des équipes, la maintenance, l’organisation pour le compte d’autrui et de pérenniser les actifs tout en développant les performances.

Le F&B, à la naissance des marques

Pour Depur Expérience, le story telling d’une marque passe aujourd’hui forcément par le F & B.  Certaines qui ne sont pas initialement issues de ce secteur y voient une nouvelle clé d’entrée. L’opportunité de se diversifier et d’affirmer leur rayonnement global via ce nouveau terrain de jeu. Les lieux F&B à succès sont ceux qui ont su créer et développer une marque à part entière, avec son univers et ses codes distinctifs. Pour Depur, les lieux de passage, et le travel retail, en particulier, ont bien compris que sans F&B, pas de rétention de consommateurs.  Un aéroport, par exemple, devient l’incubateur de la culture alimentaire de son pays, un hôtel se transforme en lieu de vie et d’animation... Il n’est plus possible de penser un espace sans y inclure, dans le parcours client, du F&B et de lui associer du divertissement, sous une forme ou une autre face à une concurrence multicanale. Ce concept d’Eatertainment© prôné par Depur pousse vers l’expérientiel, l’interactif, le sensoriel pour engager la clientèle, créer de la viralité et se distinguer. 

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Retrouvez Paul Fedèle sur Linkedin
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique