Food Service Vision
Fournisseurs

METRO et Pomona, champions de la distribution en RHD, selon la Revue Distribution de FSV

5 Juin 2024 - 577 vue(s)
Avec 40 % de part de marché de la distribution, les deux leaders représentent environ 40 % d’un secteur qui affiche un taux de croissance de 10,8 % en 2023. Food Service Vision, dans sa nouvelle Revue Distribution, analyse les mouvements d’un secteur qui se recentre sur les fondamentaux du métier et valorisant de plus en plus les marques distributeurs.

A  23,4 milliards d’euros, le chiffre d’affaires de la distribution structurée est en croissance de 10,8 % par rapport à l’année précédente avec une augmentation de 4,6 milliards d’euros par rapport à 2019. 26 acteurs, qui représentent 67 % de la distribution CHD et leur stratégie, sont passés au crible dans la nouvelle édition de la Revue Distribution de Food Service Vision qui analyse la branche sur le secteur de la consommation hors domicile. Dans un marché du hors domicile en grand bouleversement, tous les maillons de la filière, et notamment les acteurs de la distribution, conduisent des transformations importantes, s’agissant notamment de leurs offres vers les différents types de restauration. Dans ce contexte et affichant une croissance, le top 5 des distributeurs consolide ses positions avec 59,2 % du chiffre d’affaires du secteur (contre 57,2 % en 2019). Parmi les groupes leaders,  METRO suivi de Pomona continuent de dominer le marché, devant Distriboissons, Transgourmet et C10. Derrière, la distribution structurée demeure très fragmentée, souligne le cabinet spécialisé qui évoque 17 acteurs qui représentent entre 0,5 et 6,5 % du marché. Autre constat, le modèle « cash & carry » perd un peu de terrain par rapport à la distribution livrée, qui représente plus de 81 % du marché. En outre, après les « grandes manœuvres » qui ont touché le secteur entre 2017 et 2021, l’année 2023 s’est révélée relativement calme sur le plan des opérations de consolidation, les distributeurs se concentrant plutôt sur la croissance organique.

Des marques distributeur à l’honneur et le snacking se renforce en collective

Comme le fait remarquer Food Service Vision, les distributeurs rationalisent leurs offres, en déréférençant certains produits et en valorisant les marques distributeurs pour proposer aux restaurateurs des produits d’entrée de gamme au meilleur rapport qualité/prix. Il faut noter tout de même qu’entre 2019 et 2023, les tarifs généraux des distributeurs ont augmenté en moyenne de 30 % (34 % pour l’épicerie, 31 % pour le surgelé, 29 % pour le frais). Le nombre de références s’établit à 10 900 en moyenne. Ils développent largement leurs offres durables en privilégiant le sourcing local, les produits labellisés et les offres végétales. Entre 2019 et 2023, la part des produits « origine France » dans les offres promotionnelles des distributeurs est passée de 35,2 % à 37,6 %. Et le poids du « veggie » a, quant à lui, augmenté de 52 % entre 2021 et 2023. Du côté de la RSE, les acteurs affichent une attitude volontariste avec une adaptation de leur modèle (offre végétale), un renforcement des initiatives sur la logistique bas-carbone (la transformation du parc de France Boissons par exemple) et un retour de plus en plus significatif à la consigne. Enfin, pour --2021 et 2023, la part des produits halal en restauration commerciale a augmenté de 29 %, précise l’étude qui souligne aussi qu’en restauration collective, la demande se déplace vers plus d’offres snacking et multi moment, reflet du changement de modèle. De la même offre pour tous 5 jours par semaine, on passe à une restauration adaptée, pensée pour séduire sur 3 jours par semaine.

 

Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique