Le snacking en 2024 : 20 chiffres clés que tout entrepreneur moderne se doit de connaître
Communauté

#CDS24 Le snacking en 2024 : 20 chiffres clés que tout entrepreneur moderne se doit de connaître

26 Juin 2024 - 1475 vue(s)
En 2024, le congrès du snacking a réuni 300 passionnés de ce que la planète food fait de mieux au Pavillon Royal à Paris le 25 juin. Entrepreneurs, franchiseurs, commerciaux, marketeurs, communicants, directeurs RH et de la qualité… étaient réunis pour recueillir les précieux insights délivrés par les experts que les organisateurs avaient réunis : Nicolas Nouchi de Stratég'eat, Maria Bertoch, Industry Expert Food Service Circana, Michael Ballay, Directeur associé Foodservice Vision, Maxime Briquet, Directeur Food Service Kantar ainsi que vos humbles serviteurs en analysant notre enquête les « 150 majors de la restauration en 2024 ». Voici 20 chiffres-clés (et un peu plus si vous les comptez bien !), qui, mieux qu’une fastidieuse étude de marché, vous délivrent un panorama de notre foodsystem afin de rester au top des décisions de la restauration rapide et du snacking !

L’an dernier à la même époque, et malgré un contexte encore tendu, avec des hausses et des pénuries de matières premières en tous genres, nous nous inscrivions dans une dynamique de reprise d’activité et de stabilisation de l’inflation qui laissaient augurer de meilleures perspectives. C’était sans compter avec les secousses du 2e semestre 2023 face à un consommateur toujours plus contraint dans son pouvoir d’achat, qui s’est mis à arbitrer sévèrement ses sorties, sa consommation de loisirs et a multiplié les circuits pour s’offrir des produits de substitution au meilleur prix. De quoi bousculer, encore un peu plus, notre écosystème « snacking » et inviter chacun à ajuster ses propositions en activant la promotion pour maintenir sa fréquentation et sa rentabilité. Comment agir, quelles décisions prendre, quel regard porter sur l'évolution du marché ? Pour le savoir, il faut d’ores et déjà se frotter aux nombreux chiffres dévoilés en les confrontant à votre réalité et… sans plus tarder se donner rendez-vous l’année prochaine à la même époque en s’inscrivant à la 15e édition du Congrès du Snacking ! Vous vouliez des chiffres ? Les voici !

19,04 MD€ de CA en 2023 pour les 150 majors de la restauration rapide : une progression en valeur de + 11.36 % vs 2022 (1)

+ 28 % pour le French Tacos et + 23 % pour les plaisirs sucrés :
ces 2 segments du snacking signent les plus fortes progressions de CA en valeur en 2023 (1)

+ 5,6 % d’ouvertures de points de vente en restauration rapide en 2023 vs 2022 (1)

74 % du CA de la restauration chaînée, en 2024, est détenu par les 15 premiers du classement

et + de 52 % du CA est par le trio de tête : McDonald’s, Burger King et Quick (1)

Burger, boulangerie (sandwich) et pizza : le podium des produits de la restauration rapide en 2023 en France (1)

52 % de PDM pour le burger
il est le grand gagnant de sa catégorie et est aujourd’hui majoritaire en France en affichant une progression de 9.9 % en 2023 (1)

21 % de PDM soit 4 MD€

la boulangerie-bakery confirme sa percée avec son format coffee shop (Marie Blachère, Paul et Boulangerie Ange en tête) (1)

- 0.1 % : le sushi signe le plus gros flop du segment de la restauration rapide en 2023.

Une progression qui peut s’expliquer par une forte inflation sur le saumon (+ 14 %) et sur le riz (+ 10 %). Avec 4,44 % de PDM. Mais le segment signe son renouveau avec la cuisine Panasiatique et les réseaux emblématiques comme Pitaya, Pokawa et Street Bangkok (1).

+ 30 % en 2023 vs 2019 : la restauration rapide portée par les ouvertures et les nouveaux concepts (2) :

+ 25 % d’établissements en burger, boulangeries (ex Bo & Mie), Halal (ex. Gomu)

+ 107 % le French Tacos signe la plus grosse progression de CA vs 2019

devant le fast food au poulet (ex KFC) + 62 % et le gourmet burger 56 % (ex. Big Fernand) (2)

77 % des restaurateurs indépendants attribuent la baisse de leur chiffre d’affaires à la météo capricieuse du printemps et de l’été 2023 (2)

- 4 % : chute du taux de pénétration de la livraison depuis février 2024

En cause : l’arbitrage tarifaire des consommateurs, et la volonté de certains restaurateurs de disparaître de l’offre afin de préserver leurs marges (2)

20 % des Français ont réduit le nombre d’items commandés au restaurant

En cause : la hausse des prix et l’inflation des matières premières et de l’énergie répercutées aux consommateurs (2)

+ 228 % de promotions « veggie »  depuis 2019 dans les catalogues des distributeurs

Leur offre food s’étoffe de produits solutions locavores, labellisées et végétalisées afin de répondre aux objectifs RSE des entreprises et aux attentes des consommateurs (2)

+ 40 % de promotions halal depuis 2021 chez les distributeurs (2)

+ 7 % vs 2022 ; - 9 % vs 2019 : la reprise en visites continue en 2023 malgré le contexte inflationniste (3)

74 % des consommateurs s'attendent encore à une nouvelle hausse des prix dans les restaurants en 2024

(- 6 pts vs Jan.2023) en dépit du ralentissement de l’inflation (3). Même en cas de reprise, il y aura donc une période d’inertie à respecter.

25 % des Français font appel aux produits de substitution au restaurant en 2024 :

afin de réduire l'addition au restaurant, les consommateurs français se concentrent sur les promotions et les formules, mais réduisent également les plats coûteux, les suppléments (extras) et l'alcool. (3)

39 % des visiteurs de restaurants ont récemment visité un restaurant/bar/café nouvellement créé qui les a beaucoup impressionnés en 2024.

Cet appétit pour l’innovation concerne principalement les Jeunes et les Heavy users de la Restauration (plusieurs fois par semaine) qui recherchent les nouveaux goûts et l’innovation ultra plébiscités même dans le contexte actuel très morose (3)

49 % des Français limitent le gaspillage alimentaire afin de minimiser l’impact de l’inflation sur leur pouvoir d’achat.

C’est la mesure #1 devant la maîtrise de la consommation d’énergie. (4)

69,5 % des shoppers choisissent leurs produits/services en fonction du prix en 2024,

soit + 3.1 % vs 2023, + 9,7 % vs 2022 (4)

16 % des foyers ont au moins une personne au foyer qui télétravaille

et 27 % prend son repas à l’extérieur – 36 % ont au moins 2 jours de télétravail par semaine (4)

15 % des Français consomment un sandwich 1 fois par semaine acheté en GMS :

le segment produit le plus en croissance en GMS et qui porte l’innovation produit (4)

la GMS/Proxi mise sur des motivations Prix-Praticité et axe le développement produit sur le plaisir pour se différencier + 9 %

Sources de ces chiffres :

Le 14e Congrès du snacking est organisé par France Snacking en partenariat avec : Bridor, Cafés Richard, Crisalid, Deliverect, Enodis France, METRO France, Pepsico, RISSO France et les précieux soutiens de : la Fédération des entreprises de Boulangerie Pâtisserie – FEB, GECO, Leaders Club France, Sandwich & Snack Show, la Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France (FEEF) et le Snarr que nous remercions chaleureusement ainsi que tous les experts et les intervenants qui ont contribué au succès de cette édition.

Si vous souhaitez utiliser ces chiffres et ces données, veuillez mentionner qu'ils sont issus du Congrès du Snacking 2024 et citer leurs sources en rappelant le cabinet ou les experts qui les ont produites (merci pour eux !). Retrouvez toutes les interactions sur les réseaux sociaux en utilisant les hashtags officiels : #CDSnacking et #BetterSnacking

Si cet article vous a été utile, et nous l’espérons, n’oubliez pas de le commenter et de le partager avec votre communauté !

Pascal Perriot Web Manager Suivez Pascal Perriot sur @perriot_pascal
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique