La franchise, une bonne solution pour se lancer en restauration
Communauté 0

La franchise, une bonne solution pour se lancer en restauration

7 Octobre 2015 - 2526 vue(s)
La cabinet Xerfi publie les résultats d'une étude menée auprès d'enseignes franchisées et d'indépendants en restauration. Le mode de développement en franchise assurerait un meilleur taux de survie et des CA plus conséquents au lancement, mais des performances d'exploitation en deçà.

Jusqu’au 11 octobre, la 6e édition semaine pour entreprendre en franchise se donne la mission de susciter des envies de franchir le pas de l’entrepreneuriat via ce modèle de développement. Une solution qui présente de sérieux avantages en restauration à en croire la dernière étude publiée par Xerfi qui a étudié les performances de 45 franchises nationales en rapide comme en restauration à table. « Si l’adhésion à une enseigne n’est pas le gage d’une croissance plus importante de l’activité, les restaurants franchisés génèrent un chiffre d’affaires plus élevé que les restaurants indépendants après leur création », indiquent les experts Xerfi après l’analyse de plusieurs panels représentatifs. Dans un contexte compliqué pour la restauration – baisse de l’activité en restauration traditionnelle de 6% entre 2011 et 2013, -4,2% pour les cafétérias et « libre-service » et même presque -0,5% pour la rapide depuis 2 ans -, les points de vente franchisés bénéficieraient de la notoriété et de l’image de marque de l’enseigne franchiseur pour s’assurer un meilleur démarrage d’activité, d’où un taux de survie plus conséquent pour les entreprises affiliées.

Des performances d’exploitation en revanche plus modestes

La balance s’inverse lorsqu’il s’agit d’évoquer les performances d’exploitation, meilleures pour les restaurants indépendants. L’explication réside dans le devoir pour les franchisés de verser une redevance d’exploitation à leur tête de réseau en sus des autres charges (loyers, frais d’intérim, fris de publicité au niveau local…) En clair, dans la restauration traditionnelle, le taux de résultat d’exploitation des franchisés atteint 5,1% entre 2010 et 2013, contre 6% en moyenne pour les indépendants à niveau CA équivalent. Le constat est le même en restauration rapide, le taux culminant à 6,7% pour les restaurants sous enseigne contre 7,3% pour les exploitants indépendants. A noter qu’en rapide, « les enseignes de burgers et celles de restauration rapide à la française, à l’origine positionnées sur la vente de pain, ont largement surperformé le segment », précise l’étude.

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique