Les boissons Matahi lèvent 1,5M€ pour soutenir leur développement...durable !
Communauté 0

Les boissons Matahi lèvent 1,5M€ pour soutenir leur développement...durable !

25 Octobre 2016 - 2010 vue(s)
La jeune entreprise occitane entend renforcer la distribution de ses boissons à base de baobab en Europe tout en créant de nouveaux emplois en France et au Bénin.

La start-up montpelliéraine fondée par Alexandre Giora et Raphaël Girardin (sur la photo), à l’origine de la boisson éponyme au jus de baobab bio et équitable, va pouvoir entamer une nouvelle phase de son développement. En effet, l’équipe vient d’annoncer une levée de fonds conséquente d’1,5 millions d’euros réalisée auprès de divers investisseurs parmi lesquels on retrouve CapAgro Innovation, Sofilaro (Groupe Crédit Agricole) mais aussi quelques business angels dont notamment le rugbyman international François Trinh-Duc convaincu par la boisson découverte au Montpellier Hérault Rugby (MHR). « Matahi est une aventure humaine, innovante et ambitieuse. Ces raisons m'ont conduit à m'investir dans ce produit conçu à Montpellier. Par ailleurs, c’est l’occasion de s’inscrire dans un projet entrepreneurial où les points communs sont nombreux avec le milieu du sport de haut niveau. Enfin, j’utilise beaucoup cette boisson que je consomme dans les phases de récupération », raconte le demi d’ouverture. La boisson avait notamment été distinguée par un trophée Snacking d'Or by France Snacking lors de l'édition 2016 du concours.

Renforcer la coopération franco-africaine

Concrètement, les nouveaux moyens dont dispose la jeune entreprise vont lui permettre de « créer une vraie marque autour du baobab en vue d’un développement à l’échelle européenne », précisaient les fondateurs présents la semaine dernière sur le Salon International de l’Alimentation (SIAL) à Paris-Nord Villepinte. « A ce jour, la production équitable de fruits de Baobab pour Matahi permet de faire vivre 400 familles en période de récolte, entre 4 à 6 mois par an », tiennent-ils à préciser pour marquer la véritable dimension sociétale du projet. Demain, ils espèrent structurer encore davantage les équipes au Bénin comme en France en créant de nouveaux emplois afin de développer le marché du baobab. Cela passera aussi par une diversification des produits et le lancement d’une nouvelle gamme, en cours de finalisation et prévue pour le début 2017.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique