Planet sushi Siben'N Ser
Communauté 8

Exclu. Le nouveau concept store de Planet Sushi pour 'manger jap' en libre-service

6 Octobre 2019 - 2180 vue(s)
Après quelques services à blanc pour les derniers réglages, le nouveau concept store de Siben N'ser ouvre ce lundi. Une révolution pour la marque qui opère un virage stratégique vers le libre-service et une offre plus ouverte à un snacking « jap » transversal. Découverte en avant-première et en images du nouveau concept, de son offre et de son nouveau DG, Gilles Piquet-Pellorce, ex-DG de Biocoop.

C’était l’effervescence ce vendredi à 3 jours de l’ouverture du site pilote du nouveau concept store Planet Sushi à Puteaux, 111 rue Jean Jaurès. Nom de code : Iki. Un service à blanc pour l’équipe du siège situé à quelques 200 mètres de cette adresse de 50 m² afin d’ajuster les derniers détails. Il faut dire que tout a changé et tout va changer dans le réseau (50 restaurants pour 57,5 M€ au 1er janvier 2019) qui est à la veille d’une vraie transformation. Une mutation sur la forme (aux côtés de l’agence W pour la déco) et sur le fond vers une offre plus seulement tournée vers les sushis et dérivés mais dorénavant avec un spectre snacking plus large mais toujours d’inspiration japonisante ou composé de produits emblématiques du pays du soleil levant. Et un slogan qui sonne comme une base line : « Mangez Jap ».

Face à l’évolution du marché, des attentes des consommateurs en termes de pricing, de rapidité de service, de diversité, nous avons voulu construire une offre plus mass-market », explique le président-fondateur de Planet Sushi, Siben N'ser.

Sibel n'Ser Gilles Piquet-Pellorce

Pour être dans les clous, l’enseigne a particulièrement travaillé son back office et sa cuisine ouverte en matière de mécanisation et d’automatisation des process et des équipements pour parvenir à un concept à la fois dans l’air du temps mais encore beaucoup plus rentable sans nécessiter de personnes à hautes compétences techniques en cuisine.

Quant à son nouveau positionnement et à ses parti-pris, Planet les a clairement écrits sur sa façade, comme un refrain : manger mieux, mangez frais, mangez rapide, mangez en 1 clic, mangez ensemble, mangez détente… Mangez Jap. Une adresse tournée avant tout vers la vente à emporter, le click & collect et la livraison avec un pôle "collecte" à venir innovant. A l'image d'Amazon, les clients comme les livreurs retireront leur commande dans des caissons grâce à leur smartphone. 

Un snacking plus large et japonisant

Si Planet Sushi n’a pas manqué de benchmarker de l’autre côté de la Manche, entre-autres chez Itsu ou Wasabi qui restent des références à Londres, c’est pour mieux revisiter à sa manière l’offre et le process afin de proposer des repas complets à moins de 10 € avec une qualité constante. « Notre laboratoire central à Rungis où nous traitons, pièçons et conditionnons nos poissons, l’automatisation sur le point de vente avec seulement 5 personnes sur un service (contre au moins 10 auparavant) et le libre-service nous permettent de nouvelles ambitions ». Pour son parcours, le client commence par prendre son panier puis choisit dans les vitrines, parmi une offre dorénavant très ouverte de propositions froides mais aussi chaudes maintenant.  A l’assortiment traditionnel de sushis et sashimis, s’ajoutent une dizaine de poke bowls, plusieurs formats de salades à petits prix pour convenir à tous les budgets comme la salade de calamars, d’algues, de pousses d’épinard à partir de 1 €, de grandes salades à 7 €. On peut aussi opter pour un wrap-sandwich froid ou chaud à base de mayonnaise japonaise avec base saumon et sauce teriyaki (- de 5 €) ou encore un panel de plats chauds populaires au Japon comme le poulet Katsu sur son bol de riz ou le curry japonais. Mais, dans la vitrine chaude qui maintient les aliments à 63 °C, il y a aussi le bento tempura , le poulet teriyaki et les légumes sautés. Autre originalité du lieu, son bar à soupe avec deux distributeurs de soupe miso en 30 ou 50 cl. Également près de la caisse, un coin épicerie déploie une large gamme de snacks typiquement japonais aussi surprenants qu’improbables.

 

  • Façade Planet Sushi, nouveau concept

    Façade Planet Sushi, nouveau concept

  • Façade Planet Sushi, nouveau concept

    Façade Planet Sushi, nouveau concept

  • Intérieur restaurant

    Intérieur restaurant

  • Vitrines froides et chaudes

    Vitrines froides et chaudes

  • Planet Sushi nouveau concept Puteaux

    Planet Sushi nouveau concept Puteaux

  • Vitrines froides et chaudes

    Vitrines froides et chaudes

  • Planet Sushi libre-service

    Planet Sushi libre-service

  • Un large choix de snacks froids et chauds

    Un large choix de snacks froids et chauds

  • Près d'une dizaine de poke bowl au choix

    Près d'une dizaine de poke bowl au choix

  • En engagement et une traçabilité affichés

    En engagement et une traçabilité affichés

  • Shaker automatique pour bubble tea

    Shaker automatique pour bubble tea

  • Un large choix de bubble tea avec toppings gelée de fruits ou billes

    Un large choix de bubble tea avec toppings gelée de fruits ou billes

  • Machine automatique à sushi

    Machine automatique à sushi

  • Friteuse automatique sans extraction pour tempura et autres fritures

    Friteuse automatique sans extraction pour tempura et autres fritures

Des bubble tea fabriqués sur place

Si Planet Sushi, nouveau modèle, a fortement ouvert ses propositions pour viser plus large que sa clientèle historique, il a aussi misé sur l’expérience bubble tea (5,50 €) pour en faire un trait de caractère marquant du nouveau concept. Fabriquées minute et destinées à attirer une clientèle plus jeune et curieuse, les propositions varient du  thé noir (nature, mangue, litchi, passion), au bubble tea au lait au matcha, thé coco, thé nature ou taro. La boisson peut s’agrémenter au choix : soit d’un topping de fruits en gelée, soit de billes souples renfermant un sirop de mangue, de fraise, de pomme verte ou une purée de fruits. Un appareil "shake" les mélanges automatiquement pour une boisson réalisée dans les règles de l’art.

Une démarche RSE et une dynamique tournée vers l’environnement

Le virage « vert », Planet Sushi l’a entamé cette année dans le choix de ses emballages de plus en plus vertueux (même s’il reste encore des progrès à faire, précise Siben). Mais, parmi les autres décisions fortes, l’enseigne a mis en place un partenariat avec Peugeot pour servir de pilote au lancement de ses nouveaux scooters électriques entièrement digitalisés à la couleur fluo de la griffe. « Nous avons investi plus d’1 M€ dans une flotte de 120 scooters qui disposent d’une intelligence embarquée permettant aux livreurs d’avoir toutes les infos sur une tablette intégrée et aux restaurants de situer parfaitement les scooters ». Des bijoux de technologie signés du message « Je roule en électrique et en CDI »…  

Changement de directeur général  

Aux commandes de la chaîne depuis une année et à la manœuvre pour une partie de sa transformation aux côtés du président, Alexandre Maizoué a, depuis cet été, quitté ses fonctions se trouvant, comme il écrit « désaligné sur la stratégie à mener » avec le fondateur. Siben N'ser a nommé, pour le remplacer, un expert de la distribution et de la finance en la personne de Gilles Piquet-Pellorce, ex-directeur général de Biocoop.

Ce spécialiste du commerce, aura notamment la mission d’aligner le réseau sur la stratégie de déploiement du nouveau concept. Premier établissement à se transformer : Saint Mandé, commune limitrophe de la Capitale à la fin de l’année puis dans la foulée à Paris : Malesherbes et Doumer avant  une première unité en Belgique à Bruxelles début 2020. Pour Siben’N Ser qui a toujours voulu devenir le McDo du Sushi, il est aujourd’hui prêt pour partir à la conquête du « mass-market » et de nouveaux franchisés. Objectif annoncé : doubler le réseau à 3 ans.  

planet Sushi equipe

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique