Eat Salad Antoine Barat projets de développement 2020 salad bar healthy food
Communauté 6

Eat Salad, encore plus vert et multiformat, s'ouvre au travel retail et à l’international

20 Octobre 2019 - 2667 vue(s)
La chaîne de salad'bar Eat Salad a entamé son virage écolo. Elle poursuit son maillage territorial et sa conquête de nouveaux clients : 14 nouvelles unités sont au programme dans les 6 mois avec un objectif de 60 adresses à fin 2020 et une arrivée en gare et aéroport.

Six ans après son premier point de vente bordelais, la chaîne de salad'bar qui comptera plus d'une trentaine d'implantations à la fin de l'année pour un CA de l'ordre de 26 M€ a entamé la phase 2 de sa croissance. Un développement qu'elle a placé sous le signe de l'environnement avec un ensemble de positions prises cette année pour accentuer un virage écolo qui s'inscrit non seulement dans la philosophie de ses fondateurs Antoine et Joseph Barat mais aussi en droite ligne des attentes des consommateurs. Si les approvisionnements maraîchers sont 100 % en local, plusieurs actions ont été prises en faveur d'une démarche plus vertueuse dans le choix des matériaux d'emballage. Les yaourts dorénavant signés Eat Salad sont en pot en verre, au même titre que les 5 références de jus sont passés en Tetra Pack logotypé maison "Une manière également de retirer les pailles tout en choisissant des contenants recyclables", explique Antoine qui a aussi opté pour des couverts en bioplastique et des bols à salade en amidon de maïs. Les sets en papier ont également disparu au profit de plateaux imprimés.

Un multiformat pour conquérir tous les lieux

Ce repositionnement plus responsable qui devrait encore se renforcer dans les mois à venir accompagne un déploiement dynamique qui n'a pas fléchi depuis le démarrage de la franchise en 2015. Après les ouvertures de Lyon (rue Servient) et Aubagne (Centre commercial Dulap les Martinets) depuis la rentrée, la chaîne annonce 14 unités signées et en travaux qui devraient lever le rideau d'ici le 30 avril 2020. Outre Rennes, Poitiers, Angoulème, Pau, Angers, Montpellier, Toulouse, Dijon..., Eat Salad est aussi attendu à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry en avril prochain et à la gare RER de la Défense en mai où elle a récupéré, dans la salle d'échange, les locaux de la poste. Deux tests en travel retail qui témoignent de la capacité de la marque d'investir les lieux à fort flux et de répondre à tous les moments de la journée. Un format kiosque, 100 % VAE  est aussi à l'étude pour une prochaine installation dans l'agglomération lyonnaise où 3 unités sont dans les tuyaux. 

Notre stratégie est dorénavant de privilégier les unités en succursales pour disposer, à fin 2020 d'un réseau à 80 % en propre. " Antoine Barat, cofondateur de Eat Salad.

Pour les 20 % en franchise, même si la chaîne a toujours fait preuve d'une extrême rigueur, la sélection sera encore plus drastique. Un franchisé qui voudrait ouvrir une seconde unité devra avoir recueilli 95 % de satisfaction aux différents sondages de satisfaction clients mystère, contrôles d'hygiène, de gestion et d'organisation. Autre défi : l'international. Après avoir été référencé par les syndicats de franchisés espagnol et belge, la chaîne a prévu une adresse à Bruxelles et Madrid en propre dans la première partie de l'année pour tester le marché avant d'entamer l'essaimage. 

Enfants au menu et diversification au programme

Parce que l'enseigne veut ouvrir encore plus son mix clients et attirer davantage les familles, elle installera des aires de jeu dans les prochains établissements de plus de 400 m² avec deux tests à Bordeaux et Clermont-Ferrand. Un menu enfants a également été lancé avec succès avant l'été à 6,90 € avec une salade, un dessert Pom'pote et un jeu.

eat salad

Eat Salad a également mené une réflexion avancée sur l'élargissement de ses bases salade vers du quinoa, du boulgour et d'autres protéines végétales qui sont dans l'ère du temps. " Quand bien même nos clients peuvent déjà réaliser des milliers de combinaisons avec notre quarantaine d'ingrédients et nos 9 bases salades, nous souhaitons ouvrir encore davantage nos propositions pour répondre aux demandes du moment et séduire d'autres profils". Des publics également de plus en plus digitalisés. Aussi la marque expérimente-t-elle des bornes de prise de commandes qu'elle compte commencer à déployer à partir du mois de janvier prochain. Une vision cross-canal du parcours client qui sera boostée par un nouveau site internet. Il permettra non seulement de commander en ligne mais aussi de payer tout comme s'inscrire au nouveau programme de fidélisation "Eat Fid" fondé sur un système de cagnottage.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !
 

Soutenez les restaurants avec San Pellegrino !
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique