CGI coronavirus crise de l'agroalimentaire en restauration et hotellerie
Communauté 1

Le cri d’alarme des fournisseurs de la restauration et du foodservice

16 Avril 2020 - 1757 vue(s)
Avec plus de 70 % de l’approvisionnement de la RHF, le secteur de commerce alimentaire de gros vient d'exprimer toute son inquiétude et sa très grande détresse devant l’absence d’horizon d’ouverture des restaurants.

Un appel à l’aide vient d’être émis par la confédération française du commerce de gros (CGI) et international (CGI) qui fédère 150 000 entreprises (dont 95 % de PME) et pèse 790 M€ de CA annuel. Depuis la fermeture des restaurants, le 15 mars, ce sont 80 à 90 % du chiffre d’affaires qui se sont évaporés sans aucune possibilité de report vers d’autres canaux de distribution compte tenu de la spécificité de leur activité, a indiqué la CGI dans un communiqué. Sur l'année, le secteur réalise 16 M€ de CA annuels en servant toutes les franges de la restauration, commerciale comme collective. « L’absence de perspectives de reprise pour la RHD est un véritable coup de massue ». Et malgré les aides promises, mises en place par le gouvernement, le CGI indique que beaucoup d'entreprises ne survivront pas. La filière demande à être « pleinement associée au plan de soutien économique spécifiquement dédié au secteur de l’hôtellerie-restauration » en préparation.

L’absence de perspectives de reprise de l’activité, à brève échéance, engage la survie de nos entreprises, autant que celle de l’hôtellerie-restauration », Philippe Barbier, président de la CGI.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Consultez votre CookBook 50 signatures Snacking Gratuitement
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique