olivier nasti drive gastro chambard
Communauté 0

#Covid-19. Le chef double-étoilé Olivier Nasti innove avec son drive gastro

12 Mai 2020 - 1113 vue(s)
Dans une région particulièrement affectée par la pandémie de Covid-19, le chef double-étoilé du Chambard Olivier Nasti a mis en place un nouveau service de plateaux repas, inspiration gastro, que les clients peuvent venir chercher au point drive du restaurant ou se faire livrer.

Innover, explorer, se réinventer… Le rideau qui est tombé sur les établissements de restauration depuis maintenant huit semaines pousse les acteurs du secteur à dénicher de nouvelles solutions pour s’offrir de nouveaux débouchés. Jusqu’aux grands chefs comme en témoigne l’initiative prise par le double-étoilé Olivier Nasti du côté de Kaysersberg en Alsace. Dans une région particulièrement touchée par l’épidémie de Covid-19, celui-ci a en effet mis en place depuis fin avril le drive gastro du Chambard, l’établissement qu’il tient avec sa femme et une soixantaine d’employés. De quoi redémarrer une activité en remettant au travail une dizaine de salariés tout en s’assurant une petite rentrée de trésorerie en ces temps difficiles. « C’est à moi d’aller au-devant du client, du consommateur. Les cantines ou les réfectoires, on ne pourra pus y accueillir des centaines de personnes en même temps et il va falloir s’adapter à cette nouvelle offre », indique le chef qui a souhaité travailler sur une offre potentiellement pérenne qu’il qualifie de « bonne bistronomie ».

La mise en valeur du terroir local

Chaque jour, les nouveaux clients du Chambard peuvent ainsi commander leurs formules repas entrée-plat-dessert pour 30 € (40 € du vendredi au dimanche) ou pour 20 € le plat unique. Et opter au choix pour la formule drive avec leur commande directement déposée dans leur coffre de voiture afin de respecter les gestes barrière, la livraison dans un rayon de 20 kms moyennant un léger surcoût ou dans des points relais. Les produits sont frais, locavores et de saison. Les recettes, proposées dans des contenants en carton, changent quotidiennement permettant de goûter notamment une caille farcie au sautoir avec risotto de petit épeautre ou encore un pavé de sandre aux écrevisses sauce riesling. Si les marges sont ténues, l’objectif est de permettre de retisser un lien avec environ 200 couverts produits tous les midis, le chef ayant également profité de ce service pour offrir des repas aux personnels soignants environnants.  

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique