big mamma napoli gang trattoria italien victor lugger tigrane seydoux
Communauté 2

Big Mamma se convertit à la livraison avec sa nouvelle marque virtuelle Napoli Gang

6 Juillet 2020 - 1770 vue(s)
Après s’être testé durant le confinement, Big Mamma se convertit à la livraison à domicile avec le lancement le 10 juillet prochain de Napoli Gang, son tout premier « restaurant virtuel » qui permettra aux Parisiens de déguster les préparations typiquement italiennes du groupe lancé en 2015 et qui compte déjà douze trattorias en France et à Londres.

Il ne faut jamais dire jamais… Jusqu’ici peu convaincus de l’intérêt de développer une activité de livraison à domicile, privilégiant des lieux d’exception aux atmosphères immersives afin de renforcer l’expérience client en point de vente, les fondateurs du groupe Big Mamma, Victor Lugger et Tigrane Seydoux, ont revu leurs copies depuis le confinement. Fin avril déjà, le spécialiste de la restauration italienne, avait annoncé à la réouverture de ses établissements la mise en place d’un service de click & collect en restaurant, puis la livraison afin de continuer aussi de faire vivre les 180 producteurs, savamment sourcés en Italie, et avec lequel le groupe travaille. L’expérience ne restera pas sans lendemain puisque Big Mamma lancera à compter du 10 juillet prochain Napoli Gang, son nouveau restaurant 100 % en ligne de « quality-food italienne ».

Une offre spécialement dédiée et engagée

Ainsi, les produits commandés en ligne seront désormais préparés dans l’une des trois cuisines dédiées situées au nord, centre et sud de Paris intra-muros. Et non plus au sein des spectaculaires trattorias de la capitale. La livraison se limitera à un périmètre relativement restreint autour de ce qui est communément appelé, des cuisines « fantômes », excluant ainsi l’est et l’ouest parisien (et les autres villes françaises où le groupe est présent comme Lille ou Lyon). Les commandes passeront d’abord via la plateforme Uber Eats mais un site dédié devrait également être lancé à la rentrée. A noter que les recettes proposées ont été spécialement développées pour la livraison et de nouveaux produits et fournisseurs sourcés à cette fin. Avec, au menu, une dizaine de pizzas dites à la romaine (plus fines) afin de mieux résister à l’épreuve de la livraison, des pâtes proposées dans des emballages recyclables, des produits de fritures (beignets, arancini…), et des charcuteries sans oublier des desserts traditionnels et autres glaces. Dans le e-shop, les clients pourront également retrouver une sélection de bières artisanales ou vins bio et quelques produits hors-alimentaires collector comme la vente de t-shirts dont les bénéfices seront reversés à des associations luttant pour l’égalité des chances. Un combat dont les fondateurs se sont fait les chantres depuis déjà plusieurs années dans leurs restaurants. Big Mamma, qui a fait signer une charte à son partenaire Uber Eats, s’est également engagé à reverser 1 % du chiffre d'affaires de ses commandes en direct aux livreurs.

Pour revisionner la vidéo interview de Victor Lugger, fondateur de Big Mamma, diffusée lors du Congrès du Snacking 2019, cliquez ici.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Guys, grosse grosse surprise en préparation sur @napoligang.fr, follow le compte et stay tuned, on vous en dit plus très vite ???????????? #NapoliGang

Une publication partagée par BIG MAMMA (@bigmammagroup) le

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique