Communauté 2

Le burger, toujours la star de la restauration selon Gira Conseil

12 Octobre 2020 - 973 vue(s)
Selon les derniers chiffres du Gira, il s’est vendu l’an dernier près de 1,7 mds de burgers contre 2,6 mds de sandwichs. Un chiffre en progression de 16,4 % en un an qui invite le cabinet spécialisé de parler d’hystérie autour du produit. Ils représentent 16 % des repas de la consommation alimentaire hors domicile selon Bernard Boutboul qui, à la veille de la fête internationale du hamburger, nous livre un avis express sur le phénomène burger.

"L’amour des Français pour le burger s’explique par leur attachement au pain, au fromage, à la viande et aux frites". Et lorsqu’on met finalement une protéine entre deux morceaux de pain, ça fonctionne toujours très bien dans notre pays. C’est le cas pour le sandwich, le bagel, le wrap ou encore plus tardivement le tacos. Mais l’une des raisons qui peut expliquer cette envolée de la consommation avec une croissance à deux chiffres chaque année depuis 7 ans, c’est que, contrairement au sandwich, le burger a la chance d’être arrivé dans les restaurants avec service à table et d'être devenu aussi une star de la livraison. Une montée en puissance et en gamme qui place l’indice burger 2019 à 10,51 €, une moyenne entre la restauration rapide où il s’élève à 5,73 % et la restauration gastronomique à 20,76 € en passant par la cafétéria où il est à 8,48 € ou la restauration hôtelière à 14,96 €. Une pénétration transversale qui n’arrivera jamais au sandwich limité à la pause déjeuner. Après avoir parlé de la folie du burger, chez Gira on évoque aujourd’hui l’hystérie du burger sur toutes les strates de la restauration. Pour preuve, 8 restaurateurs sur 10 ont au moins un burger à la carte et 80 % disent qu’il est devenu le plat leader. "Je dirais qu’il a pris la place de notre bon vieux steak-frites et me demande si un jour, comme ce fut le cas pour la pizza qui n’a plus forcément la connotation italienne, les Français n'en revendiqueront pas la paternité tant ils se le sont approprié en multipliant les recettes inspirées de nos terroirs". Et d’ailleurs, le produit est-il vraiment encore catalogué américain dans notre esprit lorsqu’on mange un burger ? Pas si sûr ! Quant à faire des pronostics sur son avenir, je m’y refuse. Qu’est ce qui pourrait vraiment arrêter sa progression vertigineuse outre une nouvelle crise sur la viande, des problèmes sur la filière pain ou encore des difficultés autour des fromages ?...

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique