snackingpower camille duclos stephane fourmis smaak
Communauté 1

#snackingconnexion. Le multicanal plus que jamais pertinent selon C. Duclos et S. Fourmis, smÄak Natural Food

4 Décembre 2020 - 1493 vue(s)
Quelques mois après l’ouverture de leur deuxième point de vente à Tours, la crise sanitaire a forcément marqué un coup d’arrêt pour Camille Duclos et Stéphane Fourmis, fondateurs des restaurants smÄak Natural Food. Ils n’en restent pas moins confiants quant à l’avenir de leur concept d’inspiration scandinave, plusieurs fois primés notamment par la Sandwich & Snack Show Academy et le Grand Prix Commerce Unibail-Rodamco-Westfield. Conscients des atouts de leur enseigne tournée vers la naturalité, la transparence et le locavorisme, autant d’attentes renforcées par la crise, ils mettent à profit cette période pour renforcer leur positionnement multicanal tout en espérant un plan de soutien dynamique à la reprise pour accompagner le secteur.

Comment la chaîne est-elle sortie du 1er confinement et en quoi cette crise a changé votre business model ?

Cette crise est arrivée quelques mois à peine après l’ouverture de notre deuxième établissement à Tours en décembre de l’année dernière, et qui avait très bien démarré. Il s’agissait là de tester une déclinaison, sur un format plus petit et en self-service, de notre premier établissement avec vente au comptoir lancé en 2017. Né d’une passion partagée pour les pays scandinaves, nous avons eu la chance que notre concept, qui prône une cuisine saine mais gourmande, concoctée à base de produits bruts et au maximum du terroir, soit rapidement remarquée. En 2018, smÄak Natural Food était ainsi distingué par la Sandwich & Snack Show Academy et en 2019, par le Grand Prix Commerce Unibail-Rodamco-Westfield. De quoi voir l’avenir avec optimisme donc et nous permettre d’envisager de nouveaux projets, avec notamment la finalisation de nos process et manuels opératoires en vue de franchiser l’enseigne. Si cette crise a logiquement retardé certains projets, nous avons saisi l’opportunité offerte par le premier confinement d’accélérer le développement de notre offre multicanale, avec notamment la mise en place du Click & Collect. A la reprise, d’abord sur un établissement au mois de mai, puis sur les deux à partir de juin, cette stratégie nous a permis de retrouver très rapidement notre chiffre d’affaire d’avant-crise. Il faut dire que n’ayant d’autres choix à l’époque que de recourir à la commande en ligne et la livraison, beaucoup avaient franchi le pas pour la première fois, et certains ont même découvert le concept alors que la restauration à table était à l’arrêt. Cela n’a pas bouleversé notre business model mais plutôt démontré la pertinence de cette offre multicanale pour s’adapter à toutes situations.

 

Comment avez-vous vécu l’annonce de ce 2e confinement et quel est votre état d’esprit ?

Nous n’avons pas été surpris, nous en parlions déjà avec nos collaborateurs et confrères depuis une quinzaine de jours. L’annonce n’a donc été cette fois qu’une confirmation. L’important pour nous était tout de suite de rassurer notre équipe et de mettre en place tout ce qui permettait de garder le lien avec notre clientèle. Avec un peu plus d’anticipation cette fois-ci ! Nous avons fait le choix de ne garder ouvert qu’un seul établissement sur les deux dans un premier temps. Ceux-ci étant situés à relative proximité, cela nous permettait de couvrir tout de même toute notre zone en click & collect et livraison. Et étant situé dans un quartier assez commerçant, nous avons décidé de rouvrir le point de vente « self service » ce mercredi 2 décembre. Comme lors du premier épisode, cartes et équipes ont été réduites pour gagner en efficacité. Nous avons toutefois tenu à verser à nos employés un complément afin de leur garantir 100 % de leurs salaires. Quoiqu’il en soit, notre état d’esprit reste positif et nous prenons toutes ces contraintes comme un challenge : on s’adapte, on agit ! Dès lors, nous avons fait en sorte que ces confinements soient aussi une opportunité pour travailler sur l’optimisation de nos process, sur l’affichage et la structuration du développement réseau. Nous avons également communiqué régulièrement avec notre communauté, en mettant notamment en avant certains des producteurs et fournisseurs.

 

Quel est votre sentiment par rapport aux annonces de réouverture au 20 janvier ?

Le 20 janvier, c’est loin. Le plan d’accompagnement proposé par les autorités était indispensable même si, malheureusement, il ne sauvera pas tout le monde. Nous espérons un plan de soutien dynamique à la reprise. Bien sûr, une TVA à 5,5 % serait la bienvenue et irait dans ce sens. Reste à régler la question des congés payés même si les choses ont avancé cette semaine. Nous pensons qu’à partir du printemps 2021, le secteur va retrouver des couleurs et proposer des opportunités à ceux qui seront en capacité de les saisir. Le snacking a toujours été un modèle dynamique, moteur d’évolutions ! Et cette crise renforce malgré tout notre confiance en un modèle de restauration rapide qualitative. Le confinement a amené nombre de personnes, sur leur alimentation et consommation avec de réelles aspirations, vers la qualité, la proximité, la responsabilité. Ce sont autant de signaux positifs pour l’avenir de notre marque.

 

Comment anticipez-vous cette reprise ?

Nous restons optimistes avec l’ambition toujours, de développer l’enseigne. En tant que lauréat du Grand Prix Commerce 2019, l’ouverture d’un point de vente avec Unibail-Rodamco-Westfield est toujours dans les tuyaux. En fonction de l’évolution de nos ventes en ligne et en livraison, nous avons également entamé une réflexion sur la mise en place de notre propre système de livraison et une nouvelle version de smÄak en version « Only Drive ». Nous travaillons également à la conclusion d’un partenariat important pour l’enseigne qui devrait se préciser en janvier…

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique