TRADISWISS
Communauté 2

Tradiswiss fleure bon les alpages aussi en mode livraison… et demain via son épicerie

7 Janvier 2021 - 381 vue(s)
Installée en France depuis 2015 à Nice et décembre 2019 à Paris, l’enseigne de restauration suisse Tradiswiss, porte drapeau des cantons suisses, de leurs producteurs locaux et des fameuses fondues, raclettes, roestis et autres spécialités locales, a dû revoir sa copie pour s’adapter au contexte et à la fermeture de ses 2 restaurants. Le concept qui s’apprêtait à se lancer en franchise, vient d’ajouter la livraison et la vente à emporter à son arc et s’apprête à installer, dans ses deux adresses, des espaces « épicerie » pour y vendre notamment la richesse de ses terroirs et du Valois.

Pour Jean-Philippe Zuffo, ex-directeur opérationnel de Bars&Co, aujourd’hui à la tête de l’enseigne de restauration Tradiswiss,  l’année 2020 devait être celle du lancement à la franchise de ce concept de chalet suisse. Emblème du terroir helvétique et de ses cantons, Tradiswiss s’inscrivait, avant la fermeture des restaurants, comme un lieu d’expérience au cœur duquel, le partage et la convivialité restaient des valeurs primordiales. Mais la crise est passée par là et la 2e fermeture, à l’entrée de l’automne, a été vécue comme un coup de massue pour la marque qui entrait dans sa « haute saison ». Pour ses dirigeants, pas question pour autant de se laisser abattre. « La question était de transporter l’expérience de chalet suisse chez le client et d’entamer notre transformation digitale », explique Jean-Philippe Zuffo. A Nice comme à Paris, l’urgence a été de construire une offre en phase avec le marché local, de la positionner tarifairement et de nouer un partenariat avec une plateforme pour donner vie sur le web, aux différentes fondues, raclettes, charcuteries valaisannes et autres burgers à la carte de Tradiswiss. « Une organisation en cuisine qu’il nous a fallu révolutionner pour servir ce nouveau canal de distribution en packageant, notre offre».

Delicity à Nice et Uber Eats à Paris

Pour la cité des Anges, le choix premier s’est porté sur la plateforme indépendante Delicity qui met à disposition des restaurateurs une flotte de livreurs et est directement connectée au site du restaurant niçois. « Une philosophie qui rejoint nos valeurs et qui permet d’offrir à nos clients fidèles, qui visitent notre site ou nous connaissent, nos produits ». Un partenariat a cependant été également mis en place avec Uber Eats pour apporter un autre levier d’activité et conquérir d’autres profils de consommateurs plus à la recherche d’un produit que d’une enseigne. De la raclette aux 3 fromages, à celle de Val de Bagnes jusqu’à la référence à la truffe, l’offre est large et reprend les best-sellers de la carte depuis les différentes fondues, aux deux burgers maison, en passant par les différentes ardoises de charcuterie, jusqu’à une large gamme de bières, vins suisses. En option, on peut même commander un mini kit à raclette à 25 € ou à fondu à 37 €. Avec 60 % des ventes réalisées via Delicity et 40 % via Uber Eats, elles ne couvrent cependant que 15 % du CA habituel.  A Paris, par manque de plateforme indépendante, le restaurant du boulevard Raspail s’est lancé à 100 % avec Uber Eats. « Avec ce service mis en place depuis mi-novembre, les ventes sont encore anecdotiques mais nous nous devons de peaufiner notre modèle et préparer demain », explique Jean-Philippe pour qui l’après crise ne pourra plus s’écrire comme par le passé pour la restauration traditionnelle avec service à table. Aussi, a-t-il prévu, dès la reprise de l’activité, d’installer aussi bien à Nice (dans un local adjacent acquis récemment) qu’à Paris, un espace « épicere/dark kitchen » où les clients pourront demain, acheter à la fois les fromages et charcuteries suisses mais aussi, les vins, bières et tous les accessoires pour poursuivre l’expérience Tradiswiss jusque chez eux.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

 

Tags : Tradiswiss
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique