laure verdeau agence bio biologique
Communauté 0

Laure Verdeau nommée directrice de l'Agence Bio

13 Janvier 2021 - 697 vue(s)
La spécialiste de l'alimentaire Laure Verdeau vient d'être nommée directrice de l'Agence Bio, en remplacement de Florent Guhl.

Spécialiste du secteur alimentaire, Laure Verdeau a accompagné depuis 10 ans plus d’une centaine de petites et moyennes entreprises françaises dans leur stratégie de développement. D’abord en tant que consultante indépendante, puis à partir de 2016 au sein de Bpifrance. Pour ce faire, son credo a été la montée en gamme, notamment vers la labellisation "Agriculture Biologique". Chez Bpifrance, elle a structuré l’accompagnement du secteur agroalimentaire afin de tirer parti de la transition alimentaire. Par ailleurs, diplômée de l’ESSEC et Sciences Po Paris, Laure Verdeau a démarré sa carrière chez Bain & Company, cabinet de conseil en stratégie.

« Je me réjouis de rejoindre l’Agence BIO pour amplifier la transition en cours vers un nouveau modèle alimentaire et agricole. L’appétit pour les produits bio étant en plein essor, il est crucial d’accompagner ce changement d’échelle avec une lisibilité accrue du bio », a ainsi précisé la nouvelle directrice de l’Agence Bio Laure Verdeau.

De multiples défis pour structurer la filière et soutenir la demande

A noter que le poste était vacant depuis le départ, au printemps dernier, de Florent Guhl. Créée en novembre 2001, l’Agence BIO est un groupement d’intérêt public en charge du développement, de la promotion et de la structuration de l’agriculture biologique française qui fêtera ses 20 ans cette année. Elle rassemble, au sein de son conseil d’administration, des représentants des Pouvoirs publics (Ministère de la Transition écologique, Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation) ainsi que des professionnels (FNAB, APCA, Synabio et la Coopération Agricole ) sous la présidence de Philippe Henry. Il s’agit, parmi ses principales missions, de communiquer et informer sur l’agriculture biologique et gérer la marque AB à des fins de communication, développer l’observatoire national de l’agriculture biologique, gérer les notifications des producteurs et autres opérateurs certifiés ainsi que l’annuaire professionnel de la Bio ou encore faciliter la concertation entre partenaires et contribuer à la structuration des filières, au développement des marchés et des dynamiques interprofessionnelles. L’Agence Bio a également la responsabilité de gérer le Fonds Avenir Bio dont l’objectif est de déclencher et soutenir des programmes de développement des filières biologiques en France. Créé en 2008 puis renforcé grâce au volet transition agricole du plan de relance gouvernemental, il est désormais doté de 13 millions d’euros par an de 2021 à 2022. « Augmentation de la SAU bio, structuration des filières bio, bio en restauration collective, accessibilité du bio... avec les équipes d’experts de l’Agence nous relèverons ces défis en renforçant les synergies entre les acteurs qui œuvrent à produire bio, tout en préservant l’environnement et en créant de l’emploi dans les territoires », a ainsi ajouté Laure Verdeau à l’occasion de sa prise de poste ce 11 janvier dernier.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique