Picadeli
Communauté 1

Picadeli, dans les starting-blocks pour ouvrir un salad’bar connecté en solo sous le Dôme de la Défense

26 Février 2021 - 1676 vue(s)
Pionnier en France du bar à salade intelligent en libre-service avec plus de 440 comptoirs installés en distribution proxi en France et plus de 2 300 en Europe, Picadeli s’apprête à ouvrir un flagship à marque propre dans le centre commercial des 4 Temps, à la Défense, dans la nouvelle extension du Dôme.

Après le premier du genre ouvert à Stockholm au printemps 2020 puis refermé pour cause de Covid, le premier salad’bar connecté, en libre-service parisien à marque propre et avec ses codes enseigne maison, devait ouvrir en fin d’année dernière. Mais le nouveau confinement, puis la fermeture des grands centres commerciaux ont différé cette implantation en nom propre. Mais Picadeli se dit prêt. Que de chemin parcouru par l’antenne France de l’entreprise, (filiale du groupe Greenfood) créée en 2017 à Marseille avec ses bars à salades connectés, présents aujourd’hui principalement en magasins alimentaires de proximité ou en supermarché chez Monoprix, Franprix, Carrefour Market et autre Relay ! Il faut dire que le concept qui fait un carton en Europe du Nord avait tout pour plaire dans l’hexagone où les salad’bars connaissent un grand succès : un comptoir modulable, des produits frais pour composer sa salade en libre-service, des QR-codes pour renseigner la composition des produits côté consommateurs et les DLC côté opérateur sur place. Le concept qui a reçu le Trophée Snacking d’Or en 2018, n’a pas tardé à essaimer en France pour atteindre près de 430 implantations à fin 2019. « Mais la crise sanitaire qui a étranglé les zones d’activité et les universités, boosté le télétravail a contraint de nombreux magasins à mettre cette activité en sommeil. Pour l’heure, 200 bars sont en activité »x, explique David Bicheron, DG France de l’entreprise.

Picadeli

Être présent où les partenaires sont absents

Si la période demeure très compliquée, Picadeli est resté en mode projet et veille à renforcer ses liens amonts et avals avec ses partenaires (dont la coopérative Rosée des Champs) et les filières pour toujours plus de fraîcheur et de proximité dans les approvisionnements. Mais aussi d’innovation avec près de 40 nouvelles recettes additionnelles qui célèbrent la montée en puissance des protéines végétales. Elle poursuit également son déploiement sur d’autres formats de magasins, en l’occurrence en hypermarché avec Auchan notamment dans l’ouest de la France où plusieurs comptoirs sont en projet mais teste aussi, chez Casino notamment, des bars à fruits ou encore des bars « traiteurs » avec des produits chauds dans une dizaine de Franprix. Autre piste sérieuse, la restauration hors domicile et des implantations en solo, à marque propre. « Nous avons une base de business large avec près de 6 millions de salades servies depuis notre arrivée en France et près de 7 consommateurs sur 10 qui se disent prêts à faire leur salade eux-mêmes en libre-service », souligne David Bicheron qui croit dans la légitimité de la marque à exister seule, dans les zones où ses partenaires distributeurs sont absents, voire en restauration collective d’entreprise. « Il ne s’agit pas de remettre en cause notre modèle en shop in shop mais d’aller au-devant des consommateurs où nous ne pouvons pas aller, faute de partenaires retaillers). Pour le premier flagship français, il se situe dans la nouvelle extension « restauration » de la zone Dôme, du centre commercial des 4 Temps.  80 m² de surface commerciale avec une quarantaine de places assises et un comptoir en 2 modules qui proposera quotidiennement près de 30 références de produits, à forte connotation végétale sur les 80 en catalogue. Comme l’indique le directeur de Picadeli, l’endroit développera, comme à Stockholm une expérience multisensorielle autour de la musique, des odeurs et de la décoration à la fois chaude et moderne. Maintenant, il n'y a plus qu'à attendre la réouverture du centre commercial...

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique