NPD Group Maria Bertoch
Communauté 2

Une dynamique de reprise attendue plus vive qu'en 2020 pour les restaurants

10 Mai 2021 - 1283 vue(s)
Branle-bas de combat pour le 19 mai, pour ceux qui disposent de terrasse ! Face à la volonté marquée des Français de retourner au restaurant, il y a fort à parier que la demande devrait être là et que ces espaces extérieurs pourraient devenir l’un des piliers d’une reprise qui dépendra de la vitesse de retour des consommateurs et de l’inventivité de l’offre, selon le panel Crest de NPD.

Avec 70 % des Français qui préfèrent se rendre au restaurant plutôt que cuisiner à la maison pour déguster un met spécial, gageons qu’il risque d’y avoir de la demande pour un accueil en terrasses (limité à 50 % de leur capacité), à partir du 19 mai. Une première étape du déconfinement de la restauration qui devrait, selon le paneliste NPD, attirer bien plus de monde que lors de la réouverture des CHR à l’issue de premier confinement. En effet, l’an dernier, la période estivale n’avait permis de regagner qu’un tiers des visites perdues entre mars en mai où la branche enregistrait une chute de 64 % en visites et de 79 en valeur, selon le panel Crest. Il faut dire que la donne a changé en 2021 avec une profession qui a su s’adapter, explique NPD, notamment via la VAE et la livraison. Le recul entre novembre 2020 et mars 2021, n’a été « que » de 47 % en fréquentation et 56 % en valeur comparé à une année normale (nov. 2018-mars 2019). Selon le cabinet spécialisé, la reprise de la consommation sur place (en terrasse, puis en salle) devrait rester progressive en raison des jauges imposées et du nombre de clients par table mais sera aussi dépendante de l’avancée de la vaccination. De quoi conserver un rôle déterminant à la vente à emporter en restauration rapide comme en restauration à table tandis que, toujours selon NPD, la livraison sera appelée à ralentir dès la levée du couvre-feu et la reprise des sorties en soirée.

"La diversification des activités et l’agilité des restaurateurs vont permettre au secteur de compenser les contraintes sanitaires et la capacité d’accueil limitée, qui avaient freiné la reprise estivale en 2020", Maria Bertoch, expert foodservice chez NPD Group.

Les adultes sans enfant, seuls ou en groupe devraient être parmi les premiers à retrouver le chemin des terrasses, comme ils avaient été les plus rapides à retourner en restauration avec service à table en 2020. A ce public, pourraient s’ajouter certains autres profils de consommateurs, comme les seniors aujourd’hui vaccinés qui avaient délaissé l’an dernier les CHR. « Cette année, le contexte de réouverture des restaurants est différent de celui de mai 2020 avec un marché qui s’est adapté avec plus de vente à emporter, qui s’est digitalisé et qui a su pénétrer d’autres espaces de vie », souligne Maria Bertoch, experte foodservice chez NPD Group. Pour elle, si cette réouverture fait l’objet de nombreux enjeux, les résultats dépendront de la vitesse de retour des consommateurs comme de l’inventivité de l’offre autour de l’apéro, des brunchs, des menus et offres spéciales par exemple.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique