Bagel Corner
Communauté 6

Exclu. Bagel Corner, une sortie de chrysalide en forme de coffee shop et autour du trio bagel-donut-café

4 Juin 2021 - 1209 vue(s)
Le monde d’après pour Bagel Corner s’écrit en format coffee shop. La chaîne cofondée par Michael Cohen, Rachid Ez-Zaïdi et Grégory Clément, profite de cette journée nationale du beignet, pour annoncer plusieurs évolutions stratégiques. Elle compte bien accélérer son développement en s’appuyant dorénavant sur 3 piliers le bagel, le donut et les boissons gourmandes. Au programme aussi, la sortie en septembre de deux marques virtuelles : Amazing Donut et Amazing Pizza by Bagel Corner.

Si la crise est passée par là, pour le coup, on n’a pas chômé chez Bagel Corner, l’un des spécialistes de la catégorie avec 50 unités au compteur annoncées en France et un volume d’affaires sous enseigne de l'ordre de 11 M€. Cette année si particulière a permis d’accélérer certains projets en cours et même de réécrire l’avenir. Un futur ambitieux pour le réseau qui se veut encore plus tendance, encore plus innovant et encore plus séduisant pour ses clients comme pour les futurs licenciés. Et en ce sens, la marque ne manque pas d’atouts et de nouveaux arguments : une large gamme de bagels, bien sûr, avec un concept au business model éprouvé même en temps de crise, mais aussi deux familles de produits qui vont connaître une véritable métamorphose : les boissons gourmandes et les donuts. Il faut dire que Bagel Corner souhaite déplacer son centre de gravité tout doucement vers un positionnement coffee shop spécialisé notamment dans les bagels et les donuts. « Un pari astucieux pour une marque déjà parmi les leaders de sa catégorie qui regarde vers demain », explique Michael Cohen, l’un des fondateurs de la chaîne.

Bagel Corner

Le donut, une spécialité sous les projecteurs

Famille montante de l’assortiment desserts, les donuts sont appelés à être l’un des 3 piliers de Bagel Corner dans l’avenir. Et toute l’équipe s’est d’ailleurs mobilisée en ce sens pour dynamiser ce produit qui pèse 10 % des ventes. Et les actions ont été portées à la fois sur l’assortiment et sur la valorisation avec la création d’un meuble de présentation spécifique et totémique dans lequel pourront être exposées 20 références, mais 72 donuts. De quoi affirmer haut et fort les nouvelles ambitions maison à travers 2 gammes :  les donuts classiques avec simple glaçage et filet proposés entre 1,90 € et 3,50 € puis la collection gourmet entre 2,90 et 3,50 € avec une kyrielle de décors et toppings aussi gourmands qu’originaux dont la barba papa, le Kinder Bueno, les Kit kat balls… Cette offre, en test actuellement dans l’établissement marseillais de la Timone, associée à un renforcement sérieux des propositions de boissons gourmandes, sera de nature à accentuer ce positionnement coffee shop et surtout une présence légitime sur tous les moments de consommation de la journée. « De 3 références basiques de cafés, nous sommes passés à la construction d’une dizaine de boissons gourmandes aux côtés de spécialistes de la catégorie, nos partenaires les Sirops Monin, Terres de Café et WMF », explique Michael Cohen. Un dispositif qu’on retrouvera dans un premier temps dans la succursale de la rue de la Boétie à Paris, puis, dans sa version plus complète en septembre, sur le salon Franchise Expo à partir du 26 septembre.

Congrès

Deux marques virtuelles façon dark kitchen

Avec l’objectif toujours affiché, de faire croître le CA moyen par unité et d’apporter une valeur ajoutée aux partenaires licenciés, l’équipe Bagel Corner a mis au point 2 marques virtuelles : Amazing Donuts by Bagel Corner et Amazing Pizza by Bagel Corner (des moitiés de bagel garnies comme des pizzas), 100 % tournées vers la commande en ligne. Un moyen d’apparaître sur les plateformes dans d’autres catégories tout en valorisant un peu plus l’offre maison. Une nouvelle voie qui devrait être empruntée dès le mois de septembre en test, rue de la Boétie puis plus largement dans le réseau.

A travers cette ouverture de champ, Bagel Corner compte bien faire passer le CA moyen par point de vente de 300 à 400 K€, booster un peu plus encore, l’activité de ses licenciés mais surtout apparaître comme une marque tout à fait capable de cocher toutes les cases de la journée. La chaîne confirme en effet qu'elle vise toujours les 100 adresses à horizon 2025. 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (1)
Gravatar
Par Max le 04/06/2021 à 14:25
Une belle évolution, impatient de découvrir ça !
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique