malak al tawouk paris
Communauté 1

L'enseigne libanaise Malak Al Tawouk à la conquête de Paris

14 Septembre 2021 - 348 vue(s)
Après un premier établissement ouvert fin 2020, l'enseigne d'origine libanaise a déjà doublé la mise cet été rue St Charles à Paris. Les masterfranchisés Magali et Tarek Mekkaoui croient beaucoup au potentiel de leur sandwich 'Tawouk' et autres 'Makanek' pour continuer de se développer.

Lancée en 1996 par les frères Saade à Jounieh, Malak Al Tawouk constitue l’une des plus belles success-stories de la restauration rapide au Liban. Avec une quarantaine de points de vente à travers le pays, et depuis 2019, une présence multiple à Dubaï, au Qatar, en Egypte et depuis peu au Canada, la chaîne a su essaimer et diffuser spécialités, à commencer par le sandwich Tawouk, cette galette de pain garnie de filet de poulet mariné cuit sur le grill et accompagné de crudités, pickles et mousse d'ail. Depuis longtemps clients, Magali et Tarek Mekkaoui, un couple franco-libanais à l’âme entrepreneuriale, voient alors le potentiel du concept et décident de tenter l’aventure à Paris, en signant une masterfranchise sur la région. Le 1er restaurant de 75 m² ouvre alors en septembre 2020 rue René Boulanger (Xe) avant un 2e en juillet dernier rue St Charles (XVe) malgré les aléas de la pandémie.

Un modèle qui a fait ses preuves

La carte reste largement fidèle à l’originale avec le Tawouk de 26 cm et 150 g proposé à 7 € (9,50 € avec frites maison et boisson) et décliné aussi en version « Cheese ». Mais aussi le sandwich Makanek garni d’une saucisse d’agneau ou de bœuf ou le Soujouk préférant le bœuf mariné aux épices. Outre les salades et plateaux de spécialités, 8 burgers sont également proposés, plus classiques ou jouant sur des inspirations libanaises. Les préparations et longues marinades sont réalisées dans le grand sous-sol de la rue Boulanger (qui alimente aussi le 2e restaurant), tandis que les sandwichs personnalisables se garnissent à la commande façon « cooking show ». Ecoulant déjà plus d’une tonne de poulet par semaine avec 35 % des ventes à emporter, Magali et Tarek Mekkaoui se disent satisfaits du lancement alors que l’enseigne a conquis bien au-delà de la communauté libanaise. Une 3e unité est déjà dans les tuyaux pour 2022, et une 4e l’année suivante dans les Hauts-de-Seine et en Seine-et-Marne.

 

Retrouvez cet article dans le nouveau numéro de France Snacking n° 63 à paraître cette semaine.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique