Marie Blachère
Communauté 5

Marie Blachère toutes voiles dehors en mode franchise

1 Octobre 2021 - 1611 vue(s)
De retour sur le salon de la Franchise en 2021,  la chaîne créée par Bernard Blachère en 2004 est fin prête pour actionner de nouveau ce levier de développement en s’appuyant sur une équipe aguerrie conduite par Jean-Marc-Conrad. Si l’enseigne de boulangerie qui comptera fin 2021 près de 650 adresses dont 5 à l’étranger vise une quinzaine de nouveaux partenaires par an, le groupe relance aussi Jean le Gourmand et Pizzette.

Avec un rythme d’une cinquantaine d’ouvertures en moyenne par an (67 cette année), on peut dire que les boulangeries Marie Blachère continuent de pousser comme des petits pains partout en France à une cadence plutôt soutenue. La marque qui a fondé son modèle sur un concept de marché ouvert implanté en périphérie de ville, avec fabrication et cuisson du pain aux yeux des clients, tout au long de la journée, assortie d’une politique promotionnelle soutenue (3 + 1 offert notamment), fait figure d’ovni dans la galaxie boulangerie. Mais c’est surtout une vraie success-story à mettre au crédit de Bernard Blachère, ex maraîcher et ses enfants, Marie et Jean, qui ont rejoint une aventure qui a débuté à Salon-de-Provence en 2004. 7 ans plus tard, la chaîne franchissait la barre des 100 adresses, puis en 2013 celle des 200 implantations et devrait, en cette fin d’année, dépasser les 650 unités pour un CA aux alentours des 780 M€. Avec aujourd’hui près de 10 000 collaborateurs, ce ne sont pas moins de 250 millions de baguettes et 50 millions de viennoiseries qui sont vendues par an. Quant à l’activité snacking (pizzas, sandwichs, burgers, wraps…), elle pèse pour 20 % environ de l’activité. 

"Marie Blachère c'est à la fois une culture du produit et une culture d'entreprise", Jean-Marc Conrad.

Des franchisés à l’ADN maison

Pour Jean-Marc Conrad, directeur du pôle franchise et restauration, le groupe a bien l’intention de poursuivre sur sa lancée en s’appuyant aussi sur des partenaires franchisés qu’il compte associer à sa réussite. « Des femmes et des hommes qui nous ressemblent et prêts à embrasser l’esprit maison. C’est à dire courageux, altruistes, bosseurs et inscrits dans l’opérationnel ». Parce que chez Marie Blachère, on mise surtout et avant tout sur la proximité cultivée depuis près de 17 ans par son fondateur passionné de la vie, du goût et de la qualité avec des produits issus du terroir français. Avec 3 franchisés au compteur (le premier est entré en 2016), le groupe veut aujourd’hui partager plus largement son savoir-faire et poursuivre son maillage partout en France comme à l’étranger où il a ouvert, en septembre dernier, une première unité au Portugal, à Lisbonne, qui s’ajoute aux deux boulangeries newyorkaises, à l’unité luxembourgeoise et à la Belge. 

En avant marche pour Jean Le Gourmand et Pizzette

Si Marie Blachère peut dorénavant s’appuyer sur un pôle franchise structuré et prêt à grandir, les deux autres marques maison de snacking (Jean Le Gourmand et Pizzette) qui ont fini leur gestation sont, elles aussi, dans les starting-blocks tandis que Provenc’Halles, la 4e entité du groupe poursuit de son côté son expansion avec 150 unités. L’enseigne de crêpes, de glaces et de jus de fruits frais, Jean le Gourmand, imaginée en 2015 à Avignon et qui compte aujourd’hui une autre implantation à Montpellier est maintenant prête pour grandir. Jean-Marc Conrad vise une dizaine d’ouvertures l’an prochain avec ce concept positionné sur tous les moments de consommation de la journée avec ses produits salés et sucrés.  Il vise la même dynamique pour Pizzette qui a, elle aussi, validé ses pilotes en format snacking à Saint Remy-de-Provence et l’Isle-sur-la-Sorgues (elle teste aussi un modèle avec service à table notamment à Bollène) avec sa quinzaine de pizzas premiums de 24 cm fabriquées sur place, à base de produits frais. 

Aujourd’hui, omniprésent sur le segment du pain-viennoiserie-pâtisserie comme sur celui des fruits et légumes, le groupe Marie Blachère a bien l’intention d’y renforcer ses positions aux côtés de partenaires tout en ouvrant un peu plus son spectre d’activités à la restauration rapide où, là aussi, elle compte bien y faire entendre sa voix.  

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

CIBM

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique