Salad&Co Romain Toulemonde
Communauté 5

Salad&Co se rhabille en tailles L, S et en kiosque pour un déploiement en franchise

16 Décembre 2021 - 3107 vue(s)
14 ans après son lancement et dupliqué aujourd’hui à 13 exemplaires, le concept de salad’bar du groupe Agapes Restauration va faire peau neuve et jouer sur le registre du "prêt à porter". Dans les tuyaux pour l’an prochain, 3 nouveaux formats en 250, 500 m² mais aussi en kiosque qui seront proposés à la franchise. Objectif de son DG Romain Toulemonde, faire briller cette pépite engagée à plus grande échelle.

C’est une nouvelle collection, on ne peut plus reliftée que Salad&Co s’apprête à faire défiler l’an prochain. Forte d’un succès avéré de son concept à travers notamment certains de ses gros paquebots de 700 m² tels ceux de Lomme et Villeneuve-d ’Ascq-Heron qui réalisent à chacun près de 4 M€ de CA en accueillant entre 700 et 1 000 clients par jour, l’enseigne compte bien aujourd’hui faire bouger ses positions et partager avec d’autres, un savoir-faire et une culture d’entreprise qui font la force de la marque (21 M€ de CA en 2019 avec 6 unités ouvertes au cours de cette seule année). Mais surtout, reprendre son développement, mis entre parenthèses lors de la crise. Il faut dire que depuis sa création en 2008, le concept qui a fait ses preuves, n’a eu de cesse d’affirmer ses positions et de renforcer ses engagements et son parcours client original qui constituent, en plus des produits proposés sans conservateurs et sans additifs, de vrais marqueurs de différenciation. A son arrivée, le client se voit remettre une carte à puce, choisit sa formule à volonté «Salad’bar à 12,90 €», « Plancha à 14,90 € (légumes à volonté) » ou « Complète à 16,90 € », se dirige en toute liberté vers les buffets froid ou chaud, complète son repas toujours avec sa carte, au bar, au kiosque desserts…  et s’installe dans la salle. C’est seulement en partant qu’il règle.

Romain Toulemonde

Romain Toulemonde, Leader pôle Fast-good chez Agapes

Précurseur en termes d’engagements

« La force de la marque, c’est qu’elle présente un modèle désirable, qui génère de forts flux et porte des messages forts d’engagement et de volonté affichée de rendre accessibles aux clients les saveurs de la terre et des produits bruts et de saison, travaillés sur place»  explique Romain Toulemonde qui rappelle la philosophie maison fondée sur du bon pour le palais comme pour le corps et la planète à travers des objectifs de progrès toujours plus affirmés. Outre les légumes 100 % français, qui seront HVE (Haute valeur environnementale) à horizon 2023, la démarche vise aussi à un renforcement des engagements filières avec l’ambition de multiplier les collaborations en amont avec les producteurs, la généralisation des œufs issus de poules hors sol à l’horizon 2025 ou encore l’adhésion au BCC (Better Chicken Commitment) en 2026. La marque qui a prévu de réaliser un bilan carbone en 2022, force encore plus le trait sur ses pratiques vertueuses, que ce soit au niveau du traitement de ses déchets avec la création de compost qui sera proposé aux clients tout comme elle travaille à la diminution des emballages de livraison avec ses partenaires de la supply chain (en l’occurrence Pomona).

Un nouveau parcours pour gagner en fluidité

Après avoir mis le pied sur le frein, Covid oblige, Romain Toulemonde souhaite aujourd’hui repartir de plus belle avec cette pépite « healthy » qu’il compte bien faire briller à plus grande échelle. Une V2 du concept en cours de finalisation verra le jour en 2022. Sans sacrifier aux fondamentaux de la marque plébiscitée par ses clients, et dans un décor encore plus végétalisé, encore plus confortable et avec un mobilier qui jouera davantage sur le registre de l’élégance, de la modernité et de l’intimité, Salad&Co nouveau modèle, sera décliné en 3 formats au parcours client revisité. Ceci pour, « fluidifier le trafic et l’expérience », explique le directeur de Salad&Co qui évoque la multiplication d’îlots éclatés (bar, desserts, table des saveurs, fontaine à boissons…) qui faciliteront la circulation, d’une cuisine encore plus ouverte, de matériaux toujours plus bruts et authentiques. Le premier exemplaire est prévu en petit format (200 m² version bar à salade sans pôle chaud) et en centre-ville. Il sera suivi dans la foulée, d’un modèle de 500 m² qui devrait constituer le cœur du nouveau réacteur et le flagship Salad&Co. On devrait y retrouver les toutes dernières avancées de la marque, en termes de technologies (les bornes entre autres), mais aussi un système assisté de notification à la table lorsqu’une commande est prête. Mais aussi, encore et toujours, le salad’bar à volonté, le pôle plancha, les oliviers dans la salle, la serre, l’atelier fraîcheur et la pluralité des formes d’assises pour s'accaparer l’endroit en solo, en couple ou entre amis en toute convivialité. Enfin, le 3e modèle à l’étude est le kiosque de 9 à 10 m² façon salad’bar, qui pourra être greffé dans des malls ou en GMS.

Salad&Co

A travers ces 3 nouveaux formats, Romain Toulemonde mise d’abord sur un développement en grappe, autour de ses places fortes, la région Nord, mais aussi Bordeaux ou encore Toulon, Angers, Caen ou Toulouse. Avec 4 ouvertures par an en franchise, il compte bien proposer au marché, une marque différenciante, engagée et généreuse. Tout à fait dans l’air du temps.

Salad&Co

 Le modèle de 700 m² existant

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique