Livraison Click & Collect pegast : site de commande en ligne
Equipement, Techno & Service 4

La restauration portée par le Click & Collect

16 Janvier 2020 - 8850 vue(s)
Avec un boom de 51 % du Click & Collect, ce canal de distribution prend le pas sur la livraison selon une étude de NPD Group.

Avec 5 % du marché, les plats « livrés ou emportés » ont le vent en poupe. Un sondage réalisé par le cabinet NPD Group indique une très forte croissance du « Click & Collect » qu’il évalue à 323 millions de visites, contre 247 millions pour la restauration livrée. Ce canal a progressé de 51 % en deux ans. Pour Maria Bertoch, experte foodservice au sein du cabinet d’étude et paneliste, c’est la flexibilité du Click & Collect qui explique cette bonne santé. « Une souplesse qui prend toute sa dimension à l’heure du déjeuner puisqu’en anticipant sa commande, le client bénéficie d’un large choix de plats, se dispense de frais de livraison et évite l’attente aux heures de pointe ». Ce qui constitue pour l’experte, de vrais atouts pour les professionnels situés dans des zones d’affaires ou commerciales. Dans la restauration rapide, le click & collect est au coude à coude avec la livraison. Tandis que les plateformes de livraison donnent accès à un large choix d’établissement, la VAE mise sur la proximité et la praticité.

Le Click & Collect s'installe

En relation directe avec le client final, le restaurateur de quartier peut consolider sa relation à travers des programmes de fidélité et des menus attractifs tout en gardant un œil sur la qualité. Si de nombreuses enseignes tentent l’expérience avec des agrégateurs, elles ont aussi enclenché leur propre application de « Click & Collect » telles Brioche Dorée, Pomme de Pain ou encore la Mie Câline alors que Subway a privilégié un partenariat avec les plateformes de livraison. La précommande s’installe aussi chez les retailleurs comme chez les commerces de proximité avec des opérateurs actifs tels Rapidle ou Speedle, explique NPD Group qui souligne, par ailleurs, que les valeurs écoresponsables montent en puissance. To Good to Go connaît une forte croissance en France, Deliveroo Australie récupère les emballages après la livraison tandis qu’une enseigne de livraison de pizza a opté pour des emballages inox qui sont repris ensuite chez les clients.  

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (1)
Gravatar
Par Frédéric Drillon le 24/05/2020 à 17:30
Bonjour, Je ne sais pas si mon précédent commentaire est passé alors dans le doute ... Article très intéressant mais vous ne donnez pas de noms des services qui permettent aux restaurateurs de créer leur plateforme de vente en ligne sans investir des fortunes. Pour ma part, j'ai trouvé Clickit, Rapidle et Goutogo. Rapidle est très connu mais il y a une période d'engagement. Goutogo est vraiment pas cher. Il en existe des dizaines d'autres et il peut vite devenir compliqué de faire son choix. J'aimerais avoir des avis d'utilisateurs.
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique