Usage unique Vaisselle
Equipement, Techno & Service 3

M-6 pour la disparition totale des pailles, couverts... et autres couvercles en plastique

7 Janvier 2021 - 1156 vue(s)
Malgré une activité totalement chamboulée pour les restaurateurs depuis 9 mois, l’agenda environnemental n’a pas pour autant, quant à lui, été mis sur pause. Et cette année, plusieurs produits en plastique devront avoir disparu des circuits de vente avant le 1er uillet 2021.

Encore 6 mois pour écouler les stocks de pailles, touillettes, couverts, piques à steak, couvercles de gobelets en plastique et autres récipients en polystyrène expansé. En effet, dans le cadre d’un calendrier précis qui prévoit, au mieux à l’horizon 2030-40, la disparition totale des emballages à usage unique, certaines échéances ont été fixées par les différentes lois environnement votées depuis la sortie du code de l’environnement et de la loi de transition énergétique de 2015. Textes renforcés par la loi de biodiversité de 2016 et ses 174 articles, puis les lois Egalim de 2018 et sur l’Economie circulaire et l’antigaspi de février 2020. Et, parmi les grandes dates, si déjà les assiettes, gobelets (vides), et bouteilles d’eau plate en plastique proposées en restauration collectives, dans le cadre d’événements festifs, sportifs ou culturels, ont été bannies depuis janvier 2020, plusieurs grandes dates sont à retenir dans les années à venir sur le retrait des autres matières plastique à usage unique.

Exit donc, des circuits de vente, depuis le 1er janvier dernier, des produits plastique ci-après : les pailles, les couverts & baguettes, les piques à steak, les couvercles à verre et gobelets jetables (servis sans contenu), les bâtonnets mélangeurs, les gobelets et boîtes en polystyrène expansé et autres assiettes en carton pelliculées plastique. Un délai de 6 mois d’écoulement des stocks (constitués avant le 1er janvier 2021) a été autorisé suite à une demande du Snarr. A cette liste, s’ajouteront au 3 juillet prochain, les gobelets de type emballage (avec un contenant à l’intérieur) mais aussi prendront fin certaines exceptions pour certains secteurs comme le pénitentiaire, la santé ou encore le transport ferroviaire, aérien et maritime.   

A garder aussi dans la ligne de mire, le 1er janvier 2023 à partir duquel, il ne sera plus possible, pour tous les repas servis sur place, de proposer des récipients, gobelets (y compris couvercles) et couverts à usage unique (quel que soit le matériau). Et janvier 2025, là, seront concernés les récipients alimentaires de certains services de restauration qui servent plus de 2 000 couverts (ce sera en 2028 pour toutes les cantines scolaires).

Le doggy bag, obligatoire… même en rapide

Comme nous le rappelions dans notre dossier spécial les 80 clés pour rebondir post-covid (dans la partie emballages), dès juillet 2021, toute la restauration commerciale, sans distinguo, donc rapide incluse, devra mettre à disposition du consommateur qui a commencé à manger sur place et qui veut terminer son repas à emporter, un « Gourmet bag », plus communément désigné « Doggy Bag ».

Remis à jour le 12 janvier. Pour retrouver le décret d'application qui liste les produits 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique