big mamma sarah princen napoli gang congrès du snacking
Événements 0

Congrès du Snacking, 29 juin. #(Re]Naissance. Napoli gang s'invente autour de la livraison

14 Juin 2021 - 1779 vue(s)
Il ne vous reste plus que quelques jours pour vous inscrire et venir assister au 11e Congrès du Snacking qui se tient à Paris le 29 juin prochain, au Pavillon Royal. D'autant que le programme promet d'être alléchant en s'inscrivant au coeur des problématiques de l'alimentation rapide et nomade. Parmi elles, la livraison, boostée par les épisodes de confinement, occupe une place centrale. Sarah Princen, la directrice générale de Napoli Gang, créé par Big Mamma Group et qui compte déjà 6 cuisines afin de répondre à cette nouvelle attente des convives, nous livre ainsi quelques clés sur la stratégie mise en place. Avant-goût...

Quelles étaient au lancement de la marque sa raison d’être, son offre et ses forces ?

Nous nous sommes lancés dans la livraison avec Napoli Gang en juillet dernier dans l’idée de partir en guerre contre la pizza « junk food » américaine et de permettre à chacun de pouvoir manger une pizza italienne de qualité, bien sourcée et respectueuse de son écosystème. Notre ambition est de partager avec le plus grand nombre notre obsession de la qualité, des bons produits, notre vision de la restauration généreuse et avec du goût, du home-made, tout ça à un prix abordable et dans des packagings soignés et personnalisés. 

Où en êtes-vous de votre plan ambitieux de développement ?

À date, nous avons 6 cuisines à Paris (Saint Germain, Charonne, Batignolles, Montrouge, Montreuil, Courbevoie), une cuisine à Lille, 4 cuisines à Londres et 3 cuisines sur le point de s’ouvrir en Espagne. Notre ambition est de nous inscrire de façon pérenne dans ce secteur, d’y insuffler une vision durable et engagée à travers une équipe dédiée de chefs, de pizzaiolos, d’assembleurs. Aujourd’hui nous servons 900 clients/jour et avons vendu plus de 650 000 pizzas depuis le début de l’aventure. Nous travaillons également sur une application afin d’avoir un canal direct avec nos clients.

Comment avez-vous abordé le canal livraison ?

Se lancer dans la livraison nous a ouvert les portes d’un monde nouveau, très excitant. On a, bien entendu, repensé toute notre offre pour qu’elle soit compatible avec nos nouvelles contraintes. Notre pâte à pizza, par exemple, est préparée pour arriver chez nos clients encore chaude et croustillante, grâce à un dosage du taux d’humidité et une technique d’étalage différente. Nous avons repensé tous les aspects de notre métier, des recettes au packaging 100 % écologique et bientôt plastic free, pour garantir le même niveau d’exigence et de qualité que nous nous imposons depuis nos débuts dans nos restaurants. 

La concurrence s’est densifiée, est-ce de nature à faire évoluer votre stratégie et vos ambitions ?

C’est un excellent signal pour nous de voir l’offre de food italienne se diversifier. On est ravis de voir d’autres restaurants émerger avec les mêmes valeurs d’excellence que les nôtres. Nous n’avons pas créé Big Mamma en pensant que nous étions les seuls à pouvoir proposer des bonnes pizzas authentiquement italiennes, mais parce que nous sommes amoureux de la cuisine italienne et de l’ambiance qui s’en dégage, ce qui constitue notre esprit et notre touche 100 % Big Mamma style qui nous rend unique. C’est avec la même philosophie que nous avons créé Napoli Gang. Si nous sommes très satisfaits des performances de Napoli Gang, pour autant, nous ne ferons pas de livraison depuis nos autres restaurants car nous n’avons tout simplement pas la capacité en cuisine de produire pour le sur place et pour de la VAE/livraison. 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique