leerdammer lactalis
Food & Beverage 2

Lactalis sur le point de racheter la marque Leerdammer au groupe Bel

19 Mars 2021 - 741 vue(s)
Le leader produits des produits laitiers Lactalis devrait prochainement racheter la marque Leerdammer après être entré en négociation exclusive avec le groupe Bel.

Depuis son acquisition par Bel en 2002, Leerdammer avait vu son chiffre d’affaires et sa rentabilité multipliés par près de deux. La marque devrait pourtant bientôt changer de main après l’annonce de l’entrée en négociation avec le groupe Lactalis pour le rachat de la marque. « Cette opération permet à Lactalis de prendre pied sur le marché des fromages de Hollande et de s’implanter industriellement aux Pays-Bas à travers trois sites de production », a ainsi indiqué le Président de Lactalis, Emmanuel Besnier, dans un communiqué. « Le transfert au sein de Lactalis des filiales, italienne, allemande et ukrainienne va permettre de renforcer nos capacités commerciales dans ces pays, au service de la marque Leerdammer et de distribuer les autres produits de Bel sur ces marchés ». Une promesse unilatérale d’achat portant sur la cession d'un périmètre comprenant Royal Bel Leerdammer NL, Bel Italia, Bel Deutschland, la marque Leerdammer et tous ses droits attachés, ainsi que Bel Shostka Ukraine qui a ainsi été signée, en échange de 1.591.472 actions Bel détenues par Lactalis (23,16 % du capital de Bel). Ainsi, à l’issue de l’échange, Lactalis ne détiendrait plus que 0,90 % du capital de Bel.

Le snacking sain, priorité du groupe Bel

A fin 2020, le chiffre d’affaires de la marque Leerdammer et de Bel Shostka Ukraine s’élevait à environ 500 millions d’euros, dont 350 millions d’euros de produits de marque, avec un résultat opérationnel d’environ 25 millions d’euros.

« A travers ce projet de cession […], nous renforçons notre modèle d’entreprise familiale indépendante, qui nous permet d’inscrire notre vision dans un temps long », a ainsi indiqué de son côté le PDG du groupe Bel Antoine Fievet.

Cette opération confirme la stratégie du Groupe Bel engagée dès 2015, et accélérée avec les acquisitions de MOM fin 2016 et de All In Foods en 2020, qui vise à élargir ses activités au-delà des produits fromagers pour renforcer sa position d’acteur majeur du snacking sain. En outre, le Groupe confirme cibler à moyen terme l’équilibre de son chiffre d’affaires entre le laitier et le fruitier/végétal en s’appuyant notamment sur ses marques cœur La Vache qui rit®, Kiri®, Mini Babybel®, Boursin® ou GoGo squeeZ®, sous lesquelles il continuera à développer des produits laitiers, des produits fruitiers, des alternatives végétales ou mixtes. Les termes de cette opération de cession assurent également la préservation des positions établies par Bel en Allemagne, en Italie et en Ukraine grâce à l’adaptation de son modèle de distribution sur place, au travers d’accords commerciaux exclusifs noués avec Lactalis pour assurer la distribution effective des autres marques Bel. La réalisation effective de l’opération sera conditionnée à l’obtention des autorisations requises en matière de contrôle des concentrations, et devrait intervenir avant la fin de l’été 2021.

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique