Les Nouveaux Fermiers devient HappyVore et prend le large
Food & Beverage 17

Les Nouveaux Fermiers devient HappyVore et prend le large

27 Octobre 2021 - 2363 vue(s)
3 ans après avoir créé leur startup spécialisée dans les alternatives végétales à la protéine animale, Guillaume Dubois et Cédric Meston vont poursuivre leur success-story sous le nouveau nom de marque HappyVore. Une signature qui sera reprise dès le 27 octobre sur la dizaine de références proposées par l’entreprise sur tous les circuits dont les nouveaux « lardons » mais aussi par le bateau Class 40 de Nicolas D’Estais qui part le 7 novembre pour la Transat Jacques Vabre.

Nouvelle étape pour les deux jeunes entrepreneurs qui ont été parmi les premiers en France, voilà 3 ans, à explorer le terrain des alternatives végétales à la viande et à y croire sérieusement en développant une gamme de steaks, boulettes, aiguillettes, nuggets pour les circuits GMS et RHD. Résultat : aujourd’hui, ils revendiquent une place de n° 2 du segment avec une présence dans la plupart des grandes enseignes de distribution mais aussi RHD chez près de 1 000 restaurateurs sur les segments de la restauration collective comme commerciale avec une présence de plus en plus marquée aussi dans les petits établissements et brasseries où le végétal s'impose. 

HappyVore

Cédric Meston et Guillaume Dubois

HappyVore pour fédérer plus large

Ce 27 octobre, c’est donc  un nouveau baptême qu’ils célèbrent sous la marque HappyVore. « C’est un nom qui est rassembleur et qui explique bien ce qu’on veut faire, à savoir contribuer à une transition alimentaire heureuse », explique Guillaume. Un nom court et qui fonctionnera aussi à l’international lorsque l’entreprise, après avoir conquis la France visera plus loin. Pour l’heure, la startup se réjouit du chemin parcouru dans l’Hexagone avec sa large collection d’alternatives à la viande dont les aiguillettes qui ont remporté le Snacking d’Or 2021. Comme le rappelle Cédric, les produits fabriqués en France se sont imposés auprès de tous les publics, végans, végétariens mais surtout flexitariens grâce à leur goût, leur texture et leurs recettes adaptées à chacun des usages. « La recette du patty pour le burger, par exemple, n’est pas la même que celle du steak proposé par deux, en grande distribution », souligne Cédric.

Après les carnivores, les herbivores, vous aurez maintenant la communauté des Happyvore (s).

Des nouvelles allumettes végétales

L’entreprise qui mise sur l’innovation (près de 5 brevets de fabrication) fait de la transparence, une priorité. L’ensemble des recettes ont été revisitées et sont composées principalement de petits pois jaunes, d’huile de tournesol et de betterave (il n’y plus de soja excepté dans les aiguillettes). Le taux de gras est réduit au minimum, ce qui en fait des produits parmi les plus sains du marché, soulignent de concert, les fondateurs de HappyVore. Une démarche clean qui a prévalu tout autant pour l’innovation de ce mois d’octobre : les allumettes végétales (lardons) fabriquées à base seulement de 6 ingrédients et moins de 3 % de matière grasse. Une référence disponible, dans un premier temps chez Monoprix, Auchan, Casino et Leclerc et qui prendra place ensuite, au fur et à mesure, dans toutes les enseignes comme en RHD.

Un parrainage aux côtés des plus grands

Avec un taux de notoriété de 13 %, il ne sera pas facile de faire oublier Les Nouveaux Fermiers qui ont su déjà s’imposer sur les différents circuits au profit de HappyVore. Mais la startup a misé gros en com. avec une campagne d’affichage bus et métro mais aussi sur les réseaux sociaux pour imposer cette nouvelle griffe. Autre mise sous les projecteurs prochaine : la marque sponsorise, aux côtés d’Emile Henry, le bateau de Nicolas D’Estais qui s’engage pour la première fois sur la Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre 2021. « Une vraie visibilité pour notre petite entreprise et notre parti-pris végétal aux côtés de grands groupes agroalimentaires français tels Charal ou Maître Coq ».  

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique