Flunch lance le drive et organise le premier Campus de Fluncheurs
Management & Franchise 1

Flunch lance le drive et organise le premier Campus de Fluncheurs

3 Septembre 2015 - 8495 vue(s)

Doucement mais sûrement, la filiale d’Agapes Restauration opère sa mue et le repositionnement de son offre sur un marché compliqué de la cafétéria. Une transformation qui vient répondre aux défis de demain : la montée du digital, le renouveau du libre-service, la diversification, le déploiement de son concept de restauration rapide Flunch Café et l’accompagnement et la formation des équipes. Avec 266 restaurants dans le réseau en France pour un volume d’affaires de près de 600 M€ sous enseigne, Flunch vient de lancer le 1er septembre un test de restaurants en drive (sur le modèle d’un click and collect en Drive ) à Englos dans le Nord  et va déployer ce test en métropole    nantaise. Il compte aussi accélérer sur l’activité traiteur et initie le Campus Flunch. Olivier Descamps, son directeur général détaille à France Snacking sa stratégie.

Le segment de la cafétéria ne cesse de perdre du terrain, est-il à terme condamné ?

Le marché de la restauration dans sa globalité est chahuté depuis trois ans,   y compris le secteur de la rapide qui était jusque-là épargné. S’il est indéniable que nous subissons tous la crise, pour autant Flunch a tiré son épingle du jeu en 2014 avec des performances, même si elles restent négatives (-1,2%) sont tout de même 2 à 3 fois supérieures au segment du libre-service qui est en retrait de 2,5 à 2,9%, sachant que Flunch pèse déjà pour plus de 50% de ce marché. Notre résistance est à porter au crédit d’une marque forte qui a su conserver un lien étroit avec ses clients, des équipes fidèles et attachées à la satisfaction de nos clients, soutenue par une campagne de communication dynamique mais aussi par plusieurs actions dont le repositionnement plus récemment de notre offre qui porte ses fruits.

Quelles ont été les actions entreprises ?

Ce repositionnement passe par la mise en place d’un menu à 3 composantes : 4 plats au choix dont le plat du jour, boisson, entrée ou dessert, à 9,95€ avec légumes à volonté. Contrairement au menu express économique « plat-boisson »  à 7,45€ déjà en place davantage perçu comme une formule, le menu à 9,95€ est ressenti par nos clients comme un format complet. D’ailleurs le taux de prise sur cette nouvelle offre lancée en avril dernier nous a permis de recruter des nouveaux clients séduits par un menu complet à prix accessible tout en satisfaisant nos fidèles.  

Parmi les chantiers lancés, vous avez porté un accent tout particulier la formation des salariés ? 
En effet, nos collaborateurs, ils sont près de 7000, sont l’une des clés principales d’un développement réussi et de notre futur. Nous menons déjà un gros travail de formation de proximité sur le terrain dans les restaurants. Mais nous avons souhaité  aller plus loin et formaliser par un projet solide, cette démarche dans l’accompagnement des équipes. Un moyen d’identifier et de détecter de manière fine les potentiels et de favoriser la promotion interne. Baptisé Campus de Flunch ou des Fluncheurs, ce projet propose des parcours de formation et d’évolution entre 6 et 18 mois qui passent par une formation à la fois théorique et pratique dispensée au siège de Villeneuve d’Ascq dans le Nord. La première cession débute ce mois-ci, une promotion composée de 10 personnes amenées à prendre la direction d’un restaurant : les futurs patrons fluncheurs

Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur  l’avenir de la cafétéria. Quel est votre avis ?

La restauration libre-service  n’est pas morte, nos 55 millions de clients en attestent, et nous comptons vivement contribuer à une nouvelle forme de renaissance.  Le  libre-service doit évoluer en miroir au changement des consommateurs, de leurs attentes vis-à-vis de nous et de leur manière de se comporter. C’est, aussi,  une vraie réponse en période de crise à un consommateur qui veut être rassuré par un prix accessible, disposer de la liberté de manger à sa faim et de disposer d’un large choix..

Fort de la notoriété de notre Marque et du savoir-faire de nos équipes, nous allons déployer et généraliser une offre de restauration rapide sur tous les moments de consommation de la journée à travers notre concept Flunch Café de sandwicherie et snacking déjà expérimenté avec succès, à l’entrée de nos restaurants dans une cinquantaine de sites.  De plus, nous comptons accélérer sur notre activité Traiteur qui pèse aujourd’hui 2% du CA et que nous espérons faire passer à 6%.

Vous avez ouvert hier, à Englos, votre premier drive. Quoi de différent par rapport à votre expérience tentée puis abandonnée il y a plus de 15 ans à Franconville dans la région parisienne ?

La philosophie est totalement différente puisqu’à l’époque, il s’agissait de permettre au consommateur de passer à des bornes, commander et retirer à la manière d’un fast-food. Dans ce nouveau projet, le client va commander par internet, de chez lui ou à partir de son portable, parmi un ensemble de produits du restaurant, une offre large mais adaptée. Il va payer sur le site sa commande et recevoir un flash code sur son téléphone. Il lui suffit ensuite de se déplacer au restaurant en voiture, de se garer sur les places prévues à cet effet dotées de bornes. Il scanne le QR code reçu sur son smartphone. Ensuite le restaurant qui lui aura préparé sa commande selon l’heure indiquée, la lui apporte à sa voiture. Ce test va être déployé dans les prochaines semaines dans la métropole nantaise. C’est une voie à laquelle nous croyons afin d’étendre les occasions de fluncher.

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique