food hall rungis cite de la gastronomie depur experiences
Management & Franchise 3

Le food-hall géant du marché de Rungis livre ses premiers secrets…

25 Avril 2019 - 3187 vue(s)
Dans le cadre de la future Cité de la gastronomie Paris-Rungis, la Halle des Trésors Gastronomiques située en bordure du célèbre Marché d’Intérêt National (MIN) devrait devenir une véritable vitrine gastronomique de la France. Le projet de food-court sur 5 000 m² attendu pour 2024 vient d’être confié au triple ticket DEPUR Experiences-CBRE-Adamas.

Depuis l’inscription du « repas gastronomique des Français » au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco en 2010, Paris-Rungis avait été sélectionné, au même titre que Dijon, Lyon et Tours pour la création d’une Cité de la Gastronomie. Sa vocation : valoriser et transmettre le patrimoine et le savoir-faire français en matière de gastronomie et d’alimentation. La future Halle des Trésors Gastronomiques, qui proposera un immense espace food-court de 5 000 m², en sera sans nul doute l’un des fers de lance. Ceci, en permettant au MIN de Rungis, qui constitue aujourd’hui le plus grand marché de gros de produits frais sur la planète, de s’ouvrir au grand public et devenir un véritable lieu de destination. Les 7,5 hectares du futur quartier de la Gastronomie devraient également accueillir un centre d’interprétation avec une salle d’exposition, des ateliers et des cuisines ou encore un auditorium de 1 000 m² ainsi que plusieurs restaurants. 

 

Une ode gourmande au savoir-faire français

C’est donc le groupement associant le leader mondial de l’immobilier commercial CBRE, le cabinet d’avocats spécialisé dans les grandes opérations de réaménagement urbain Adamas et l’agence de conseil spécialiste du Food & Beverage DEPUR Experiences qui a été choisi pour mener à bien ce projet de food-court particulièrement attendu. La livraison doit coïncider avec celle de la future gare de métro de la ligne 14 (qui reliera Paris à Orly en passant par le MIN) prévue pour 2024.

« Nous souhaitons redonner au MIN de Rungis de sa superbe en valorisant les formidables savoir-faire présents sur le site au travers d’un véritable lieu d’expérience pour le grand public, du producteur à l’assiette », confie Dan Cebula, le fondateur du cabinet DEPUR Experiences.

Il sera aussi bien possible de découvrir, d’acheter mais aussi déguster les produits du marché directement sur place avec des espaces de restauration. A l’instar des food-halls emblématiques que l’on peut trouver dans plusieurs capitales européennes (Londres, Lisbonne, Copenhague…) et dont l’esprit commence à séduire les Français. Des initiatives tendent en effet à se multiplier un peu partout dans l’Hexagone (Paris, Lyon ou Bordeaux ont déjà leurs food-halls en attendant Montpellier, Toulouse, Nantes, Lille ou encore Rueil-Malmaison pour ne citer que quelques projets avancés...). Pour Rungis, une consultation est d’ailleurs prévue pour aller à la rencontre des différents acteurs du site et construire un projet commun alors qu’un appel d’offre devrait être prochainement lancé pour concevoir l’architecture du projet. « L’objectif est avant tout de s’appuyer sur ce que les producteurs de Rungis font de meilleur et de mettre à l’honneur cette excellence », insiste d’ailleurs Dan Cebula. Le défi a de quoi séduire…

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique