servair newrest LSG catering aérien AMRAF
Management & Franchise 3

#snackingunited. La restauration aérienne en crise se regroupe pour se faire entendre

4 Mai 2020 - 3219 vue(s)
Lourdement impactés depuis le début de la crise liée à la pandémie de Covid-19, les trois acteurs de la restauration ferroviaire et aérienne – Newrest, Servair et LSG – ont choisi de s’allier en créant l’Alliance des métiers de la restauration aérienne et ferroviaire (AMRAF). Représentant plus de 12 200 emplois en France, leur objectif sera ainsi de mieux se faire entendre auprès des pouvoirs publics en étant associés aux discussions menées avec les professionnels des secteurs du tourisme, de la restauration et des transports. 

- 93 % de chiffre d’affaires cumulés depuis le début de la crise du coronavirus ! C’est le bilan catastrophique avancé par les trois acteurs de la restauration ferroviaire et aérienne, Newrest, Servair et LSG, désormais réunis au sein de cette nouvelle alliance baptisée AMRAF afin de mieux faire entendre leurs positions. Ceux-ci estiment en effet ne pas être suffisamment entendus par les pouvoirs publics alors même que la situation actuelle a des impacts dramatiques sur l’activité d’entreprises représentant à elles trois plus de 12 200 emplois dans l’Hexagone. C’est pourquoi l’AMRAF, qui a été créée à l’initiative des dirigeants de ces entreprises françaises, Olivier Sadran Président fondateur de Newrest), Alexis Frantz (Directeur Général de Servair) et Xavier Muller (Président de LSG France), demande désormais à être considérée par le gouvernement et associée aux discussions en cours menées avec les professionnels des secteurs du Tourisme, de la Restauration et des Transports en bénéficiant des mesures étudiées pour venir en aide à ces secteurs. 

Annulation de charges, maintien du chômage partiel et plan de relance

Plus concrètement, les entreprises de l’AMRAF demandent expressément aux pouvoirs publics de pouvoir bénéficier des annulations de charges sociales et fiscales, comme du maintien de la prise en charge du chômage partiel dans les conditions actuelles au-delà de la date du 1er juin. Il s’agira également de bénéficier des mesures spécifiques qui seront prises dans le cadre du futur plan de relance prévu pour septembre.

« Il est important que les pouvoirs publics nous associent rapidement aux discussions qui ont commencé pour sauver les 12.000 emplois liés aux industries du Tourisme et de la Restauration en France que nous représentons", s’est ainsi exprimé Alexis Frantz, le Secrétaire Général de cette nouvelle Alliance des Métiers de la Restauration Aérienne et Ferroviaire.

Le Directeur Général de Servair a également souligné que les enteprises du secteur de la restauration aérienne était directement impactées par la crise qui frappe l’industrie du Tourisme : "les déclarations des compagnies aériennes nous confirment que cette crise sera profonde et durable pour nos métiers. La relance de l’économie et la sauvegarde de l’emploi passeront aussi par le soutien que l’Etat accordera aux Entreprises de Taille Intermédiaire qui contribuent énormément à la dynamique industrielle française et jouent un rôle moteur pour le développement économique des territoires ».

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique