Comment devenir une LOVE brand en restauration et en snacking grâce au marketing digital ?
Management & Franchise 6

Digital marketing : prouver son engagement en restauration, 5 tips pour devenir une Love brand !

24 Juillet 2020 - 1851 vue(s)
Comment une marque, dans la food, peut -elle acquérir le statut de Love brand ❤️ ... et le garder grâce au digital ? À travers la perception sociétale du concept de Love brand, nombreuses sont les enseignes qui affirment leur image et leurs valeurs afin d’entretenir une relation client affirmée basée sur la RSE, l'innovation, la créativité, mais aussi la proximité… A la condition, cependant, de rester fun et ne pas adopter un ton moralisateur !

Could you be loved ? C’est un hymne bien connu de Bob Marley qui appelle au respect de l’autre, à la tolérance et au libre-arbitre de tout un chacun. Encore faut-il s’aimer soi-même afin d’aimer les autres... Même défi pour les marques et les enseignes food, d’autant plus en cette période trouble et incertaine, qui leur impose de renouveler leur communication et leur stratégie marketing pour séduire un cœur de cible, jeune, féru de nouvelles technologies et de solutions innovantes & créatives… Voici 5 "tips" pour y parvenir :

#1 – Intégrer ses ambassadeurs dans sa stratégie marketing

Parce que les ambassadeurs de votre marque ne sont pas des « consommateurs comme les autres », votre intérêt consiste à les intégrer dans vos choix d’entreprise. Parmi les (nombreuses) best practices à envisager : un groupe Facebook permet d’échanger et de favoriser le "test and learn" entre les membres d’une même communauté ;  des sondages dans les stories sur Instagram vous aident à valider si un changement de sauce est aussi primordial que le croient vos équipes R&D. Lancer une carte avec ses ambassadeurs et ses meilleurs clients est aussi très bonne idée : le chef peut ainsi s’exprimer et expliquer ses choix environnementaux. Vos ambassadeurs ne manqueront pas  alors de les partager sur leurs propres réseaux en valorisant le « I was in ! » faisant ainsi saliver d’envie ceux qui n’y auront pas participé.

Dans cette quête de sens exacerbée et de proximité, l’exemple d’EXki est éloquent avec sa campagne « Let’s create together the EXki of tomorrow ! » afin de recueillir les attentes de ses aficionados et révéler, ensemble, l’EXki de demain. L’objectif : réduire le gaspillage alimentaire mais aussi l’impact de l’emballage sur l’environnement au travers d’un workshop organisé avec ses clients.

« Nous avons pu vérifier combien ils étaient attachés aux valeurs de la marque en nous demandant d’aller encore plus loin que nous ne le pensions nous-mêmes ! Nous avons découvert de véritables ambassadeurs, exigeants, porteurs de nos valeurs et avons désormais « du pain sur la planche » pour les satisfaire ! » justifie Sandrine Blin, Directrice marketing d’EXki.

Programme de fidélité et mise en avant des ambassadeurs : comment le digital peut vous aider à faire plus en période de pandémie...

La probabilité de vendre à un client existant serait de 60 à 70 %, la probabilité de vendre à un prospect de 5 à 20 % (Source : Marketing Metrics de P. Farris, N. Bendle, P. Pfeifer et D. Reibstein). Les entreprises le savent tellement bien qu’elles sont 90 % aux USA à mener une stratégie de fidélisation et ne lésinent pas en termes d’investissements. A juste titre, les programmes de fidélité basés sur la "loyalty" permettent aux entreprises de faire progresser leur chiffre d’affaires en moyenne de 12 à 18 % par membre fidélisé par rapport à un client ponctuel. Ainsi, 23 % des clients affichent une certaine indifférence si ce n’est une réaction négative à l’égard des politiques de fidélisation traditionnelles basées sur les promotions et les avantages en nature uniquement. En revanche, ils aimeraient bénéficier d’avantages récompensant leur engagement pour une marque ou une enseigne : 55 % n’hésitent pas à recommander leur marque favorite à leurs proches et 12% vont même jusqu’à la soutenir publiquement sur les réseaux sociaux. Ce qui laisse une marge de progression certaine et une lueur d’espoir dans le dispositif à mettre en place, à condition de bien vouloir comprendre ses clients et d'opter pour une écoute active favorisant cet échange !

L'exemple de Pokawa : 

Maxime Buhler, cofondateur de Pokawa à propos de son programme de fidélité qui recompensera les ambassadeurs de la marque à la rentrée

"Nous travaillons activement pour lancer à la rentrée une application dédiée à la commande en ligne, segment qui enregistre plus de 50 % de chiffre d’affaires chez Pokawa et qui ne fait que progresser. Pour optimiser nos performances dans le cadre du lancement de notre dark kitchen, un programme de fidélité récompensant les visites en restaurant et en livraison, verra aussi le jour et ira au-delà de la récompense promotionnelle et tarifaire", raconte Maxime Buhler, le co-fondateur de Pokawa. C’est aussi pour lui un formidable moyen de remercier les fidèles ambassadeurs de la marque en les intégrant directement dans la co-construction des offres, des recettes mais aussi dans la démarche RSE de l’entreprise, qu’il s’agisse de sélectionner des emballages recyclables mais aussi des offres adaptées à l’expérience Pokawa. "Cela correspond totalement à notre cœur de cible d’urbain pressé, en quête de reconnaissance et de rapports émotionnels avec une enseigne comme la nôtre, présente sur tout le territoire et à l’international. »

#2 – Oser impliquer votre personnel et soyez « naturellement humain »

Vous avez un parti pris service, une signature food très particulière et vos équipiers ont de réelles qualités naturelles pour faire passer vos messages environnementaux auxquels ils adhèrent tout autant que vous ? Alors impliquez-les ! Ils sont les meilleurs vecteurs de votre communication et inspirent forcément confiance à vos utilisateurs puisqu’ils sont en contact avec eux à chaque instant. Là aussi, les coulisses de la création de vos produits par Oliver, le smile de Lucie, le mot doux pour booster le lundi par Rojdi, l’anniversaire fêté en équipe de Louiza, la lunch box recyclable expliquée par votre Chef.fe en personne.., sont autant de moyens de valoriser vos engagements environnementaux et de soigner votre marque employeur. C'est loin d’être un luxe alors que nous manquons fortement d’attractivité et de bras dans le secteur de la food en cette période de pandémie ! Alors n’oubliez pas de valoriser les équipes et savoir-faire sur vos réseaux sociaux et sur le net. A vos vidéos, stories et posts engageants !

La restauration rapide promeut-elle l’ascension sociale ?

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Aujourd'hui, on voulait vous parler d'un historique de la maison fernande : Kayooran ! . Si vous êtes un(e) habitué(e) de nos restos d'Île de France, vous l'avez sûrement croisé car il a exercé ses talents dans plusieurs de nos enseignes. . Grâce à sa gouaille, son esprit 1000% fernand et sa maîtrise de tous les postes en cuisine, il a rapidement évolué ! C'est pas pour rien que depuis 2017 il est tenancier et qu'il a déjà dirigé les Ateliers de Montorgueil, Poissonnière et depuis l'été dernier c'est le Big Chef du resto d'Aéroville . Merci à toi Kayooran pour ta fidélité et ta bonne humeur ???? . . (et avant que vous ne nous le fassiez remarquer, oui cette photo a été prise avant 2020 ????)

Une publication partagée par Big Fernand (@big_fernand) le

C’est ainsi que la célèbre chaîne de hamburgés franchouillarde Big Fernand met en lumière Kayooran, un fidèle équipier devenu manager de plusieurs établissements avant de lui confier la gestion en propre du Big Fernand Aéroville avec des responsabilités et des objectifs bien supérieurs. Sincèrement, ce post aurait très bien pu être présent sur Linkedin… mais c’est sur Instagram que l’enseigne choisit de le diffuser, montrant ainsi son parti-pris service atypique auprès de ses clients et de ses futures recrues…

Boulangerie Ange : durant la pandémie, seul le sourire est contagieux !

La boulangerie, fortement éprouvée durant le confinement, aurait pu poster ces horaires de manière traditionnelle. Elle valorise à nouveau « ses anges » avec qui rien n’aurait été possible durant cette longue période.

#3 – Valoriser votre travail de sélectionneur et cultivez le fameux #vivreensemble

La quête de sens passe par la sélection des produits qui nourrisent votre concept et les preuves que vous saurez en donner. Vous avez spécifiquement œuvré pour sourcer des matières premières issues du bassin local et des circuits courts ou de l’agriculture biologique, vos plats colorés sont réalisés à partir de colorants naturels que vous réalisez vous-mêmes ou que vous avez sévèrement choisis ? Alors faites-le savoir auprès de vos clients et organisez des rencontres régulières avec vos producteurs. Une bonne manière de faire entrer le terroir dans nos villes en organisant des dégustations thématiques avec des producteurs émérites. Ces collaborations sauront satisfaire vos clients et apporteront de vraies preuves à votre concept, concrètes et irréfutables ! A la condition, cependant, de communiquer avant, pendant et après l’événement…

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

9h12 : dans le champs depuis 6h du matin, Gilles et son équipe ramassent les melons qui seront sur nos étals demain ! ????

Une publication partagée par Bien manger pour de bon ♥? (@frichti) le

"Gilles goûte le melon, Alain met les abricots en barquettes et elles seront chez vous demain", tout cela avec le chant des cigales. Chez Frichti, on met en avant les producteurs et les agriculteurs sérieusement sélectionnés. L’objectif ? Rétablir le lien, montrer qui fait le produit avant qu'il soit mis mettre dans le panier au travers de vidéos éducatives qui entretiennent la proximité et retissent le lien entre la terre et l’urbain…

Même stratégie pour FoodChéri avec #NosProducteursCheris, qui, au-delà de présenter la carte des producteurs sur son site, va jusqu’à réaliser plusieurs vidéos où ces derniers sont en situation au milieu de leurs champs et de leurs produits. Du champ à l’assiette, il n’y a qu’un pas !

#4 – Produire du contenu de qualité ! 

Tenir un blog d’entreprise a de nombreux avantages : c’est bon pour le référencement et le positionnement sur Google, c’est aussi un formidable moyen de créer des espaces de rencontres avec les clients. Il ne vous reste plus qu’à rédiger une newsletter mensuelle et maintenir le contact avec eux en ayant une démarche de fidélisation. On aime particulièrement le blog « Les Bons Plaisirs » tenu par La Maison Plisson qui permet de partager des recettes mais aussi de découvrir le portrait de producteurs passionnés. Là aussi, n’oubliez pas que la qualité prime sur la quantité et que le « slow content » a aussi ses vertus. A la condition de bien vouloir s’engager pour un marathon - et non un sprint - en s'élevant au-dessus du buzz, lequel n’est pas incompatible avec la production de contenu.

Circus Bakery : des choix de réseau en adéquation avec ses valeurs

flying-circus : la boulangerie circus bakery renonce à utiliser facebook + instagram 

La boulangerie parisienne Circus Bakery, dont le succès s’est construit en partie grâce à Instagram avec sa signature les Cinnamon Rolls, a décidé de fermer son compte sur le réseau social afin de s’éloigner de l’écosystème Facebook, devenu trop éloigné de ses valeurs en suivant le mouvement #StopHateForProfit. La boulangerie a décidé de se tourner vers un contenu plus élaboré sur son site web et sa newsletter. Est-ce le signe du début d’un exode ou d'une production de contenu plus juste et respectueuse ?

Jouer le jeu des influenceurs

 

Vous pouvez également faire appel aux influenceurs, qui, par la qualité des contenus qu’ils produisent et le trafic généré sur leur site, vous positionneront en tête de liste des requêtes internet quand les utilisateurs recherchent votre nom. En plus des publications sur leurs réseaux préférés, Instagram en tête, qui permettront de diversifier les contenus via les stories, les vidéos et désormais les Reels, ces influenceurs s’adressent à leur communauté selon leur ligne éditoriale. Ils permettent ainsi de véhiculer des messages aux bonnes cibles que les marques ne seraient pas en mesure de produire elles-mêmes… L’exemple avec Emilie Franzo, fondatrice du blog « Plus une miette dans l’assiette » quand elle devient membre du Club Eataly Paris…

#5 – Utiliser les outils digitaux adaptés à votre cœur de cible et innovez !

Comme toujours, on ne s’adresse pas à une cible d’étudiants comme à une clientèle urbaine féminine et âgée de 25 à 35 ans. Les usages et les attentes sont bien différentes. Définir son cœur de cible est ainsi primordial afin de suivre l’évolution technologique qui lui est adaptée, ainsi que ses usages. Bientôt, la réalité virtuelle fera son apparition et permettra d’accéder à des contenus de votre marque depuis son smartphone ou de tout objet connecté. Le menu board pourrait être assez vite complété par une suggestion gourmande à découvrir tout comme vos valeurs nutritionnelles, la recette de votre signature, l’accès à votre playlist… Le partage sera partout afin de compléter l'expérience…

Yo! Sushi, l'expérience sans contact post Covid-19

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram

Dining in? Our brand new smart belt keeps you safe through contactless order and delivery ???????? We can't wait to see you! ????

Une publication partagée par YO! (@yosushi) le

Yo! Sushi innove en début juillet (alors que la crise sanitaire est toujours présente à Londres et que les restaurants rouvrent peu à peu) et propose deux solutions pour commander et payer son addition via son portable. Le service en restaurant est effectué via la commande en ligne et vous êtes servi sur un tapis roulant qui vous apporte vos plats (sans contact…) ou bien votre commande est à emporter ou doit partir en livraison… Oui, cela nous rappelle feu le restaurant ZA à Paris... Mais la crise sanitaire est passée par là ! "Cheat your usal!"

KFC et l'impression alimentaire 3D

KFC se lance dans l'impression alimentaire 3D de viande blanche en collaboration avec l’entreprise Russe 3D Bioprinting Solutions. L’objectif de la chaîne de fast-foods est de proposer des nuggets de poulet plus sains tout en restant aussi proche que possible du poulet KFC. Pour ce faire, KFC a misé sur la technologie de bio-impression venant utiliser des cellules de poulet ainsi que des végétaux, évitant ainsi de tuer des animaux. Difficile de s’imaginer le fameux poulet frit de KFC imprimé en 3D mais l’impression 3D alimentaire a montré ces dernières semaines de véritables avancées qui pourraient bien nous étonner. A savoir si cette production sera adaptée en restauration rapide et si l’industrialisation du processus sera justement adaptée à une vente au comptoir et à la commande en ligne… Mais les projets sont en cours de développement !

En conclusion, vous n’obtiendrez l’engagement de la génération Z que si vous modifiez votre stratégie et devenez une Love brand !

84 % des membres de la génération Y disent ne pas faire confiance à la publicité traditionnelle. Et comme cette génération a un pouvoir d’achat important, de nouvelles technologies de rupture seront nécessaires pour faire bouger les stratégies marketing. De nouvelles méthodes, telles que la recherche vocale et le commerce électronique sur les médias sociaux, entrainent davantages de conversations, avec respectivement 172 000 et 226 000 mentions. Les membres des générations Y et Z, férus de technologies, exigent innovation, créativité, personnalisation, raison d’être de la marque et transparence. Découvrez quels canaux vos consommateurs utilisent, quand, comment et pourquoi. Participez activement aux conversations. Et maximisez l’utilisation de ces canaux et de toutes leurs fonctionnalités. Il y aura de nombreuses nouvelles opportunités qui finiront par venir occulter la publicité sur les médias sociaux et le référencement payant. Soyez parmi les premiers à investir dans celles-ci. Ces nouvelles technologies permettront à votre marque d’être innovante. Et les jeunes générations adorent les innovateurs…

Pour rester zen et savourer la saveur de cet été plein de promesses, que diriez-vous de réécouter, justement, Could you be loved par Bob Marley & The Wailers ?

A très bientôt et très bel été à toutes et à tous !

#InSnackingWeTrust !

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique