Des mesures renforcées pour les restaurants marseillais et aixois autorisés à rouvrir, rapide comprise
Management & Franchise 1

Des mesures renforcées pour les restaurants marseillais et aixois autorisés à rouvrir, rapide comprise

5 Octobre 2020 - 613 vue(s)
Après concertation du préfet avec les élus locaux et les représentants des acteurs économiques, les restaurants marseillais et aixois ont été autorisés à relever leur rideau ce lundi 5 octobre sous couvert de l’application de nouvelles mesures sanitaires plus contraignantes. Si des précisions sont encore espérées pour la restauration rapide, en revanche pour les bars, ils doivent rester fermés.

Après les annonces de Matignon le 4 octobre au soir qui indiquaient le maintien de l’ouverture des restaurants à Paris sous conditions malgré le passage de la ville, et de sa petite couronne en alerte maximale, le gouvernement avait aussi précisé que la métropole Aix-Marseille pourrait aussi rouvrir les siens. Si l'on attend encore pour la Capitale l'arrêté qui précise les modalités, du côté de Marseille, les informations ont quant à elles été confirmées ce jour par le préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur Christophe Mimand. A l’exception des activités de vente de boissons alcoolisées (en l’occurrence des bars), tous les autres restaurants et débits de boissons situés en zone d'alerte maximale à Marseille et Aix-en-Provence assurant une activité de restauration assise sont désormais autorisés à accueillir du public dans le strict respect de nouvelles mesures clairement édictées.

En l’occurrence il s’agira de limiter l’activité à un service assis à table uniquement avec une interdiction de consommer debout en intérieur comme en extérieur, d’assurer une distance d’au moins 1 mètre entre chaque chaise, de limiter le nombre de convives non plus à 10 mais à 6 à une même table, de respecter l’obligation du port du masque par les professionnels et les clients (et non d’autres équipements de type visière menton) à l’entrée comme lors de leurs déplacements. Les restaurateurs devront aussi afficher, à l’entrée de l’établissement, la capacité maximale d’accueil respectant les mesures précitées. Enfin, il leur faudra mettre en place un « cahier de rappel » afin de garder à disposition des autorités sanitaires, les coordonnées des clients en cas de contamination et de les aider à remonter le fil des sujets contacts. Les clients laisseront leur noms et numéros de téléphone qui seront conservés pendant une durée de 14 jours.

Qu'en est-il de la tenue du Cahier de Rappel en restauration rapide ?

Un point sur lequel la restauration rapide est montée au créneau pour demander un traitement à part comme pour le paiement à table (qui n'a pas été retenu), notre branche étant caractérisée par de forts flux et une vente au comptoir qui rend difficile l'application de telles mesures.

"Pour l'heure, le fameux cahier de rappel doit être mis en place, également dans les établissements de restauration rapide", nous confirme Esther Kalonji, déléguée générale du Snarr. 

 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Tags : Snarr
Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique