Popchef veut tripler de taille en 2021 et vise, à terme, le zéro déchet avec Pyxo et ses frigos connectés
Management & Franchise 3

Popchef veut tripler de taille en 2021 et vise, à terme, le zéro déchet

1 Février 2021 - 2136 vue(s)
Le spécialiste BtoB du plateau livré en entreprise et de la cantine digitale accélère, depuis l’an dernier, sur le volet des frigos connectés. Avec 4 000 clients en portefeuille, la startup veut profiter de la vague porteuse d’une restauration d’entreprise en plein big-bang pour tirer son épingle du jeu. Elle lance aussi, en test, les comptoirs avec vente assistée et s'engage sur la voie d'une vaisselle réutilisable avec Pyxo.

Pour les fondateurs de Popchef, Briac Lescure et François de Fitte, la révolution qui est en cours dans la restauration d’entreprise face à la montée du télétravail, a constitué une vraie rampe de relancement. La startup créée en 2015, qui a basculé sur un modèle BtoB en 2017 à la faveur d’une levée de fonds auprès des ses actionnaires historiques (dont le fonds Jaina Capital), voit l’horizon avec optimisme. Depuis le lancement en septembre 2019 de son service frigos connectés, en plus des plateaux repas livrés aux entreprises, elle a pu, comme d’autres, profiter d’un regain d’intérêt marqué des entreprises pour les solutions alternatives aux selfs classiques. Contre un ticket d’entrée à 3 500 euros pour l’installation d’un frigo (+ 1 500 euros le frigo supplémentaire), qui propose 80 à 90 références de produits dont une cinquantaine de plats cuisinés (en partenariat avec AroMetSaveurs et Festins de Bourgogne), l’entreprise peut nourrir de 10 à une centaine de personnes quotidiennement. « Une solution souple et ajustable, idéale dans cette période où le télétravail est la règle, qu’il y a moins de personnes dans les bureaux mais qui permet aussi de conserver du lien social dans l’entreprise », indique François de Fitte qui explique que Popchef passe tous les jours pour alimenter ses frigos, reprendre les plats en fin de DLC et entretenir l’espace qui peut aussi s’enrichir d’une distribution automatique de café, de fruits frais…

Comment fonctionne le frigo connecté PopChef ?

Le principe reste simple pour les salariés : leur badge relié à leur compte, qu’ils peuvent recharger, leur permet d’ouvrir le frigo et une puce RFID détecte les produits retirés, qui leur sont alors défalqués. Hors contribution de l’entreprise, les plats sont facturés entre 5 et 6,90 € mais le prix moyen actuel est de l’ordre de 2,50 € par plat pour le consommateur. Les salariés peuvent aussi, chaque jour, consulter via l'application Popchef, la liste des produits disponibles dans le frigo de leur entreprise.

Popchef

Du frigo au comptoir en passant par le zéro déchet avec Pyxo

Popchef qui annonce disposer depuis quelques semaines d’une vingtaine de sites équipés de frigos connectés, veut apporter aux entreprises toute son expertise pour une restauration alternative qui a le vent en poupe. Autre piste, les comptoirs à salades (en partenariat avec Halma) qu’elle expérimente aujourd’hui sur une poignée de sites où elle propose une restauration assistée. « De quoi apporter une valeur ajoutée aux frigos connectés et nourrir de 10 à 200 couverts par jour », ajoute François de Fitte. Si en 2021, l’entreprise vise une centaine d’entreprises équipées, dont 2/3 en frigos, elle a choisi aussi de s’engager sur le terrain du zéro déchet. Outre l’absence de couverts, pailles ou verres en plastique, depuis le lancement des plateaux-repas en entreprise en 2017, elle a aussi opté dès 2018 pour des emballages responsables privilégiant la bagasse, le bambou, le carton ou encore le PET recyclable. Nouvelle piste en 2021, le lancement du réemploi en partenariat avec la startup Pyxo avec la mise en place, sur 2 sites tests, d’une vaisselle éco-conçue en Tritan (plastique dur).

Je crois à toutes les solutions qui nous permettront de réduire la production d'emballages, quels qu'ils soient", François de Fitte.

A travers cette solution en expérimentation, les clients peuvent rapporter leurs emballages qui sont récupérés, lavés puis réinjectés dans le système. Les deux startups testent aussi la consignation-déconsignation dans le cadre de leurs applications respectives afin de fluidifier le système. Une piste vertueuse à laquelle Popchef croit beaucoup qui, si elle remplit tous les espoirs, devrait être généralisée à plus grande échelle.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique