Food'Lab Food'Lab Shop
Management & Franchise 2

#LaBonneIdeeLivree. Food’Lab passe en mode food court en ligne et vise les 100 cuisines à 2022

17 Mai 2021 - 2119 vue(s)
Pour les 3 fondateurs de l’incubateur de dark kitchens Food’Lab, lancé avec succès d’abord à Villeurbanne puis à Lyon en février dernier, l’histoire est en train de s’accélérer. Ils préparent le lancement de leur plateforme multicommande Food’Lab Shop prévue en juin qui distribuera 12 des 18 marques hébergées, et finaliseront, cet été, leur 3e implantation à Grenoble avec 6 nouvelles cuisines. Objectif 2022 : 10 Food’Lab et 100 cuisines.

Si depuis le 1er février dernier, on pouvait commander seulement via les principales plateformes, se faire livrer ou retirer sur place au 7 rue des Sport à Lyon, l’une des 17 marques hébergées par les 12 cuisines partagées du Food’Lab Lyon 3-Montchat, il sera bientôt possible, dès le mois de juin, de passer directement des commandes groupées via la toute nouvelle plateforme Food’Lab Shop en cours de finalisation. L’offre disponible dans une premier temps uniquement en click & collect/VAE pourra, dans un 2e temps être livrée via le spécialiste du dernier kilomètre Ziticity. C’est l’étape 3 du projet Food’Lab, lancé par ces 3 ex de l’institut Vatel (promo 2012) Raphaël Roques, Matthieu Le Maître et Bastien Coinon, d’abord en 2019 à Villeurbanne en mode pilote avec la marque Fuzi, puis à Lyon-Monchat en février dernier grandeur nature. Ils y ont investi 700 K€ pour construire 500 m² de cuisines partagées. Avec 12 laboratoires indépendants de 23 m², l’endroit est à la fois un incubateur pour les entrepreneurs qui veulent lancer leur concept et un accélérateur pour les enseignes qui souhaitent agrandir leur zone de chalandise. Contre un ticket d’entrée et d’installation de 5 000 €, un loyer de 1 500 € et une commission de 3 à 5 points sur les ventes, les professionnels disposent de locaux prêts à l’emploi (hors cuisson et stockage froid) et peuvent profiter d’un ensemble de services, conseils et accompagnement de professionnels de la restauration.

Food'Lab

                   De gauche à droite : Matthieu Le Maître, Raphaël Roques et Bastien Coinon 

"C’est l’une de nos forces et l’ADN même de Food’Lab. Repenser la proposition de valeur autour de la cuisine livrée et oublier la notion de risque lié à l’achat d’un fonds de commerce pour se lancer ou conquérir une nouvelle zone", souligne Raphaël Roques.

Depuis février dernier,  ils hébergent 18 marques de restauration sur leur deux adresses dont Frite Alors !, Le Roi Falafel, Kinoko, Cousbox, Pacific, King Marcel (avec ses 2 autres marques virtuelles Aloha Green Burgers et Harry Smashburgers), Cocorico to go, L’Italianissima, Burger World, Makin Thaï, Kino Bowl, Krispy Koï, Gomex Cantina, Hola Gringo et Pout ‘s Corner. Toutes sont indépendamment connectées sur les principales plateformes de livraison Uber Eats, Deliveroo et Just Eat pour certaines.

Un food court digital, sans salle de restaurant

Pour les 3 associés, qui ont fait leurs armes dans le métier, le modus operandi de leur concept, créé par des restaurateurs pour des restaurateurs, s’est voulu différent des modèles existants de cuisines partagées mais surtout très ouverts. En effet, telle une rue commerçante balisée, les consommateurs comme les livreurs, peuvent pénétrer dans le Food’Lab pour retirer leur commande, auprès de chaque échoppe : « Nous offrons une transparence totale et une organisation fonctionnelle des espaces qui font toute la différence », ajoute Raphaël Roques. Avec plus de 1 000 commandes par jour, le Food’Lab lyonnais et les marques hébergées connaissent une montée en puissance régulière qui devrait s’accentuer encore, avec la nouvelle plateforme Food’Lab Shop. Une option qui permettra aussi aux restaurateurs d’écraser davantage les coûts en réorientant une partie du trafic vers ce nouveau canal de commande moins onéreux et pluriel. Mais aussi aux clients d’opérer du multicommande qui devrait séduire le marché du BtoB (entreprises).

Pour Raphaël, Bastien et Matthieu, les projets de croissance ne manquent pas dans un marché de la livraison en ébullition où, disent-ils, leurs incubateurs/accélérateurs ont plus que jamais leur place. De quoi encourager d’ores et déjà une 2e implantation programmée à Grenoble courant de l’été et une 3e, à Lyon avant la fin d’année. Le trio qui mûrit aussi l’idée d’une levée de fonds dès cette année, mise sur 10 Food’Lab et les 100 cuisines dans les 18 mois à venir.

FoodLab

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Paul Fedèle Rédacteur en chef France Snacking Suivez Paul Fedèle sur Twitter @francesnacking
Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique