Site internet pour un restaurant : 10 tips incontournables pour en créer un qui envoie !
Management & Franchise 19

Site internet pour un Restaurant : 10 tips incontournables pour en créer un qui envoie !

1 Octobre 2021 - 1557 vue(s)
En 2021, il est impensable pour un restaurateur de se passer d’un site Web. Si les utilisateurs sont rarement amenés à taper directement votre nom de domaine, ils peuvent y parvenir via un article de blog publié via la presse grand public, un influenceur, les réseaux sociaux, votre fiche google my business quand l'utilisateur se géolocalise, le portable à la main dans la rue. Par conséquent, les points de contact diffèrent et impactent directement l’arborescence de votre site internet. Pour répondre à cette question épineuse, devenue un casse-tête pour de nombreux entrepreneurs, France snacking a recueilli l’expertise d’Adrien Pantanella, fondateur de FastGoodDigital associée à nos propres insights. Suivez les guides !

Un site Web est utilisé pour informer ses clients existants, permettre d’en trouver de nouveaux et chaque secteur a ses propres exigences en termes de contenu. C’est pourquoi un site Web pour restaurant doit répondre à certaines exigences attendues par l’utilisateur, qui, bien souvent n’a que son mobile pour vous découvrir. Véritable porte ouverte sur votre activité, il doit refléter votre raison d’être mais aussi le lieu de vie que vous avez créé dans votre quartier. Selon la dernière étude de France Relance publiée fin 2020, 50 % des restaurants (seulement !) disposent d’un site internet, 30 % d’un profil Instagram et 50 % d’une page Facebook ! A l’heure où la digitalisation infuse tous les circuits de consommation, vous comprendrez la pertinence de cet article ! Site vitrine, e-commerce, blog… ? Il vous faudra définir vos objectifs au préalable et avoir assis votre concept food : quel est votre cœur de cible, vos signatures, et vos parti-pris service (VAC, à consommer sur place, à emporter, en livraison…), une étape essentielle avant de se lancer.

Alors, comment s’y prendre pour créer le site Web de son restaurant et assurer des visites dans son point de vente ? Explications en 10 points incontournables :

#1. Mitonnez le look and feel de votre home page en restauration (logo, typographie, couleurs)

En 10 secondes, le client va se faire une idée grâce au design de votre site. L’important est de créer de l’harmonie en intégrant votre logo, votre typographie et vos couleurs. Le problème que l’on rencontre généralement ce sont les sites gratuits qui se ressemblent tous et ne permettent pas au visiteur d’avoir un premier aperçu de la véritable identité du restaurant.

site internet de restaurant : pokawa 

L’exemple d’Adrien le site de Pokawa met en lumière son logo où le bleu et le jaune, deux couleurs complémentaires, sont omniprésentes. On retrouve aussi des éléments visuels de leur identité hawaïenne avec les palmiers et le soleil avant d’évoquer le fameux poke. Le visiteur est ainsi dépaysé et peut s’identifier (ou non) à la personnalité du restaurant.

L’avis d’Umameet : avant de se lancer, il est impératif d’être passé par une étape d’écriture de son concept que l’univers graphique va sublimer. Aussi, avant de contacter votre webdesigner préféré, préparez vos arguments et l’image que vous souhaitez véhiculer, l’expérience et la proximité que vous souhaitez installer afin qu’elle soit en phase avec vos objectifs. Une vidéo, diffusée sur la home page, et diffusée automatiquement est un moyen immersif de plus en plus apprécié par les jeunes générations, notre cœur de cible en restauration rapide, qui lit de moins en moins… Également, n’oubliez pas de passer en connexion sécurisée avec htpps, ce qui vous évitera bien des déconvenues et rassurera vos clients qui disposent tous d’un système de protection antivirus… et vous évitera ainsi d’être identifié comme un site à haut risque potentiel !

#2. Léchez votre carte et la lisibilité de vos offres sur votre site internet en restauration

C’est l’information n° 1 que vient chercher le visiteur sur votre site web, l’idéal est de dédier une rubrique ou une page spécifique. Exit le simple PDF qui va ajouter une action supplémentaire au visiteur pour voir le menu. Ce dernier doit commencer à se projeter sur le plat qui lui donne envie et forcément avec une photo, ça titille encore plus les papilles. Si vous ajoutez les formules, c’est son repas entier qui commence à s’organiser. Avec les prix, le visiteur continue la projection en sachant si c’est dans son budget. Pour finir, en ajoutant votre plat du moment “disponible jusqu’à…”, vous activez un biais cognitif de rareté, qui va créer le besoin de venir dans son restaurant rapidement. Une page dédiée à votre menu va également optimiser le référencement. Chaque mots clés et description de recette va indiquer à Google ce que vous proposez et renforcera les catégories sur lesquelles vous pourrez être affiché.

site internet de restaurant : big fernand

L’exemple d’Adrien : Big Fernand a dédié une page à sa carte. On notera la présence d’icones en haut de page pour chaque type de produits qu’il propose qui redirige vers chaque section du menu grâce à ce que l'on appelle une ancre en langage développeur web. L'enseigne est allée encore plus loin avec une page dédiée à chaque burger et produit. Les fiches produits sont optimisées avec des mots clés et tag spécifiques, ce qui renforce le phénomène de longue traine. C’est à dire qu’il y aura un volume de recherche assez peu important sur burger à tomme de montagne au lait cru, mais ceux qui le taperont arriveront chez Big Fernand. Faites le test chez vous !

L’avis d’Umameet : une fois de plus, rien de tel que de mettre en avant ses signatures : celles qui font venir le client parce que c’est beau et bon, et qui le font revenir. Au travers de la description de vos spécialités sur le net, vous pouvez ainsi placer les bons mots clés qui vous correspondent le mieux et qui qualifient votre concept : burger c’est bien, mais smash burger à Paris au pied de la Madeleine, avouez que c’est mieux pour être trouvable, non ? De même, vous pouvez créer un parcours utilisateur en fonction de ses envies et des instants de consommation que vous avez mis en place : breakfast, brunch, déjeuner, goûter, after work et happy hour, végétarien.. vous balayez ainsi tous les besoins en 1 clic et vous confiez des repères au consommateur qui bien souvent n’a que son portable pour naviguer. Profitez-en pour afficher les informations réglementaires et pourtant obligatoires dans chaque fiche produit : allergènes, valeurs nutritives et composition des produits…

#3. Sublimez vos photos et supports multimédia sur votre site internet de restaurant

Les photos sont l'élément qui va mettre l’eau à la bouche de vos clients et leur donner envie de venir dans le restaurant ou de commander ! Plus elles seront de qualité plus elles donneront envie. Sur votre site web, les photos doivent être homogènes avec un même style. Il est nécessaire d’avoir des photos avec un format léger (moins de 200 ko) afin que la page se charge plus rapidement et ainsi que votre référencement soit meilleur.

 site internet de restaurant : pny

L’exemple d’Adrien : PNY nous accueille sur son site web avec un diaporama XL de photos de leurs burgers très foodporn, de cocktails, desserts, du lieu ou encore de l'équipe en cuisine. Les photos se suffisent à elles mêmes et permettent de comprendre l’essence du restautant, elle transmettent une émotion. Perso, en seulement 5 slides, je me sens directement dans une ambiance cosy et chaleureuse grâce à leur filtre type sépia et la grande qualité des photos me donnent envie de tenir le burger à la main. Est-ce que ça créé le même effet chez vous ?

L’avis d’Umameet : réaliser un shooting pour son restaurant se prépare, car pas question de faire une photo par jour, sauf si vous travaillez à l’ardoise… En une ½ journée, il est possible de réaliser une séance de prise de vues afin de nourrir votre site internet et vos publications sur les plateformes sociales. L’important est de respecter la même luminosité, de rester dans votre univers et l’expérience que vous promettez. Ainsi, vous pourrez définir votre offre éphémère du mois, mettre en avant votre ambiance et votre décor, brander vos photos à vos images et même entrevoir un calendrier des publications et coller au calendrier marketing. L’important est de faire vivre votre site internet (et de le mettre à jour !) tout au long de l’année… N’oubliez pas de soigner l’attribut alt de la description de votre image ou vidéo… et soyez ainsi Google Friendly !

 

#4. Placez bien l’adresse, les jours et les horaires d’ouverture sur votre site internet de restaurant

C’est l’information n° 2 que va venir chercher votre client. Une fois que le menu lui a donné envie, il voudra savoir quand et où il peut venir… L’objectif va être de rendre cette information accessible facilement. Le bas de page est une bonne option car dans l’usage c’est l’action que réalise généralement les visiteurs. Mais vous pouvez aussi l’ajouter au-dessus de votre menu, de manière toujours visible. L’autre usage va être d’ajouter une carte Google Maps à votre page contact ; de cette manière l’adresse se matérialise davantage dans la tête du client. N’hésitez pas également à ajouter les métros ou arrêts de bus à proximité.

 site internet de restaurant : Père et Fish

L’exemple d’Adrien : chez Père et Fish, l’adresse et les jours d’ouverture sont indiqués dans une barre au-dessus du menu toujours visible ainsi que dans le footer avec leurs 2 adresses, à Paris et à Lille. L’équipe a également créé une page dédiée à leurs adresses. Ma suggestion serait d’aller encore plus loin en consacrant une page pour chaque restaurant.

L’avis d’Umameet : quand on sait que plus de 60 % des consommateurs se déplacent grâce à la géolocalisation, le portable à la main ou en voiture… cette information, pourtant essentielle que l’on retrouve bien souvent en devanture de vitrine, est indispensable afin de ne pas créer de déception. L’idée serait même de relier cette fonction « Où nous trouver » par un lien direct à votre fiche Google My Business, permettant au client de voir les derniers avis postés par les utilisateurs et de se repérer dans son périmètre, vérifier les horaires d’affluence… et d’indiquer par là même, la station de vélo à proiximité, le parking le plus proche (un must) et les transports en commun pour se rendre chez vous… Si vous disposez de plusieurs établissements, créez une page spécifique que vous reliez entre elles : le visiteur pourra vérifier votre lien google my business dans la ville où il se trouve tout en accédant à votre concept et vos informations plus générales.

 

#5. Engagez l’utilisateur avec des « Calls to action » : réserver, commander, click and collect sur votre site internet de restaurant

De plus en plus de plateformes sont connectées à votre restaurant, entre la livraison, le click and collecte et la réservation.  Le visiteur doit pouvoir les trouver rapidement sur votre site car ce sont des canaux de revenus supplémentaires pour votre restaurant. Le brunch du dimanche est un rendez-vous qu’on a envie de prendre entre amis ou en famille, avec une réservation, vous aurez la possibilité de créer de l’attente. Et pour éviter le no-show vous pouvez même faire de la pré-commande en privilégiant aussi le click and collect et la livraison.

site internet de restaurant : sold out 

L’exemple d’Adrien : Sold Out, l’une des enseignes de smash burger majeure sur Paris propose un bouton visible tout au long de la navigation qui ouvre une pop-up avec des liens vers les plateformes de livraison et leur click and collect. Chaque jour Sold Out Burger a un nombre défini de burgers à écouler jusqu’à épuisement afin de limiter leur impact écologique et tous les moyens sont bons pour arriver à cet objectif de Sold Out* (*épuisé).

L’avis d’Umameet : la crise pandémique a changé la donne et les comportements des utilisateurs évoluent. Ces fonctionnalités digitales déjà installées avant la pandémie sont devenues des éléments aujourd’hui indispensables à tout restaurateur moderne pour performer, et au client de se sentir rassuré. Certains restaurateurs, comme les Burgers de Papa, ont même décidé de relier leur site internet en donnant la possibilité de commander directement sur Deliveroo et Uber Eats afin de capter l’utilisateur là où il se trouve, c’est dire !

 

#6. Pimentez votre page privatisation/traiteur sur votre site internet de restaurant

C’est un autre canal de revenu trop souvent négligé sur les sites web de restaurant. En créant une page privatisation/traiteur avec un formulaire, vous allez obtenir des demandes de devis pour des événements de 10, 20, 30, 40, 50 ou 100 personnes. Le tout organisé… et payé à l’avance.

wild 

L’exemple d’Adrien : sur la page traiteur de Wild and the Moon s'affichent les marques qui leur ont fait confiance, ce qui crée de la preuve sociale, un biais cognitif qui permet de rassurer le visiteur. Le formulaire va recueillir des informations sur le nombre d’invités, la date, le type d’événement (dîner, cocktail, showroom) ou encore son format (buffet, service au plateau, repas assis, pop-up). D’un côté, ceci permet au visiteur de découvrir les offres proposées et de l’autre, pour Wild and the Moon, de proposer un devis plus rapidement.

L’avis d’Umameet : si les événements et les réceptions n’ont pas totalement repris, un utilisateur peut très bien avoir envie de réserver votre restaurant dans le cadre d’un anniversaire, d’une party entre enfants comme sait si bien le faire McDonadl’s, ou se faire livrer dans son entreprise des produits pour les fêtes de fin d’année… Là aussi, mettez en avant votre savoir-faire par le biais de photos alléchantes (gâteaux d’anniversaires, boissons signatures et éphémères) qui prouvent votre expertise en la matière…voire de vos équipes sur les événements que vous avez servis.

#7. Faites vivre votre storytelling via la page « à propos » sur votre site internet food

La page Histoire/à propos permet de créer la connexion du visiteur avec votre établissement et/ou votre enseigne. Les anecdotes que vous pourrez y glisser seront répétées par les visiteurs de votre site aux personnes à qui elles proposent votre enseigne “Tu savais que…”. Cette page sera aussi le point de départ de la recherche des journalistes qui souhaitent parler de vous. Sur cette page l’idéal est de vous présenter : quel est votre parcours, pourquoi vous avez créé votre restaurant, quels sont vos valeurs (bio, locales, véganes…) et surtout quelle est votre identité culinaire.

site internet de restaurant : barak 

L’exemple d’Adrien la page histoire de Barak nous plonge dans l’univers du restaurant. De la rencontre des fondateurs, et leur goût pour les repas de vacances les pieds dans le sable, suivie de leur volonté de reproduire cet instant si précieux qui les lient, ils continuent sur leur identité culinaire méditéranéenne teintée de houmous, huile d’olive, mezzé, feta qui représente le mieux leur univers… et pour finir sur leur valeurs saines et gourmandes à la fois. On comprend alors le cheminement qui les a amenés à proposer cette carte, ce qui crée de la confiance et donne envie d’en savoir plus. On découvre également l’équipe en photo devant le restaurant où leur chef est représenté, élément majeur de l’histoire d’un restaurant. Une fois l’histoire racontée et que le visiteur a adhéré, la suite de la page propose de faire partie de cette histoire en les rejoignant...

L’avis d’Umameet : la page à propos, histoire, est un formidable moyen d’humaniser la relation entre l’utilisateur et le restaurateur, voire même de créer du lien avec les producteurs qui entrent dans la composition des plats. C’est également le moment de placer vos meilleurs mots clés qui qualifient votre concept en évoquant les produits que vous réalisez : tapas, pita, flexitarisme pour Barak… ne sont pas des noms anodins et recherchés par une cible particulière qui sera heureuse de trouver des points de rencontres dans ce restaurant…

 

#8. Soyez social sur votre site internet de restaurant

En 2021, 46 % du trafic internet se fait via les plateformes sociales. Si votre site est plutôt statique et qu'une fois créé il y a peu à s’occuper, les réseaux sociaux doivent être tout le temps en action, c’est même l’endroit où vous aller créer la conversation avec votre communauté et créer de la proximité au quotidien. C’est pourquoi, vous devez imaginer un pont entre votre site et vos réseaux sociaux. Il se fait en mettant des liens de vos réseaux sociaux, en affichant votre fil d’actualité Instagram directement sur le site ou encore avec un champ d’inscription à votre newsletter qui vous permettront de créer une base de données clients.

site internet de restaurant : puccia food truck

L’exemple d’Adrien : sur le site web de Puccia Food Truck on retrouve en bas à gauche ses réseaux sociaux, visibles à n’importe quel moment de la navigation sur le site. On retrouve également le fil Instagram intégré sur la page d’accueil.

L’avis d’Umameet : mettre en lien son fil d’actualité sur Instagram présente un intérêt certain : les consommateurs peuvent découvrir vos dernières actualités et profiter de tous les supports médias, stories, vidéos IGTV, reels ce qui permet de rafraîchir à l’instant T votre site internet sans multiplier les actions de mise à jour sur différents supports. C’est aussi un formidable moyen pour converser et répondre aux questions essentielles de vos clients. De plus, il ne faut pas négliger le social selling sur ses plateformes. Un visiteur peut tout aussi bien commander et payer son repas sur Instagram, comme sur votre site en passant via les réseaux sociaux ou votre site !

 

#9. Soignez votre e-reputation et votre notoriété sur votre site web de restaurant

La preuve sociale est un biais cognitif qui permet de créer la confiance des visiteurs et de doper la crédibilité de votre restaurant. Cette confiance, vous allez la mettre en place en affichant les logos de médias qui ont parlé de vous, les témoignages de clients satisfaits ou votre note Google Maps/ TripAdvisor. Ceci aura pour effet de rassurer les visiteurs de votre site internet sur la qualité de votre carte car des “connaisseurs” tels que les médias mais aussi les “inconnus” des commentaires, auxquels chacun peut s’identifier, ont validé votre restaurant au préalable.

 site internet de restaurant : pitaya resto

L’exemple d’Adrien : Pitaya, un restaurant thaï qui compte plus d’une centaine d'enseignes affiche les derniers commentaires Google Maps où ils ont reçu 5 étoiles de manière dynamique sur l’ensemble de leur site. Forcément mon oeil est attiré par ces commentaires qui défilent en bas à droite et je ne peux pas m'empêcher de les lire. Deux éléments vont encore plus me rassurer : la date de publication très récente ainsi que la photo et le nom de la personne qui s’affiche.

L’avis d’Umameet : plus de 60 % des consommateurs se fient aux avis laissés par d’autres clients, mais aussi par la presse avant de se rendre ou d’acheter leur plat dans un restaurant. Le fameux bouche à oreille est devenu digital en plus de 15 années d’existence des réseaux sociaux et autres sites de blog et/ou de food référents. Certains restaurants vont même jusqu’à publier en direct les derniers avis sur Google via un plugin. C’est aussi ce que l’on appelle miser sur l’User Generated Content (UGC) !

 

#10. Ficelez votre page « nous rejoindre/on recrute » sur votre site internet de restaurant

Aujourd’hui, 230 000 emplois seraient à pouvoir dans la restauration. Le recrutement est crucial pour booster votre chiffre d’affaires alors que la reprise s’amorce, une page dédiée est indispensable sur votre site web. Il n’est pas question de simplement afficher une liste de postes, mais bien de créer l’envie de postuler dans votre enseigne. Pour cela, une photo de l’équipe qui démontre qu’il fait bon vivre, suivie d’un texte qui rappelle les valeurs du restaurant créera l’envie de postuler. Si vous êtes une petite structure vous pouvez afficher les postes sur votre site internet, mais si vous êtes une plus grosse structure où le turn-over est important mieux vaut rediriger vos candidats vers un site qui permetra de centraliser les candidatures et de valoriser les compétences.

 site internet de restaurant : big mamma

L’exemple d’Adrien l'équipe Big Mamma commence tout d'abord par montrer la pluralité des personnes qui travaillent pour la marque de manière fun avec un gif animé. Ensuite un texte de présentation nous met dans le contexte des personnes qu'ils recherchent. Puis ils présentent l'ensemble des postes qu'ils recherchent en gardant l'esprit fun avec des emojis avant de vous rediriger vers un autre site dédié pour poster sa candidature.

L’avis d’Umameet : les offres d’emploi constituent souvent le premier contact entre une entreprise et un candidat. Il est donc important de soigner leurs descriptions, en y intégrant des détails qui feront toute la différence. Dans le contexte de pénurie actuel, plus une offre d’emploi est originale, plus elle restera dans la mémoire du candidat. Votre offre doit donc réussir à transmettre vos valeurs et votre culture. Vous pouvez y intégrer des astuces pour décrocher le poste en employant les codes actuels de la communication des candidats. A l’instar de Big Mamma employez des gifs, emojis, vidéos et photos ; une description des avantages que vous proposez : mutuelle, prévoyance, formation, teambuilding… ; un ton humoristique. Soyez créatif et osez valoriser vos atouts : la formation que vous leur apporterez, les horaires, les avantages en termes de repas et comment le bien-être au travail est important pour l’entreprise. Bref, soignez, plus que jamais, votre marque employeur !

 

 

 

La conclusion d’Adrien, spécialiste en création de site web pour restaurant : un site web est un investissement majeur pour un restaurant car il va centraliser l’ensemble de vos informations, vos points de contact et vos canaux de distribution et de chiffre d’affaires… L’avantage est qu’une fois créé, un site web de restaurant nécessite bien moins d’entretien que des réseaux sociaux qui demandent une attention quotidienne. Vous pourrez le faire évoluer au rythme de l’évolution de votre restaurant avec de nouvelles pages tels qu’un blog pour présenter vos fournisseurs ou vos produits au travers de recettes, une page dédiée pour les nouveaux restaurants de votre enseigne ou encore une autre réservée au recrutement de vos futurs franchisés... À partir du 25 octobre, j’organise un workshop afin de créer son site web en 7 semaines limité à 13 personnes. Pour les 13 premiers restaurateurs qui forment la première brigade, j’offre un tarif préférentiel. N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.

La conclusion d’Umameet : à l’heure où omnicanal, phygital, cross-canal… sont les nouveaux mots employés pour décrire tous les canaux de distribution et digitaux, le site internet permet aux entreprises de la restauration de profiter du fameux effet ROPO (Research Online, Purchase Offline). 75 % des acheteurs qui se déplacent en point de vente préparent leur(s) achat(s) à l'avance sur l'appareil de leur choix (Source Fevad 2021) ! Autant dire que l’effet ROPO se traduit pas la croissance du web dans le processus d'achat des consommateurs et que d’en disposer devient prioritaire ! Et pour reprendre le mot phygital, votre site web et votre présence sur les plateformes sociales sont devenus de véritables passerelles entre les informations numériques et l’expérience en point de vente. Ce sont des outils puissants pour l'acquisition, la vente au restaurant et la fidélisation, à condition, cependant de bien gérer le pendant et l’après consommation en s’appuyant aussi sur l’exploitation de la data… Mais cela pourrait bien faire l’objet d’un autre sujet !

Page de couverture : site internet du restaurant Friesday, "Friesday revisite les plus grands classiques de le cuisine du monde en y intégrant de bonnes frites maison. cuites à la Belge" Un concept basé à Tourcoing et qui mise sur les recettes présentes sur les 5 continents pour contenter les consommateurs qui ne peuvent pas voyager...

La digitalisation de la restauration n’a plus de secret pour vous ? Alors, ne ratez (surtout) pas ces publications sur snacking.fr :

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique