Karen Serfaty, Food Hotel Tech : l’avenir des CHR, en 2021, est lié à la data !
Management & Franchise 19

Food Hotel Tech : l’avenir des CHR est lié à la maîtrise de la data, selon Karen Serfaty

15 Octobre 2021 - 2177 vue(s)
Les mardi 9 et mercredi 10 novembre, le monde du digital (et de la foodtech) sera au service de l’industrie hôtelière et la restauration après plusieurs reports et annulations successives, Covid-19 oblige. Rendez-vous est donné aux professionnels des CHR à Paris, au Paris Event Center – Hall B. Pour nous expliquer toute la pertinence de votre venue, qui de mieux que Karen Serfaty, fondatrice du salon, pour répondre à nos nombreuses interrogations ?

Plus que toute autre catégorie du secteur des CHR et du food service, la restauration rapide lie son avenir à la technologie. Un phénomène que la pandémie du Covid-19 a fortement accéléré en agissant en « catalyseur ». La preuve, en l’espace de 15 mois seulement, 85 % des chaînes de restauration ont réalisé leur transformation digitale… contre 17 % auparavant ! Sécurité des consommateurs et des collaborateurs oblige, les écrans envahissent nos points de vente et révolutionnent le parcours client… mais aussi le back office afin d’améliorer les performances ! Commodité, rentabilité, rapidité, analyse, sécurité et fidélité… sont en haut de la « to do list » de tout restaurateur moderne ! Forcément, les entrepreneurs de la restauration rapide sont directement concernés par cette mutation de notre environnement. Pour mieux comprendre comment la foodtech va nous manger dans les mois à venir, rendez-vous au salon Food Hotel Tech, qui, à l’occasion de sa 4e édition parisienne promet de faire pétiller l’hospitality.

Invitation à Food Hotel Tech Paris 2021

Quelle analyse feriez-vous de cette crise pandémique concernant les CHR ?

La pandémie a véritablement bouleversé le comportement des consommateurs qui ont utilisé les outils digitaux durant ces 18 mois avec une certaine aisance si bien qu'ils ne vont plus les lâcher. Si leur sécurité et celle de leurs congénères a été leur motivation principale, ils avouent aujourd'hui qu'ils ont trouvé les solutions de commande en ligne plus faciles à utiliser qu'ils ne le pensaient. Ces mutations notables ont bien évidemment profité aux entrepreneurs de l'hospitality qui ont pris le pas de cette révolution dès le début, et ils en tirent profit pleinement aujourd’hui. Depuis 2017, Food Hotel Tech évoque la transformation numérique de notre société et particulièrement dans les CHR, si bien que nous parlions de la data dans notre première conférence, alors que les hôteliers et les restaurateurs se demandaient, à l’époque, comment mettre à profit toutes les données qu’ils pouvaient récolter ! Aujourd’hui, les entrepreneurs ont conscience de l’importance de ces données, de leur véritable richesse pour leurs entreprises, afin de mieux connaître et fidéliser leurs consommateurs mais aussi leurs employés. Pour cette 4e édition, Food Hotel Tech réunit 250 exposants et autant de solutions différentes pour comprendre les clients à l’heure où le télétravail est une nouvelle norme, avec 2 jours passés à la maison et où l’impact est considérable pour les CHR ! Et, compte tenu de ce contexte, les entreprises vont avoir un grand besoin de renouer le lien avec leurs équipes, de les réunir autour de projets stratégiques, et l’activité corporate événementielle risque de connaître un regain d’activité dans les mois à venir. Ce qui sera bon pour l’activité business et catering de tout notre secteur.

Regardez l'interview de Karen Serfaty, fondatrice du salon Food Hotel Tech 2021 à Paris.

Dans quel état d’esprit se trouvent justement, aujourd’hui, les entrepreneurs de la food et de l’hébergement ?

Certains acteurs de la restauration ont été particulièrement proactifs en ouvrant très rapidement suite au premier confinement et ont souhaité s’inscrire dans cette transformation numérique qui est en marche. Bien leur en a pris, car ils profitent aujourd’hui de la digitalisation qui est entrée dans l’usage des consommateurs. Lors du salon Food Hotel Tech, vous allez découvrir des bornes nouvelles générations : sans contact, à reconnaissance vocale, faciale, des robots qui aideront les serveurs à porter des assiettes en salle… toutes ces innovations technologiques qui vont permettre au restaurateur de pouvoir se préparer au monde de demain et qui est déjà d’aujourd’hui ! Autre point sensible que la pandémie a accentué, je veux évoquer bien sûr la pénurie de personnel qui impacte toute la filière de l’hospitality. Heureusement, il existe aujourd’hui des solutions digitales qui vont permettre de recruter autrement mais aussi de décharger le personnel des opérations les plus lourdes et à faible valeur ajoutée : prise de commande assistée, paiement sans contact plus rapide et sécurisé via un QR code... Tous ces outils participent à l’évolution de la manière dont nous allons consommer demain, ce que le gouvernement a aussi massivement encouragé pendant cette crise pandémique en proposant un chèque numérique de 1 500 € à tous commerces de proximité pour les aider à ce se digitaliser. Ce qui contribue, bien évidemment, à la modernisation de nos services, permettant à notre personnel, early adopter de la digitalisation, de progresser et d’attirer des talents plus nombreux en utilisant les outils qui sont entrés dans leurs usages.

Parlons des exposants qui proposent ces solutions digitales. Comment ont-ils traversé cette pandémie ? Quelles nouvelles solutions apparaissent aujourd’hui que nous allons trouver sur Food Hotel Tech 2021 ?

Les exposants qui proposent ces solutions digitales se sont transformés en véritables missionnaires pour aider les entrepreneurs à revoir leurs businesss models durant cette crise. Qu’il s’agisse de click and collect, de commande en ligne, bien sûr, mais aussi de la gestion du back office qui permet d’avoir une situation pointue durant cette période délicate. L’analyse prédictive, boostée par de nouveaux algorithmes encore plus performants permet aujourd’hui de mieux rentabiliser son business en fonction de ses objectifs commerciaux. Qu’il s’agisse d’une politique agressive ou plutôt défensive, ces nouveaux outils s’adaptent et permettent de dégainer les offres les plus pointues au bon moment et au bon endroit quand le consommateur en a le plus besoin en s’appuyant sur la méthode du yield management. Déjà, avant la crise pandémique, l’un des plus gros défis auxquels étaient confrontés les restaurateurs était la maîtrise de leurs coûts opérationnels et salariaux et de leur supply chain. Si la crise a engendré le développement des services digitaux destinés aux clients et au front office, l’optimisation du coût du travail et la maîtrise du coût matière est devenue une véritable obsession, agissant directement sur la trésorerie de nos établissements et sur le bien-être des entrepreneurs et des salariés. Pouvoir définir son coût matière valorisé à sa juste valeur, estimer quotidiennement son coût salarial, c’est aussi assurer une rentabilité immédiate et pouvoir agir à l’instant T. De nombreuses sociétés sont largement soutenues par des investisseurs et les outils technologiques les rassurent dans la manière dont nos sociétés sont gérées aujourd’hui grâce au digital, permettant ainsi une vision à moyen et long terme, ce que le monde d’avant ne permettait pas… Pour prendre les meilleures décisions stratégiques, il faut s’appuyer sur des données et plus sur son intuition. Ce que le monde de la technologie permet aujourd’hui en CHR grâce à nos excellentes solutions digitales françaises avec un résultat ROIste, c’est-à-dire une véritable retour sur investissement.

La tenue de conférences pointues permet au visiteur de trouver de l’inspiration et de pouvoir échanger avec des experts. Lesquelles préconiseriez-vous particulièrement aux entrepreneurs de la food ? 

Food hotel tech se veut un lieu d’échanges, de partage et aussi de convivialité. Le contenu des conférences est donc très important pour s’informer des nouvelles tendances technologiques et se nourrir des retours d’expériences de ceux qui ont réussi à passer ce cap difficile grâce à leur agilité. Victor Lugger, cofondateur de Big Mamma viendra ouvrir ce salon mardi 9 novembre à 10h30. Il partagera avec nous sa success food story en plaçant le client au cœur de sa stratégie. Le groupe a réussi à lancer simultanément ses dark kitchens Napoli Gang et son application de paiement au restaurant Sunday app en levant pas moins de 100 millions de dollars. A 12 h 15, le même jour, ne ratez pas le Keynote de Facebook en la présence de Gilles Maillet, Director Travel, Automotive & Mobility, qui viendra évoquer l’importance du social selling dans notre secteur et des solutions e-commerce que proposent ces plateformes sociales Facebook en tête, Instagram, très utilisé en CHR, mais aussi Whatsapp. Mercredi 10 novembre à 16 heures, assistez à la conférence « Post-covid : l’innovation au cœur du recrutement en CHR » où comment valoriser sa marque employeur alors que la question des compétences est en jeu. Et puis, bien sûr, la conférence « Mon Hôtel Resto sur les Réseaux Sociaux », mardi 9 novembre à 11 h 00 que France Snacking animera en présence de Maxime Buhler, cofondateur de Pokawa, Edouard Hausseguy, fondateur de Hemblem, Lionel Kaplan, fondateur de l’agence Médiatrium, Daniella McNulty, Chief Marketing Officer chez Machefert Group où il sera aussi fortement question d’e-réputation, d’influence d’être une love brand ou de ne pas être ! Une conférence à ne surtout pas rater !

Un dernier mot pour conclure Karen ?

La communauté snacking, très dynamique, est la bienvenue à Food Hotel Tech !

Invitation à Food Hotel Tech Paris 2021

Le salon Food Hotel Tech 2021 en pratique >

La foodtech évolue sans cesse, alors ne ratez pas sur snacking.fr :

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique