Les Français sortent moins au restaurant et modifient leur comportement
Tendances 1

Les Français sortent moins au restaurant et modifient leur comportement

16 Février 2015 - 7292 vue(s)
Avec un recul de 1,1% de fréquentation globale, la restauration hors domicile parvient à finir l’année tout juste à l'équilibre, sauvée par la hausse légère de la dépense moyenne de 1,1%. Mais le comportement des consommateurs changent.

Avec 107 millions de visites de moins par rapport à 2013, l’année 2014 est marquée par une certaine défiance des consommateurs qui ont moins fréquenté la restauration hors domicile, selon le leader mondial des études de marché NPD Group qui vient de publier un bilan 2014. Si le volume d’affaires de la RHD parvient à se maintenir à 54,4md€, c’est grâce à la dépense moyenne qui a gagné 1,1%. En fait, les comportements des consommateurs changent face à la crise : ils fréquentent moins la restauration en semaine, surtout le soir, ils réduisent le snacking de l’après-midi et recourent davantage à la gamelle. « Le marché continue de perdre des clients depuis la crise de 2008-2009 ; il se restructure avec de nouveaux modes de consommation qui émergent et de nouveaux concepts qui parviennent à tirer leur épingle du jeu dans un contexte économique difficile », explique Maria Bertoch, Industry Expert de la Division Foodservice Europe de NPD Group.

Le déjeuner toujours moteur

Près de 40% des visites de la journée se concentrent sur la pause du déjeuner qui reste le pilier de la consommation française, selon NPD avec un foisonnement de concepts qui se montent dont certains venus de l’étranger. Les experts du cabinet ont retenu 3 grandes tendances :  le renforcement du Fast Casual, l’installation des Coffee Shops et la montée en puissance du Retail. Le Fast Casual qui allie service rapide et restauration moderne avec des prix positionnés entre restauration à table et fast-food est format qui plait aux 18-34 ans. Ces « millenials » qui ont grandi au milieu de la crise alimentaire et les appels à mieux manger sont séduits par les concepts modernes type Exki, Vapiano, Chipotle, PRET A MANGER, Au Pain Quotidien et les "Gourmet Burger" qui fleurissent type Big Fernand, Paris New-York et autres Blend. Autre segment porteur cité par le paneliste, les Coffee Shops dont le succès est intimement lié à l'engouement pour le café devenu tendance aussi bien en Europe qu’en France avec des enseignes qui répondent aux différents moments de consommation de la journée. On pense bien sûr à Starbucks, Costa Coffee, Columbus Café…, des marques fortes qui offrent une expérience et une diversité de produits gourmands autour des boissons chaudes. Dernière tendance soulignée par NPD, les "Retaillers"  qui surfent sur l’offre de proximité avec des produits prêts à manger et/ou prêts à réchauffer. Ils proposent un comptoir deli, quelques tables, du café en libre-service et ne cachent pas leurs ambitions de répondre aux attentes des consommateurs en termes de solutions repas à l’image de Marks & Spenser

« Les clés du succès passent par un positionnement fort, une excellence opérationnelle, des produits phares, de la transparence dans les ingrédients et l’écoute des consommateurs », ajoute Maria Bertoch qui note des changements profonds de consommation des Français qui plébiscitent de plus en plus les déjeuner pris debout « on the go ». Aussi faudra-t-il, conseille l’experte renforcer l’expérience globale offerte au client. Ceux qui joueront le jeu feront la différence. 

 

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique