La Croissanterie souffle ses 40 bougies avec plus de 40 projets dans les tuyaux
Tendances 1

La Croissanterie souffle ses 40 bougies avec plus de 40 projets dans les tuyaux

29 Septembre 2017 - 2230 vue(s)
Lancée en novembre 1977, l’enseigne La Croissanterie créée par Jean-Luc Bret et aujourd’hui présidée par Marie-Pierre Soury, a su se réinventer et faire preuve d’agilité pour s’adapter aux changements des consommateurs. Avec 292 restaurants au compteur à fin 2017 dont 80 succursales, un CA sous enseigne de 115 M€ et 40 projets en cours, elle démontre qu’il faudra compter avec elle en ville, comme en centres commerciaux et en travel retail.

Le pain au chocolat avec 2 barres, c’était elle en 1979 ! La 1re gamme de sandwichs, encore elle en 1989. Les premiers paninis en 1994, toujours elle . Bref, l’enseigne - qui a été parmi les pionnières à inventer le segment de sandwicherie à la française où l'on préparait et cuisait toute la journée des viennoiseries - a fait du chemin depuis le pilote ouvert en 1977, passage du Havre. « A l’époque, j’ai eu l’idée de miser sur ce que les boulangers appelaient -La Bricole-, c’est à dire la viennoiserie qu’ils négligeaient », se souvient Jean-Luc Bret, fondateur de la marque qui a su casser les codes et installer une nouvelle modernité.

lacroissanterie

 

Rapidement la 2e unité est inaugurée au Forum des Halles à Paris esquissant la naissance d’une chaîne. Très vite, l’enseigne s’affirme et innove à l'image du lancement du pain au chocolat double barres qui sera repris plus tard comme un standard du marché par tous les boulangers. Jean-Luc Bret multiplie les implantations, s’installe en centres-commerciaux, puis à l’étranger en Irlande (en 1983), au Portugal et en Italie. En 1989, il lance sa première ligne de sandwichs, puis introduit en France le Panini.  Ce n’est qu’à partir des années 2000 que La Croissanterie s’ouvre à la franchise et connait un nouvel élan lorsque Jean-Luc Bret cède 80 % de l’entreprise au fonds Barclays Private Equity suite à un LBO avant de rejoindre en 2007 le giron de Pragma Capital. En décembre 2016, à la faveur d'un 3e LBO, CM-CIC capital entre au capital aux côtés du management et de la nouvelle Présidente Marie-Pierre Soury.

L’innovation, marque de fabrique maison

C’est parce que la chaîne a su écouter son marché, muter et s’adapter, qu’elle peut afficher une belle santé et poursuivre une croissance active en France et à l’étranger. Tout en assemblant sur place, toute la journée, La Croissanterie a toujours souhaité rester populaire et accessible en construisant son offre autour de tous les moments de consommation de la journée en forçant le trait, ces dernières années, sur les moments petit-déjeuner et surtout du goûter qui pèse 40 % de l'activité. Mais elle a su aussi ouvrir sa gamme et travailler le prémium notamment à travers la ligne « La Table des Chefs » avec 2 collections par an. Le partenariat il y a 4 ans avec Norbert Taraye, le chef télégénique à la tête aujourd’hui de plusieurs restaurants et d’émissions TV, a consolidé cette stratégie. « Ce qui m’intéresse, c’est l’humain, la proximité et le travail en équipe », indique le chef qui se félicite d'accompagner cette belle marque qui parle aux gens et avec laquelle il a réalisé déjà 10 recettes.

« Nous l’avons choisi car il nous ressemble. Il est à l’écoute des gens, proche du produit et accessible », explique Marie-Pierre Soury.

 

Lacroissanterie

Moderne et efficace

Si La Croissanterie appartient à ces enseignes historiques qui ont modelé le paysage de la restauration à la française, pour autant elle a su se réinventer autour de tous les codes d’aujourd’hui aussi bien en termes de décoration et d’accueil que de produit, de solutions ou de technologie. Avec 400 000 clients encartés dans son programme de fidélité, près de 100 000 sont actifs et représentent près de 20 % du CA du réseau. « La Croissanterie est une marque moderne, agile et efficace qui convient bien en ville mais aussi et surtout aux zones à fort flux comme le travel Retail où nous réalisons de très belles performances en France comme à l’étranger ». Et Marie-Pierre Soury d’évoquer un CA de plus de 3 M€ sur le kiosque de la Gare Saint Lazare face aux quais et près de 2 M€ pour celui du centre commercial de la même gare au niveau -2 tout. Elle est également fière de souligner que l'enseigne détient toujours le record de CA sur autoroute (avec Leclerc) pour un bar/buffet sur l'aire d'Achère (A6) de près de 2,3 M€ de CA. Enfin la Présidente rappelle aussi le fort développement de la chaîne en Afrique Francophone où elle compte aujourd’hui près d’une quarantaine d'unités ouvertes dans 7 pays et vise les 100 à fin 2018 sur ce continent.  

CIBM

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique