Pazzi, quand le robot prend la place du pizzaïolo façon show cooking
Tendances 8

Pazzi, quand le robot prend la place du pizzaïolo façon show cooking

27 Mai 2018 - 5095 vue(s)
Présenté en avant-première sur le salon Viva Technologie 2018, le nouveau concept de restauration rapide Pazzi propose un robot 100 % autonome qui fabrique de A à Z une pizza personnalisée. Une invention révolutionnaire imaginée par la startup Ekim qui vient de lever 2,2 M€ pour un développement en licence de marque ou concession.

Le concept a fait son effet, sur le salon Viva Technologie qui s’est déroulé du 24 au 26 mars à Paris. En effet, ce ne sont pas des pizzaïolos qui préparaient les pizzas, mais un robot qui, suivant la commande, abaissait la pâte, la garnissait de sauce tomate, de garnitures choisies avant de l’enfourner et de la récupérer après cuisson. Bluffant ! Une automatisation complète de toute la chaîne sans aucune intervention humaine. Imaginé par deux jeunes ingénieurs français, Sébastien Reverso et Cyrill Hanon, avec le concours du chef Thierry Graffagnino champion du monde de la pizza, ce concept clé en main baptisé Pazzi est commercialisé par la société Ekim, présidée par Philippe Goldman (également actionnaire), un ancien de chez L’Oréal et Giorgio Armani qui croit beaucoup en ce concept inédit.

Nous visons l'installation d'un pilote cette année et une dizaine de projets en 2019, Philippe Goldman

Cette startup française, spécialisée dans la foodtech a été créée en 2013 et a déjà injecté 2,3 M€ dans le projet. 2,2 M€ viennent d’être investis entre fin 2017 et mai 2018 par les fonds d’investissement en capital innovation Partech et Daphni pour permettre la commercialisation de Pazzi.

30 secondes pour réaliser une pizza

Ce concept de restauration rapide « tech good food », propose de la pizza (mais aussi des boissons et des desserts et salades). Plusieurs formats seront disponibles en franchise ou licence de marque à partir de 2019 en mode assis, à emporter, food court ou drive-in. Pazzi s’est d’emblée positionnée contre la junk-food en proposant une « expérience enrichie ». Tous les ingrédients ont été sélectionnés sous la houlette de Thierry Graffagnino en provenance directe d’Italie : une pâte, fraîche, faite localement et cuite sur pierre à base de farine de blé des Moulins Familiaux, des légumes bio, des fromages AOP, du jambon clean label BBC et des poissons issus de la pêche durable. L’idée est de miser sur l’ultra-personnalisation et le divertissement.

C'est une révolution dans le monde la pizza. Et le résultat est à la hauteur de celui d'une pizzeria, Thierry Graffagnino.

Le client choisira sur écran tactile, comme il peut le faire pour un burger, sa pizza, ses ingrédients et ses accompagnements et le robot mettra en « réalisation » la pizza. Un process qui permet une rapidité d’exécution toutes les 30 secondes, soit 120 pizzas lancée à l'heure pour un process global qui ne dépasse pas 4 mn par pizza (cuisson comprise).  De quoi destiner Pazzi aux lieux à forts flux comme les gares, les aéroports, les centres commerciaux, parcs de loisirs pour une investissement de l'ordre de 500 K€. 

Ekim sera présente au Congrès du Snacking le 5 juin 

Visionner l'appareil en fonctionnement

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique