Le groupe Soli passe du fast casual au casual dining avec Mamie Burger Bistrot et Yaai THAI
Tendances 2

Le groupe Soli passe du fast casual au casual dining avec Mamie Burger Bistrot et Yaai THAI

20 Septembre 2018 - 1949 vue(s)
A la tête du groupe qui coiffe aujourd’hui 6 Mamie Burger, Matthieu Soliveres a choisi son camp en abandonnant le format de la restauration rapide pour du service à table. Une décision assumée pour Mamie Burger devenue Mamie Burger Bistrot qui prépare une ouverture comme pour sa nouvelle enseigne exotique Yaai THAI inaugurée fin août et qui devrait doubler la mise dès le début 2019.

Le restaurateur Matthieu Soliveres vient encore de frapper en lançant sa nouvelle enseigne Yaai THAI qui démarre sur les chapeaux de roues sur les Grands Boulevards à Paris. De la Street Food thaïlandaise revisitée en mode casual dining en forçant le trait sur la tradition et l'authenticité. Un choix délibéré de miser sur le service à table comme il vient de le faire pour son autre enseigne Mamie Burger développée dorénavant façon bistrot. « J’ai préféré anticiper face à une concurrence féroce qui sévit sur le segment burger en format rapide et les résultats sont là puisque nous réalisons le double de CA sur les formats bistrots », explique ce professionnel de la restauration, 17 ans de terrain au compteur.

La carte qui reste très typée burgers, est dorénavant ouverte aux viandes, poissons et autres plats traditionnels mais aussi aux cocktails qui permettent, au lieu, de vivre toute la journée et le soir. Pour accompagner son développement, Matthieu a accueilli au capital en 2017, en minoritaire, BPI France, entré avec son fonds France Investissement Tourisme. La piste est alors ouverte à de nouveaux projets parisiens qui s'ajoutent aux 4 déjà en porfefeuille (rue Saint Fiacre, Opéra, Fb Montmartre et Fb St Denis) : en avril 2017 Bonne Nouvelle est inauguré et en mai 2018, rue Mandar. C'est alors que se présente l'opportunité d'un local de 150 m² mitoyen au Mamie Burger Bistrot du boulevard Bonne Nouvelle. Matthieu, passionné par la Thaïlande, décide d’y réaliser un rêve en y imaginant ex nihilo, un concept de restauration à thème sur la Thaïlande qu’il baptisera Yaai Thaï, comprenez Mamie Thaï.

  • Yaai THAI

    Yaai THAI

  • Yaai THAI - façade

    Yaai THAI - façade

  • Yaai THAI restaurant

    Yaai THAI restaurant

  • Yaai THAI restaurant

    Yaai THAI restaurant

  • Yaai THAI restaurant

    Yaai THAI restaurant

  • Yaai THAI Cuisine ouverte

    Yaai THAI Cuisine ouverte

  • Yaai THAI restaurant

    Yaai THAI restaurant

  • Yaai THAI carte

    Yaai THAI carte

  • Yaai THAI Curry vert

    Yaai THAI Curry vert

  • Yaai THAI - Thaï Pad

    Yaai THAI - Thaï Pad

MatthieuSoliveres

Matthieu Soliveres, fondateur de Mamie Burger Bistrot et de Yaai THAI aux côtés de la chef thaïlandaise Jay Wanpen

Un comptoir Take Away et livraison à ouvrir

Pour ce nouveau projet dans lequel Matthieu a investi près de 900 K€ hors foncier, l’idée était d’offrir à ses clients une véritable expérience immersive en Thaïlande. Et d’ailleurs, lorsque vous entrez dans ce restaurant de 75 places (+ 25 en terrasse), c’est comme si vous pénétriez dans une rue de Bangkok avec la décoration faite d’objets chinés par Matthieu. Boîtes à thés et cages à oiseaux animent le plafond aux côtés des panneaux de signalisation détournés alors que la cuisine ouverte met en scène le travail des cuisiniers derrière leurs woks.  La magie du voyage se poursuit à table avec la carte élaborée par le chef exécutif Ludovic Dupont aux côtés de la chef japonaise Jay Wanpen et ses deux seconds qui ont officié aux côtés de Joël Robuchon, Patra Sangchim et Tanwa Kiatomornvei. Entre les traditionnels Pad Thaï, les emblématiques recettes de curry vert, rouge, lait de coco et l’incontournable Lab Nuca, les valeurs sûres de la cuisine thaïlandaise sont à la carte,  le temps d’un repas, au déjeuner ou au dîner, 7 jours sur 7 pour une dépense moyenne de 18 € le midi et 25 € le soir.

Nous avons souhaité garder des recettes authentiques, non revisitées excepté peut-être moins épicées. Et nombre d’entre-elles sont à personnaliser au bœuf, poulet, crevettes et veggie.

Depuis l’ouverture le 28 août, le restaurant connaît une fréquentation exceptionnelle si bien que le take away, prévu avec un accès direct sur l’extérieur, a été repoussé de quelques semaines. L’accueil très positif de la clientèle a précipité l'ouverture d'un nouvel établissement, rue Daguerre, prévu 2019 en même temps qu'un nouveau Mamie Burger Bristot.

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique