Orangina Suntory France crée le nouveau segment des eaux fruitées avec O'Verger
Tendances 2

Orangina Suntory France crée le nouveau segment des eaux fruitées avec O'Verger

25 Mars 2019 - 1349 vue(s)
Réaffirmant sa politique allant vers toujours plus de naturalité, et toujours moins de sucre, Orangina Suntory France s’est mis en tête de défricher un nouveau segment de marché, celui des eaux fruitées. Le groupe lance, en effet, une nouvelle marque O’Verger accompagnée d’un plan de communication d’envergure.

Associée à la caution d’Oasis, la nouvelle marque O’Verger constitue le nouveau pari osé d’Orangina Suntory France (OSF) pour cette année 2019. L’entreprise s’est tout bonnement fixée comme objectif de faire de cette eau fruitée (à ne pas confondre avec les eaux aromatisées) un poids lourd des boissons hors-colas. Se positionnant sur un segment bien-être et naturalité, dans le sillage des engagements pris par le groupe depuis 10 ans, OSF ne vise pas moins de 10 % de pénétration en 1 an pour O’Verger, pour un chiffre d’affaires généré estimé à 100 millions d’euros d’ici 3 ans ! De quoi permettre à l’entreprise d’atteindre son objectif d’augmentation global de ses volumes de 3 % sur un marché stable en 2019. Et conforter ainsi sa position sur le podium des plus forts contributeurs industriels à la croissance du CA des PGCFLS sur l’année écoulée (en 3e position selon Nielsen).

O’Verger, déclinée en 4 recettes et présentée comme une marque sœur d’Oasis

Le logo de la marque figure en haut de l’étiquette et garantit la présence d’au moins 40 % de fruits mais avec une faible teneur en sucre (de 4,2 à 4,4 g pour 100 ml selon les recettes) associée à de l’eau de source pour 100 % d’ingrédients d’origine naturelle. La marque, qui sera déclinée sous plusieurs formats (Bouteille 1, 2 L, format snacking 33 cl, et format nomade avec bouchon sport 20 cl) bénéficiera néanmoins de son propre territoire de marque avec un plan de lancement aussi ambitieux que celui mis en place dernièrement pour May Tea, la marque de thé glacé d’OSF.

« Nous voyons dans O’Verger un très fort potentiel avec plus de 95 % d’intentions d’achats lors de nos tests consommateurs », explique Bertrand Delmas, le PDG.

Une stratégie engagée payante : moins de sucre et plus de naturalité pour le segment boissons

Au-delà de ce lancement d’envergure, OSF entend encore renforcer sa stratégie gagnante en lien avec les attentes des consommateurs. Ainsi, 5,5 M€ sont investis chaque année localement pour proposer des boissons moins sucrées, sans ajout d’édulcorants et toujours plus naturelles. Ainsi, après avoir atteint avec 2 ans d’avance son objectif de réduction de 25 % de la teneur en sucre sur l’ensemble de ses boissons avec sucres ajoutés (vs 2006), le curseur a été repoussé à -29 % d’ici 2020. Schweppes Agrumes se fait ainsi une beauté sans aucun colorant ni arôme artificiel, Oasis bascule progressivement cette année vers des recettes 100 % d’origine naturelle tandis que Pulco réduit ses taux de sucre (4,8 g contre 5,2 g/100 ml). Après le lancement réussi de May Tea, qui s’est taillé une jolie place sur le segment bataillé des thés glacés, la marque, dont les feuilles de thé seront désormais labellisées RainForest Alliance, se déclinera aussi désormais en format 50 cl snacking avec 3 références alors qu’un nouveau parfum thé vert-yuzu-agrume rejoindra la gamme de bouteilles 1 L.

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique