Défis restauration rapide
Tendances 3

La restauration rapide face à ses défis en 10 points

3 Avril 2019 - 2045 vue(s)
A l'occasion du Salon Sandwich & Snack Show, Nicolas Nouchi, directeur des études des CHD Expert France a fait un état des lieux de la restauration rapide et du snackeur en 2019. Un secteur passé en 10 ans de 7,3 md€ de CA à 19 md€ et dont le parc à plus que doublé à 41 000 établissements. Il a rappelé les 10 grands défis de la branche.

#1 - Petit restaurant rapide deviendra grand professionnel

De nos jours, la taille d’un restaurant rapide est proche de celle d’un restaurant à table, voire supérieure. Dans une optique de professionnalisation du métier, le restaurant rapide doit suivre certaines règles inhérentes à la restauration à table : Management des équipes, gestion du coût matière, personnalisation de l’accueil, logique d’approvisionnement…

#2 - Végétaliser et durabiliser son concept de restauration

Dans la catégorie bien-être, la philosophie de l’établissement dans « sa lutte pour sauver la planète » devient un facteur clé de succès. Cela passe notamment par la promotion des produits bruts utilisés, de leur origine, de leur provenance…

#3 - Premium : Quand y’en a plus, y’en a encore

Vous pensez que vous avez suffisamment premiumisé votre univers de restauration, mais c’est faux ! Il y a toujours un peu de premium caché quelque part… Un topping supplémentaire, une bière « craft », une formule XL, permettent au consommateur de dépenser un petit + acceptable.

#4 - Objectif : plus de clients

« tout court » La concurrence exacerbée engendre une volatilité extrême du consommateur. Face à cela, les moyens en votre possession, au-delà de la fidélisation, reposent sur des offres et des services qui attirent tous les jours de nouveaux consommateurs.

#5 - Séduire les plateformes de livraison

Si vous avez choisi de ne pas livrer vous-même, les plateformes de livraison sont incontournables. Malgré la commission, elles génèrent en moyenne de 10 à 30 % de chiffre d’affaires additionnel.On vous laisse faire le calcul…

#6 - La satisfaction, c’est un tout !

Aujourd’hui l’assiette ou le sandwich ne remplissent que 50 % de la satisfaction clients. Au-delà, il y a tout un univers à parachever : théâtralisation, atmosphère, accueil, services digitaux… Il est ainsi conseillé de jeter un œil vers les chaînes émergentes qui illustrent bien cette réalité.

#7 - Maintenir son taux de graisse

Il faut garder en mémoire que le healthy et le « bien manger » sont des tendances de fond à intégrer dans son concept de restauration, mais pour autant il y a toujours un ou plusieurs instants de « lâcher prise » orientés vers un plat plus consistant. Avec les bons codes (origine viande, dimension authentique, ingrédients de qualité…), il ne faut pas se priver de ces options.

#8 - De la praticité sur place ou à emporter

Le conditionnement est un point clé en restauration rapide. Au-delà du design, il faut aller chercher plus de facilité de consommation car on va emporter, transporter et déballer son repas pour le manger dans les lieux et les conditions parfois les plus insolites.

#9 - Cuisiner avec son smartphone !

Vous avez bien noté que toutes les solutions digitales méritent d’être étudiées (Click & Collect, bornes de commande, gestion de traçabilité alimentaire, menus digitaux, fidélisation…). Mais il faut également prendre en considération que la mise en avant de votre point de vente par l’intermédiaire des réseaux sociaux est une étape désormais incontournable.

#10 - Compter sur ses fournisseurs

Au-delà de la qualité de ses produits, le fournisseur peut être un partenaire stratégique. Sollicitez-le pour aller chercher de l’aide, des idées et plus de services !

Plus plus d'informations, télécharger l'infographie 

Pour ne rien manquer de l'actualité du snacking, Suivez-nous sur Twitter @francesnacking
Et n’oubliez pas de partager cet article, s’il vous a apporté quelque chose, avec votre communauté !

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (2)
Gravatar
Par Anthony le 17/04/2019 à 08:11
Le défi n°1 en snacking ne serait-il celui du packaging ? Dommage qu'il ne soit pas mentionné dans cette liste ;)
Gravatar
Par Jonathan Douay le 17/04/2019 à 10:31
Le packaging constitue sans conteste un défi majeur pour la restauration rapide. Les enjeux de durabilité, de premiumisation, de praticité et tout bonnement de satisfaction clients cités ci-dessus passeront aussi - et c'est d'ailleurs déjà le cas ! - par l'emballage. Le foisonnement d'innovations présentées sur le dernier salon Sandwich & Snack Show il y a quelques jours en est d'ailleurs un révélateur. C'est aussi pourquoi la thématique de l'emballage sera débattue lors du prochain Congrès du Snacking à Paris le 4 juin, dont le fil rouge sera l'Engagement, avec la présence notamment du spécialiste Gault et Fremont. Plus d'informations sur www.lecongresdusnacking.fr
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique