Enquête Restauration B.R.A. Tendances Restauration
Tendances 1

Panorama B.R.A, la restauration se consolide malgré un contexte compliqué

5 Mai 2019 - 689 vue(s)
Avec des croissances plus modérées que sur la période précédente et malgré une année 2018 tendue par les conflits sociaux, les groupes de restauration commerciale amortissent le choc. C’est le constat dressé par notre confrère B.R.A Tendances Restauration dans son panorama annuel qui totalise 228 acteurs de la restauration.

Comme relaté dans notre enquête exclusive annuelle sur les chaînes de restauration rapide et fast casual qui affichaient un bilan 2018 en demi-teinte, le dossier complet de notre confrère B.R.A qui coiffe quant à lui toute la restauration commerciale, évoque lui aussi une année chahutée (météo, grèves SNCF, gilets jaunes…), pour l'ensemble des acteurs du secteur qui ont connu certes une croissance, mais ralentie. Les 228 groupes référencés et leurs 15 730 unités ont réalisé un CA de l’ordre de 18,6 md€, soit une évolution de 5,6 % contre 7,2 % sur la période précédente avec un CA par unité qui a perdu 0,5 %. Si l’on met en parallèle le Panorama B.R.A. avec le classement des 70 majors de la restauration rapide établi par France Snacking (11,8 md€ de CA), la rapide représente près de 63 % des réseaux chaînés en France. Toujours selon l'enquête de B.R.A réalisée en partenariat avec Food Service Vision, les chaînes poursuivent leur croissance et gagnent des parts de marché sur la restauration indépendante avec des taux de croissance supérieurs au secteur en progression de 1,5 à 2 % selon les sources.

"C’est un signe que les opérateurs ont confiance en leur marché et continuent d’investir dans leur réseau. C’est aussi le signe d’un secteur qui n’est pas encore saturé en termes d’emplacements", François Blouin, fondateur de Food Service Vision.

« Emergeants» et « Petits » font mieux

Le Panorama qui répertorie les groupes de restauration en 4 catégories, selon leurs chiffres d’affaires donne une prime aux « Emergeants » (entre 5 et 20 M€ de CA) et aux « Petits » (inférieurs à 5 M€). Ils ont progressé respectivement de 17,2 et 22 % à périmètre non constant tandis que les « Leaders » (+ de 130 M€) et les « Challengers » (20 à 130 M€) ne gagnaient que 4,3 % et 7,8 % avec respectivement 13,7 md€ de CA et 3,7 md€. Parmi les grands enseignements de ce millésime 2018, l’enquête a retenu la montée en puissance des cuisines saines, la notion de qualité-service-prix  et la poussée du digital et de la livraison dans les stratégies de tous les groupes de restauration.

Pour plus d’information, info@bra-tendances-restauration.com

Vous avez aimé la lecture ? Faites-le nous savoir !
Commentaires (0)
Les concepts Snacking
décrypter

Dans la même thématique